www.jazzphone.ch
Forum de Jazzphone

20061    20062    2007    2008    2009    2010   2011   2012

Ouvert à tous moyennant que les auteurs soient univoquement identifiés (mettez vos coordonnées complètes, y compris No de tél dans votre premier E-mail), que les messages soient signés et qu'ils respectent la Nétiquette (politesse, pas d'insultes, de calomnies  ou de grossiertés, etc.). Les auteurs des textes publiés sont seuls responsables de leurs propos.

Les E-mails peuvent contenir des links ou des photos. Aucun sujet n'est tabou et vous pouvez même annoncer vos ventes ou désirs d'achats!

Envoyez vos messages en cliquant ici
Vous pouvez écrire ce que vous voulez, pas uniquement des réponses ou commentaires aux messages ci-dessous
 


2010.01.01 We want Miles


Miles Davis, le jazz face à sa légende

Paris, Cité de la Musique, Porte de Pantin web   Jusqu'au 17 janvier 2010

 

Superbe cette exposition sur Miles Davis, et même la plus belle que j'aie jamais vue dans ce domaine! Des photos, des textes, des films, des instruments et surtout des enregistrements à écouter à l'aide des écouteurs qu'on vous remet à l'entrée. C'est bien simple: j'y ai passé 3,5 heures !... Ce qui est sympa, c'est que chaque poste d'écoute (certains en cabine à 5-10 places) dispose de 4 prises pour écouteurs. Les gens se regardent, se sourient, tapent du pied, bref communiquent par la musique. Diaporama de photos

 


2010.01.01 Le concert

Cela fait longtemps que je me demande pourquoi j'aime le jazz. J'en ai discuté avec pas mal de musiciens, "qu'est-ce que le jazz?", sans obtenir de réponse absolue (chacun a la sienne). Et je crois que je viens enfin d'avoir MON explication en regardant ce film, "Le concert". Par rapport à toutes les autres musiques, que j'aime aussi par ailleurs, le jazz à l'originalité d'être improvisé par nature, de privilégier la création et l'émotion instantanées.

Bien-sûr il y a aussi du de jazz écrit et arrangé, particulièrement pour les big bands, c'est aussi du jazz, mais, de mon point de vue, ce n'est pas l'essence du jazz. Un enregistrement non plus. C'est un ersatz qui fait remonter les sensations perçues lors de l'écoute d'un concert en direct, ou qui donne une idée d'un concert auquel on n'a pas pu assister. Mais rien ne remplace le plaisir et l'émotion d'assister à un concert en direct, avec des musiciens qui jouent "sans filets". Tout ce qui peut alors arriver pendant ce concert fera partie des sensations qui resteront et qui participeront aux souvenirs quasi-palpables qui l'immortaliseront dans les méandres de la mémoire. Pour autant que l'émotion ait été là et que le concert soit digne de la postérité.

Le film "Le Concert" m'a fait sortir les larmes des yeux. A partir d'une situation initiale bordélique, à la "russe communiste", malgré toutes les misères du monde, malgré la politique et ses injustices, la grande harmonie, la note bleue, a fini par jaillir. Bien qu'il ne s'agisse pas de jazz mais de musique classique, pour moi ici C'EST DU JAZZ ! La beauté pure jaillit justement à cause de l'émotion qui saisit les musiciens à cause du direct et de ce qui l'a précédé.

 

Longue vie à ce film ! Profitez des congés de fin d'année pour aller le voir, vous en sortirez zen !

Michel Vonlanthen


2010.01.05 Appartement à sous-louer à Lausanne

A sous-louer du 1er mai 2010 au 30 avril 2011
Grand et bel appartement de 3.5 pièces (90 m2) à Lausanne

Très calme, quartier Parc de Valency, balcon avec vue sur le lac et les montagnes. Meublé ou semi-meublé, équipé, internet adsl, dvd, téléréseau, piano, cuisine habitable, grandes pièces, beaux parquets, baignoire. Loyer: 1550.- / mois charges comprises. Sous-location éventuellement prolongeable ou reprise de bail possible dès 2011.

Contact: 079 441 29 05 (entre 9h et 13h svp) ou yann@ymedia.ch


2010.01.11 Ecouter du jazz à lausanne

Chers amis,
 
Il est encore temps de vous adresser tous nos voeux pour cette Nouvelle Année. Que la santé soit là, surtout, et que les écoutes de disques nous rassemblent toujours et encore.
 
Voici le rappel de nos trois prochains rendez-vous :
 
Jeudi 21 janvier 2010 à 20h30:
Hommage à Norman Granz, à ses labels (Jazz At The Philarmonic, Clef, Verve, Norgran, Pablo) et à son action de promoteur de jazz antiraciste, bannissant toute ségrégation dans ses manifestations et productions.
 
Jeudi 25 février à 20h30:
Thèmes de jazz portant le nom ou le prénom d¹une femme (Laura, etc.)
 
Jeudi 18 mars à 20h30:
Votre coup de coeur pour un solo de piano (sans accompagnement).
 
 
Au plaisir de vous retrouver !
Jazzistiquement vôtre.
 
Serge Wintsch, Gabriel Décoppet
 
 
Nous vous rappelons le principe de ces soirées. Sur la base du thème proposé, vous apportez votre CD, Après tirage au sort de l¹ordre de passage, vous en présentez une plage en évoquant les raisons de votre choix. Vous pouvez aussi vous contenter d¹écouter les disques des autres, et, de toute façon, de manifester votre opinion lors de la discussion.
 
Nous n¹écoutons que du jazz actuel, c¹est-à-dire créé dès les années 50 (be bop, cool, West Coat, etc) jusqu¹à aujourd¹hui. Pas de « revival ». Entrée gratuite. On mange à Chorus entre amis dès 19.00 heures.

J A Z Z O N Z E P L U S
Association pour l¹encouragement des musiques créatives et d¹improvisation
Ecouter du jazz actuel a Lausanne
Pour adresse Alin et Gabriel Décoppet chemin du Russel 16 1025 Saint Sulpice
alindecoppet@worldcom.ch ou gabrieldecoppet@worldcom.ch


2010.01.23
 
Les musiciens de jazz
et d’improvisation en Suisse romande

Le rapport « Les musiciens de jazz et d’improvisation en Suisse romande – Etat des lieux et perspectives » a été réalisé par Christian Steulet sur mandat du SMS, Syndicat Musical Suisse.  L’auteur a rencontré douze musiciennes et musiciens professionnels représentatifs de la scène romande du jazz et des musiques improvisées pour les questionner sur la pratique de leurs métiers. Le rapport est complété par une interview de Josiane Aubert, conseillère nationale membre du « groupe parlementaire musique », qui aborde des thèmes centraux de la politique culturelle suisse.

Les réponses fournissent ainsi un état des lieux de la situation des musiciens romands (hétérogénéité des activités, précarité économique, statut professionnel, couverture sociale), ainsi que  des recommandations issues de la base (plus d’informations aux membres, augmentation du nombre de musiciens fédérés, recherches de synergies collaboratives avec d’autres organisations actives, renforcement du lobbying politique). L’interview de Josiane Aubert, quant à lui, nous fait entrer dans les rouages du « génie helvétique », de la politique culturelle et des processus de prises de décision. Josiane Aubert aborde notamment « l’initiative Jeunesse et Musique », la « loi sur l’encouragement de la culture », la gouvernance de Pro Helvetia et l’évolution des subventionnements de l’art par les collectivités publiques. Elle fournit aussi des pistes pour la reconnaissance du statut des artistes s. 

Le SMS tient d’ores et déjà compte des résultats de ce rapport pour conduire de nouvelles stratégies collaboratives (association de musiciens, organisations professionnelles, Hautes-écoles) et renforcer sa présence en Suisse romande (choix d’un Secrétaire Général romand, info-stand aux Festivals clefs, inserts publicitaires).

Le rapport dans son intégralité (PDF)

Vincent Favrat
Secrétaire général


2010.01.25 24e Festival International de Films de Fribourg

 

Du 13 au 20 mars 2010, la 24e édition du Festival International de Films de Fribourg (FIFF) offrira au public suisse des perles inédites d’Asie, d’Amérique latine, d’Afrique et d’Europe. L’apparition de la cinématographie russe contemporaine est l’une des particularités du Festival 2010. A Soleure, ont été aujourd’hui dévoilés les premiers éléments de ce programme. Pour la compétition internationale, 13 longs métrages de fiction et documentaires ont été sélectionnés. Six sections parallèles, avec un total de presque 60 films, et un forum avec 4 séries TV ont été annoncées.
 

Panoramas

Le panorama Je me balade dans Moscou présente une sélection de 19 films russes. Véritable première dans l’histoire du Festival, cette section été conçue par Maryline Fellous, spécialiste du cinéma russe et le site français Kinoglaz.fr. Le programme regroupe une majeure partie d’œuvres de cinéastes peu connus en Europe, dont le cinéma, depuis le début des années 90, a dû changer son mode de fonctionnement après la chute du régime. Quatre films parmi cette sélection donnent également un aperçu de la création cinématographique sous l’ère Brejnev.


Âmes corsaires rend hommage à Carlos Reichenbach et Jorge Furtado, deux cinéastes brésiliens du sud du pays. Nous continuons ainsi un travail sur le cinéma brésilien débuté en 2008 avec la présentation de «Alma Corsaria» et « Falsa Loura » et poursuivi en 2009 par le programme «Fábulas da favela». Les dix films de ce nouveau panorama démontrent des nouvelles facettes de la diversité cinématographique de cette riche nation qu’est le Brésil. Ce programme qui montre un Reichenbach qui utilise le drame, un Furtado plus porté vers la comédie, sera ensuite repris par la Cinémathèque Suisse.
 

Le FIFF célèbre Jean Rouch, inventeur de la « comédie ethnographique » et parrain de la Nouvelle Vague, avec dix films qui composent le panorama Moi, un Noir. L’année 2009 a été marquée par un regain d’intérêt pour son œuvre avec notamment la restauration de plusieurs copies, des colloques à Rio et à Paris, la publication de deux monographies ainsi que de nombreux textes et entretiens. Le FIFF amène ce sujet en Suisse et a le plaisir de compter parmi ses partenaires pour ce programme, créé par le spécialiste JeanPierre Touati, la Cinémathèque Suisse, Filmpodium Zurich, la Collection de l’Art Brut Lausanne et Culture France.
 

Les rois maudits de Corée présente six films à grand spectacle de Corée du Sud. Ces longs métrages, qui pourraient tous être des pièces historiques de Maurice Druon ou William Shakespeare, couvrent des époques différentes. Mais ils travaillent tous le contraste entre le luxe des décors, la beauté des costumes, la séduction des actrices d’une part et d’autre part des scénarios qui exposent les comportements les plus décadents de souverains en fins de règnes. Un panorama du critique Adrien Gombeaud sur l’hypothèse que le cinéma de genre raconte peut-être toujours la même histoire mais d’une manière si différente à chaque fois!
 

Avec Reykjavik, Sofia le FIFF se donne l’occasion de projeter plusieurs films de pays des bords de
l’Europe et met l’accent sur un jeune cinéma qui est tout aussi marginalisé – à tort. Cette section regroupe des films bulgare, roumain, slovène, et islandais, soit trois films des anciens pays de l’Est et nordiques, des pays qui autrefois n’avaient pas (ou peu) de production propre, et qui semblent s’être particulièrement développée ces dernières années.
 

En proposant sept films de Kinji Fukasaku (1930-2003) dans la rétrospective Tombeau des Yakuza, le FIFF poursuit son travail sur le polar mondial – ou comme nous le nommons, «Noir Total». Fukasaku est célèbre pour avoir réussi à transformer de l’intérieur un genre rigide, celui du film de Yakuza et l’avoir dynamité. Avant lui, ces gangsters étaient présentés comme des espèces de chevaliers suivant un code d’honneur bien défini. Fukasaku les montre à l’œuvre dans des histoires de trahison et de déchéance morale et les inscrits dans une œuvre critique, sociale et politique.
 

Web: http://www.fiff.ch
 


2010.01.26 Long’I’Rock  music Oper-air   ROCK


Le  Long’I’Rock  Music  Open-­‐Air,  qui  se  déroulera  du  13  au  15  mai  prochain  à  Longirod (VD),  a  souhaité  faire  la  part  belle  aux  artistes  suisses  et  locaux.  Si  les  têtes  d’affiches  nationales  sont  The  Young  Gods  et  Eluveitie,  la  troisième  scène,  appelée  également  scène  suisse,  accueillera   des   groupes   de   la   région,   tous   à   obédience   rock   ou   metal.   Avec  les  infrastructures   mises   en   place,   les   organisateurs   ont   décidé   d’en   faire   profiter   les  musiciens  helvétiques.  Et  ce  ne  sont  pas  moins  de  quatorze  groupes  qui  se  présenteront
au  public  tout  au  long  du  Long’I’Rock.  

Jeudi 13 mai  
Skunk Anansie rock alternatif / The Toy Dolls punk / Ska-P punk
CH: Eluveitie, The Young Gods, Estaverde, November-7, Blown, Mingmen, Josef of the Fountain

Vendredi 14 mai
Calvin Russell country-rock-blues (USA)/ Arch Enemy death metal
CH: P.M.T., Roadfever, Evolve, Minkus

Samedi 15 mai
Scorpions (D) Pionniers du hard rock / Black Rebel Motorcycle Club (USA)  / Gogol Bordello

CH: Loren’co, The Rambling Wheels, The Deers, Paul Quadri, Azazelblue’s Earthworms
 

web


2010.01.28 Voleur coffré et instruments retrouvés

 

Reto Suhner s'était fait voler tous ses instruments le 23 novembre 2009 à Zürich. Voir ici.

Le voleur s'est récemment fait coffrer et Reto a récupéré ses instruments.

T.E:B:Q:F:B (Tout Est Bien Qui Finit Bien) !


2010.02.01 Les lauréats sont connus

Les lauréats de l’appel à projets lancé par l’association La Fête de la Musique à Yverdon-les-Bains (LaFMY) sont connus. 

En septembre 2009, LaFMY a lancé un appel à projets à tous les musiciens-nes du Canton de Vaud pour animer la ville, le prochain lundi 21 juin. Le 9 décembre 2009, le jury – composé de personnes extérieures au comité de l’association (Pierre-Yves Schmidt, directeur de l’Usine à gaz à Nyon, Michael Kinzer, directeur du festival de la Cité à Lausanne et Toni Fortunato, représentant de l'Amalgame-Club à Yverdon-les-Bains) – s’est réuni et a retenu deux projets sur sept reçus:

Métro-Boulot-Dodo par Le Quatuor Bocal http://quatuorbocal.wordpress.com
Le Quatuor Bocal ira à la rencontre du public yverdonnois, dans les lieux publics ou sur les lieux de travail et lui proposera un répertoire s'y rapportant

Contreband and Friends enregistrement public par le trio jazz Contreband www.myspace.com/contrebandch
Enregistrement d'une composition musicale par le trio Contreband ainsi que d'un texte écrit en live le 21 juin par Thierry Romanens et Fabian Tharin, et repris dans différentes versions (français, anglais, etc...) par Lole et d'autres...

Ces créations seront conçues pour animer la journée du lundi 21 juin 2010. Elles sont entièrement financées par l’association dans le cadre de son encouragement à la création et à la composition musicale.

Projet des Ecoles http://www.fabiantharin.ch
Un troisième projet verra le jour le lundi 21 juin 2010. Le projet des écoles, mené par Fabian Tharin qui a écrit, composé et arrangé 12 chansons que les élèves de 5ème année apprennent à l'école depuis la rentrée de septembre 2009. Ce projet réunit environ 600 enfants qui donneront 3 concerts, accompagnés d'un groupe de rock.

Les inscriptions pour les autres groupes et artistes sont ouvertes

Sont invités à participer tous musiciens-nes, chanteurs-ses ou groupes de tous styles et de tous horizons à l’édition 2010 de la Fête de la Musique à Yverdon-les-Bains. Pour cela, il suffit simplement d’être disponible le lundi 21 juin 2010 et de transmettre son dossier de candidature à l’adresse suivante:
LaFMY - Case Postale 577  - 1401 Yverdon-les-Bains

Le dossier de candidature devra impérativement contenir

  • une « fiche de candidature » dûment remplie (disponible sur www.lafmy.ch)
  • une démo de la musique (non restituée)
  • une fiche technique (en sachant que nous ne pourrons pas vous garantir son respect total)

Date limite de réception des candidatures : 1er mars 2010

Infos: www.lafmy.ch


2010.02.12 Une première mondiale du jazz sur le Net

 

Ce soir là j'étais à mon bureau, devant mon écran, en train de terminer la mise en page d'un livre de photos. Je passe sur Jazzphone pour inscrire un concert dans l'agenda et je vois que mon saxophoniste préféré, Guillaume Perret, joue ce soir là à Paris au Baiser Salé, et qu'il est retransmis en direct sur le Net par Linas Jazz. Je me pointe donc illico sur le dit site et je vois et entends
Guillaume Perret & Electric Epic
. Génial !

 

Je continue mon boulot sur le PC tout en écoutant la fin concert en tâche de fond. Il était dans les 1h30 du matin, oui je suis un nocturne. Tout à coup le son s'arrête. Je vais voir sur le site pourquoi et j'y lis qu'il y a un petit problème technique mais qui sera vite résolu. S'ensuit un dialogue avec le webmaster par claviers interposés, puisqu'on peut dialoguer en direct entre spectateurs et avec le webmaster, en parallèle avec la retransmission du concert. La technique du Web 2.0 est vraiment géniale !

 

On s'échange quelques généralités et, en voulant le remercier, je me trompe de nom de station (la retransmission précédente du groupe de Guillaume, depuis l'Olympia puis depuis le Baiser salé, avait été fait par une station radio (son uniquement) voilà pourquoi. Je m'en aperçois et m'en excuse. Le webmaster me dit que ce soir, en plus, on a l'image. Je me dis alors qu'on pourrait aussi avoir le toucher, ce qui serait une première. Je lui demande alors, s'il est sur place, d'aller faire une bise à Guillaume de ma part après le concert, ce qu'il fait en direct. Et c'est la séquence qu'on voit sur la vidéo, que j'ai filmée avec mon camescope directement sur l'écran du PC, un bon réflex de photographe non ?

(RealVideo, 40 secondes)
[ Pour télécharger gratuitement le lecteur RealVideo ]

 

Je rassure immédiatement tout le monde et surtout ma douce Erika: je n'ai pas viré de bord et je lui dédie toujours ma Saint Valentin. Mais je suis (du verbe "suivre") et admire Guillaume Perret depuis longtemps. Il fait partie de mon "dream team" du jazz moderne, avec d'autres musiciens locaux, jeunes et moins jeunes. Chaste et amicale bise donc, mais très sympathique à cette heure de la nuit. Le concert s'est terminé vers les 2 heures !

 

Ce soir là, sur le Net 2.0, Linas Jazz a donc retransmis le son, l'image et le toucher ! Merci à son webmaster et à la prochaine ! Si Elina Duni, Anne-Florence Schneider, Stéphanie Riondel, Muriel Dubuis, Danièle Fleury ou une autre de mes chanteuses préférées va se produire au Baiser Salé, je demanderai la même chose !...

 

Michel Vonlanthen

 

Post scriptum 1:
Pour les intéressés j'ai déjà photographié moultes fois Guillaume Perret au gré des divers groupes avec qui il a joué, voir ici sous "Guillaume Perret" , "No Square", "Julien Feltin", "François Lindemann", "Pascal Alba", "Les Colifichets", "Little Big Band", "SexTet", "Léon Francioli", "Jeremy Tordjman", jusqu'à "Nachoua Jazz" en 2003. Eh oui il en a fait le jeune Guillaume !

J'ai aussi fait un livre de photos avec le fantastique concert qu'a fait François Lindemann et son "Rhytms Meeting" à Beausobre le 5 mars 2009, dans lequel Guillaume-la-classe jouait en compagnie d'un autre saxophoniste, Coréen lui, Koh. Génial "duel" de saxes !

 

Post-scriptum 2:

Maxime, le webmaster de Linas Jazz m'a raconté comment s'est faite la création de cette station web, Linas Jazz et c'est tout simple et pourrait servir de modèle. Linas est un village de la banlieue parisienne, près de Montléry et son maire est un grand amateur de jazz. C'est lui qui a créé cette station et qui a engagé Maxime (entre autres) pour la desservir. Voilà une excellente utilisation des deniers publiques n'est-il pas ? 

 

Post-scriptum 3:

Linas Jazz a mis tout l'enregistrement du premier set (53 minutes) du concert du Guillaume Perret & Electric Epic au Baiser Salé le 11 février 2010. Ecoutez-le, ça décoiffe ! A noter que Guillaume sera au Chat Noir à Carouge le 26 février. J'y serai aussi (Von) ! Les échanges de messages pendant le concert du 11 février sont ici.


Pour les curieux pressés, les 2 premières minutes de cet enregistrement sont ici.


2010.02.15 Ecouter du jazz actuel à Lausanne

Chers amis,
 
Malgré le froid polaire qui nous envahit, nous vous rappelons nos deux prochains rendez-vous :
 
Jeudi 25 février à 20h30 :
Thèmes de jazz portant le nom ou le prénom d¹une femme (Laura, Sweet Lorraine, etc.)
 
Jeudi 18 mars à 20h30:
Votre coup de c¦ur pour un solo de piano (sans accompagnement).
 
Alors, venez braver la nouvelle ère glaciaire pour l¹amour du jazz !Au plaisir de vous retrouver !
Jazzmicalement.
 
Serge Wintsch, Gabriel Décoppet

 
ATTENTION ! DEUX COMPLEMENTS D¹INFORMATION IMPORTANTS
 
1. Pour éviter malentendu ou contestation, nous re-précisons le principe de nos soirées. La sélection de disques ne se fait pas sur un minutage réservé à chacun. Sur la base du thème proposé, vous apportez votre CD. Après tirage au sort de l'ordre de passage, vous en présentez une seule plage, voire deux au maximum en fonction du nombre d¹auditeurs, en évoquant les raisons de votre choix. Vous pouvez aussi vous contenter d¹écouter les disques des autres. Nous n¹écoutons que du jazz actuel, c¹est-à-dire créé dès les années
50 (be bop, cool, West Coast, etc.) jusqu¹à aujourd¹hui. Pas de « revival ». Entrée gratuite. On mange à Chorus entre amis dès 19.00 heures.
 
2. Suite à notre écoute du 21 janvier consacrée à Norman Granz, notre ami genevois Charles Hug nous communique le texte suivant et nous prie de vous l¹envoyer, à titre d¹information :
 
Bonjour à tous,
Pour ceux qui étaient présents le 21 janvier à Chorus et qui m'ont entendu contesté que Norman Granz ait produit le Film  "Jammin' The Blues", je communique ci-après les fonctions exactes des participants à la réalisation de ce chef d'oeuvre. La confusion à ce sujet est assez compréhensible, en effet, plusieurs commentateurs dont Jacques Mayal dans son magnifique DVD "Improvisation" présente Norman comme étant le producteur de "Jammin The Blues".  Dans les faits Gion Milli était sous contrat avec Warner Bros. Le film est donc sorti avec le générique suivant:
Warner Bros. Inc. presents
Jammin the Blues
de Gion Milli
produit par Gordon Hollingsworth
Dans les divers crédits qui apparaissent à l'écran, le nom de Norman Granz figure sous la rubrique de Directeur technique. Ceci explique certainement les raisons pour lesquelles Norman n'a jamais diffusé ce film ou tout simplement la musique, car il n'en possédait pas les droits. Il est, néanmoins, certain qu'il a eu une part très importante dans le création de ce chef d'oeuvre. Voilà, j'espère ne pas vous avoir trop ennuyé avec ces détails et vous remercie de votre attention. Bien cordialement.
Charles Hug
 

  • 2010.03.15 Ecouter du jazz à Lausanne

     

    Chers amis,
     
    Puisqu¹on va vers le printemps, n¹hésitez pas à sortir de votre tanière, à l¹occasion de notre prochain rendez-vous :
     
    Jeudi 18 mars à 20h30:
    Votre coup de coeur pour un solo de piano (sans accompagnement)
     
    Et nous vous annonçons d¹ores et déjà nos deux dernières rencontres avant l¹été :
     
    Jeudi 6 mai à 20h30:
    Le jazz chanté en français depuis les années 50
     
    Jeudi 3 juin à 20h30:
    Le jazz et l'utilisation des rythmes impairs (3/4 comme Valse Hot de Sonny Rollins,  5/4 comme Take Five de Dave Brubeck, 7/4 comme Man From South Africa de Max Roach, etc) tous les rythmes sont les bienvenus pourvu qu'ils soient impairs.
     
    Au plaisir de vous retrouver. Jazzmicalement.
     
    Serge Wintsch, Gabriel Décoppet
    J A Z Z O N Z E P L U S Association pour l¹encouragement des musiques créatives et d¹improvisation
    Pour adresse Alin et Gabriel Décoppet chemin du Russel 16 1025 Saint Sulpice
    alindecoppet@worldcom.ch ou gabrieldecoppet@worldcom.ch

    Le principe de nos soirées. La sélection de disques ne se fait pas sur un minutage réservé à chacun. Sur la base du thème proposé, vous apportez votre CD. Après tirage au sort de l¹ordre de passage, vous en présentez une seule plage, voire deux au maximum en fonction du nombre d¹auditeurs, en évoquant les raisons de votre choix. Vous pouvez aussi vous contenter d¹écouter les disques des autres. Nous n¹écoutons que du jazz actuel, c¹est-à-dire créé dès les années 50 (be bop, cool, West Coat, etc) jusqu¹à aujourd¹hui. Pas de « revival ». Entrée gratuite. On mange à Chorus entre amis dès 19.00 heures.



    2010.03.20
    Palmarès du 24ème Festival International de Films de Fribourg

    Le programme de la 24e édition du FIFF a attiré, depuis samedi dernier 13 mars, une belle affluence pour la manifestation, qui a vu défiler plus de 30'000 spectateurs. Deux films seront prochainement distribués en Suisse: Police Adjective de Corneliu Porumboiu par Look Now et Lola de Brilliante Mendoza – qui a reçu le prix du jury œcuménique, de la FICC et une mention du jury international – par Trigon Film.

    Grand prix "Le Regard d'or"
    Est doté d’un montant de 30’000 CHF par l’Etat de Fribourg (20’000 CHF) et la Ville de Fribourg (10’000 CHF). Ce prix est remis au réalisateur (20’000 CHF) et au producteur (10 000 CHF) du film primé par le
    du 24e  Festival International de Films de Fribourg, composé de Hanna Schygulla (présidente), Rakshan Bani-Etemad, Michel Ciment, Igor Minaev, et Patrick Ferla.

    Ce prix est décerné au film The Other Bank de George Ovashvili (Géorgie, Kasakhstan 2009).
    Pour la poésie et l’humanité de son regard sur un enfant à la découverte de la vie en temps de guerre.

    Prix spécial du Jury
    Ce prix est doté d’un montant de 7’000 CHF par la Société Suisse des Auteurs (SSA) et Suissimage. Il est remis à la réalisatrice ou au réalisateur du film primé par le Jury international pour l’inventivité du scénario et de la réalisation, le renouvellement du langage cinématographique ou l’audace thématique et formelle.

    Ce prix est décerné à Rigoberto Perezcano, réalisateur de Norteado (Mexique, Espagne, 2009).

    Pour son traitement original et humoristique de l’immigration clandestine.

    Prix Talent Tape
    Offert par Egli Film AG et Kodak SA, ce prix d’une valeur de 23'000 CHF récompense une réalisatrice ou un réalisateur pour son talent de mise en scène cinématographique. Il consiste en un kinescopage de 90 minutes. Le transfert de vidéo sur film Kodak au standard cinéma sera réalisé dans le laboratoire Egli Film AG à Zürich.

    Ce prix est décerné à Nader T. Homayoun, réalisateur de Tehroun (Iran, 2009).
    Qui emprunte au film noir pour dénoncer courageusement avec réalisme et ironie une crise sociale contemporaine

    Prix du public
    Ce prix d’un montant de 5’000 CHF est offert par le Festival International de Films de Fribourg à la réalisatrice ou au réalisateur du film primé par le public.

    Ce prix est décerné à The Other Bank de George Ovashvili (Géorgie, Kazakhstan, 2009)

    Prix du jury oechuménique 
    Ce prix de 5’000 CHF est offert conjointement par les deux organisations de développement «Action de Carême» (catholique) et «Pain pour le Prochain» (réformée) à la réalisatrice ou au réalisateur dont le film reflète le mieux les valeurs sur lesquelles se fondent ces deux organismes. Le Jury œcuménique est composé d’un représentant de ces associations, d’un représentant du Katholischer Mediendienst et d’un représentant de l’Office protestant du cinéma. Le Jury œcuménique du 24e Festival International de Films de Fribourg est composé de Vesna Andonovic (Luxembourg), Beat Dietschy (Suisse), Arielle Domon (France) et Valérie Lange (Suisse).

    Ce prix est décerné au film Lola de Brilliante Mendoza (Philippines, 2009)

    Les chemins de vie de deux grand-mères à Manille se croisent: le petit-fils de l’une a assassiné celui de l’autre. Tandis que la grand-mère de la victime essaye d’obtenir justice et peine à réunir l’argent pour les funérailles, celle de l’assassin tente de trouver un arrangement financier pour que la plainte soit retirée. Alors que les circonstances tracent clairement la frontière entre le bien et le mal, entre victime et meurtrier, les deux aïeules cheminent et se rencontrent dans leur lutte pour assurer la survie des leurs. Avec une précision documentaire le réalisateur nous implique dans une réalité sociale par la  proximité d’un quotidien confronté à la mort, la justice, la pauvreté et la quête de dignité.

    Prix du jury FIPRESCI 
    Décerné par des représentants de la Fédération internationale de la presse cinématographique, ce prix veut promouvoir le cinéma comme art et encourager le nouveau et le jeune cinéma. Le Jury FIPRESCI du 24e Festival International de Films de Fribourg est composé de Anzhelika Artyukh (Russie), Stéphane Gobbo (Suisse) et Caroline M. Buck (Allemagne).

     Ce prix est décerné au film Sahman / Border de Harutyun Khachatryan (Arménie, Pays-Bas, 2009)

    Le film que nous avons choisi de récompenser combine éléments de fiction et forme documentaire. Son personnage principal se retrouve prisonnier d'une zone en guerre, dans un no man’s land où chacun essaie de survivre comme il peut. C'est un des personnages les plus forts que nous ayons rencontrés cette semaine, sa quête passionnée de liberté est un parfait symbole de la douloureuse absurdité de la guerre et des frontières. C'est aussi une vache.

    Prix E-changer 
    Doté par E-CHANGER d’un montant de 5’000 CHF, ce prix est décerné par le Jury des jeunes. Il vise à favoriser l’expression des jeunes au festival, mais aussi à privilégier un film qui prend en compte les problèmes qu’ils rencontrent dans le monde actuel. Le Jury des jeunes du 24e Festival International de Films de Fribourg est composé de
    Malena Demierre, Zoé Deuel, Stefanie Gander, Nicolas Jutzet, Carine Magnin, Noémie Zuercher, Cyril Brebion.

    Ce prix est décerné au film El Vuelco del Cangrejo de Oscar Ruiz Navia (Colombie, France, 2009

    Nous saluons un film prometteur, qui a su nous toucher et nous émouvoir, une histoire subtile complexe et singulière mise en valeur par de grandes qualités esthétiques. Par une photographie magnifique, un sens du rythme et des portraits que l’on n’oubliera pas, le réalisateur porte un regard délicat sur les réalités sociales d’un village afro-colombien.

    Prix "Don Quijote" de la FICC 
    Le Jury de la FICC (Fédération internationale des ciné-clubs) du 24e Festival International de Films de Fribourg est composé de Geza Csakvari (Hongrie), Christian Heinzel (Allemagne) et Eric Schaer (Suisse).

    Ce prix est décerné au film Lola de Brilliante Mendoza (Philippines, 2009)

    Un drame personnel profond et crédible où nous obtenons d'une part des informations sur la société, la bureaucratie, la police et la justice aux Philippines et d'autre part nous pouvons nous faire une idée de la valeur d'une vie humaine au 21e siècle.

    La 25e  édition du Festival International de Films de Fribourg se tiendra du 19 au 26 mars 2011.


    2010.04.09 JazzAscona

  • 26 ème édition de JazzAscona, à l'affiche du 24 juin au 4 juillet 2010 à Ascona

    Ici sur Jazzphone

     

    JazzAscona 2010 mettra l'accent sur les grands standards du jazz, dans l'intention de revaloriser (et ajourner) un répertoire extraordinaire, souvent oublié, mais encore très riche source d'inspiration.

     

    Le programme prévoit plus de 200 concerts et 300 artistes invités, des hommages à Django Reinhardt, Rosemary Clooney et Louis Prima et toute une série d'évènements parallèles: messes gospel, jam sessions, expositions, conférences, projections cinématographiques.

     

    New Orleans sera entre autre représentée par deux parmi ses plus grands batteurs, Herlin Riley et Shannon Powell, auxquels on décernera l'Ascona Jazz Award 2010.

     

    La star de l'édition sera certainement le guitariste français Biréli Lagrène, qui tiendra deux concerts (les 2 et 3 juillet) pour célébrer le centenaire de Django. Le Line-Up comprend aussi: Ray Gelato, Paula Morelenbaum & SWR Big Band, Niki Haris & Wycliffe Gordon, Warren Vaché, Jay Leonhart, Howard Alden, John Allred, Mickey Roker, the Pasadena Roof Orchestra, The Dixie Cups, Catherine Russell, Susie Arioli, China Moses, Sammy Rimington & Wendell Brunious, etc. Gordon Edwards, fondateur et leader avec Steve Gadd dans les années 70 de la légendaire band Stuff sera aussi de la partie.

     

    www.jazzascona.ch

    Ici sur Jazzphone


    2010.04.26 Offre d'une place de travail à l'Ono, Berne

    Wir suchen: eine Mitarbeiterin oder einen Mitarbeiter im ONO: 2 Einsätze pro Woche, ev. auch mehr.
    Arbeitszeit: meistens am Abend. 1 Abend Freitag oder Samstag, 1 Abend So - Do Samstag und Sonntag tagsüber (Strassencafé)
    Stellenantritt: ab sofort oder nach Vereinbarung 

    Arbeitsbereiche:

    • Betreuung der Abendkasse
    • Bararbeit
    • Strassencafé
    • KünstlerInnen-Betreuung
    • Kleine technische Arbeiten (Bühnentechnik - keine Vorkenntnisse nötig)
    • Kleine Galeriearbeiten

    Anforderungsprofil:

    • Du arbeitest gerne selbstständig
    • Du bist minimum 23 Jahre alt
    • Du triffst gerne Menschen und bist kommunikativ
    • Du interessierst Dich für Kultur
    • Du trägst gerne Verantwortung und kannst eigenhändig Entscheidungen treffen

      Wir bieten Dir:

    • Stundenlohn und Sozialleistungen (Kulturansatz... man wird nicht reich davon)
    • Flexible Arbeitseinsätze, die Du teilweise selber wählen kannst
    • ONO VIP-PASS
    • Mitbestimmungsmöglichkeiten
    • Ausbau der Tätigkeit im ONO
    • Ein spannendes, teamorientiertes, freundschaftliches Umfeld

    Wenn Du dich für die Stelle interessierst, schreibe bitte ein mail mit den üblichen Bewerbungsunterlagen an: info@onobern.ch


     

    Chers amis,
     
    Nous avons le plaisir de vous annoncer encore deux rendez-vous avant l¹été, avec deux thèmes inédits et originaux :
     
    Jeudi 6 mai à 20h30:
    Le jazz chanté en français depuis les années 50
     
    Jeudi 3 juin à 20h30:
    Le jazz et l¹utilisation des rythmes impairs
    (3/4 comme Valse Hot de Sonny Rollins, 5/4 comme Take Five de Dave Brubeck, 7/4 comme Man From South Africa de Max Roach, etc.) ; tous les rythmes sont les bienvenus, pourvu qu¹ils soient impairs.
     
    Au plaisir de vous retrouver nombreux !
    Jazzmicalement.
     
    Serge Wintsch, Gabriel Décoppet
    J A Z Z O N Z E P L U S
    Association pour l¹encouragement des musiques créatives et d¹improvisation

    Nous re-précisons le principe de nos soirées. La sélection de disques ne se fait pas sur un minutage réservé à chacun.  Sur la base du thème proposé, vous apportez votre CD. Après tirage au sort de l¹ordre de passage, vous en présentez une seule plage, voire deux au  maximum en fonction du nombre d¹auditeurs, en évoquant les raisons de votre choix. Vous pouvez aussi vous contenter d¹écouter les disques des autres. Nous n¹écoutons que du jazz actuel, c¹est-à-dire créé dès les années 50 (be bop, cool, West Coast, etc) jusqu¹à aujourd¹hui. Pas de « revival ». Entrée gratuite. On mange à Chorus entre amis dès 19.00 heures.


    2010.05.04 Qui sont ces jazzmen ?

    Bonjour,
     
    J’espère que vous vous portez à merveille ! Après une magnifique édition du Cully Jazz Festival et l’annonce du programme du Montreux Jazz Festival, une question se pose : qui sont ces jazzmen qui nous font vibrer ? Quelle est leur vie ? Quelles sont les conditions de leur profession ?
     
    Vous trouverez ci dessous un texte libre de droit de Christian Steulet qui fait le point sur la question. Seriez-vous intéressé à ce sujet ? M. Steulet et moi-même sommes à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.

    Profession_Jazzman.pdf

    Je vous remercie de votre attention et me réjouis d’avance de votre réponse !
     
    Bien à vous,
     
    Vincent Favrat, Secrétaire Général du SMS - Syndicat Musical Suisse
    E-mail de l'auteur: Christian Steulet

     



    Alors que l¹été pointe le bout de son nez, nous vous proposons encore un petit effort avant les barbecues et le farniente (pour certains !) en participant à la dernière écoute de disques de ce semestre:

    Jeudi 3 juin à 20h30 Le jazz et l¹utilisation des rythmes impairs

    (3/4 comme Valse Hot de Sonny Rollins, 5/4 comme Take Five de Dave Brubeck, 7/4 comme Man From South Africa de Max Roach, etc.) ; tous les rythmes sont les bienvenus, pourvu qu¹ils soient impairs (y compris la valse !)
     
    N¹ayez pas peur de venir avec des morceaux qui vous interpellent, car nos experts en la matière sauront nous éclairer de leurs expériences musicales.
     
    Au plaisir de vous retrouver nombreux ! Jazzmicalement.
     
    Serge Wintsch, Gabriel Décoppet
     
    Principe de ces soirées


    2010.06.02 Femmes de foot au Bourg

     

    C'était comme une fois, ce mercredi 2 juin, en principe jour d'été, que la belle Stéphanie Pahud animait un débat pré-concert au Bourg à Lausanne sur le thème "Femmes de foot", dans le cadre des soirées "En voiture Simone". La place des femmes dans le noble sport appelé vulgairement "foortball". Sur scène, trois invités se mettaient à table: Alberto Montecissa, journaliste TSR, Linda Vialatte, entraîneuse du FC Yverdon féminin (qui a gagné la coupe suisse de foot féminine l'an passé) et l'historien Nicolas Bancel.

     


    Stéphanie Pahud, Alberto Montecissa, Linda Vialatte et Nicolas Bancel

     

    Interview, questions, réponses, développement historique du football féminin et la pratique d'icelui, tout a été bien abordé. Mais bon, un train-train, sympa mais rien de spectaculaire. Jusqu'à "et maintenant, place aux questions du public". Et là, comme d'hab sous ces cieux qui hébergent des autochtones traditionnellement modestes et réservés, protestants pour tout dire, grand silence. Puis une main levée par un hurluberlu qui tente d'amorcer un chaud débat: votre serviteur. Il faut dire que la soirée "En voiture Simone" était organisée par des filles du groupe des "affranchies", libérées et "qui en veulent". Pour "secouer le cocotier", il fallait les questions un peu raides d'un gros rustre.

     

    Celui qui a le rôle du beauf, moi, martèle alors ses assertions, qui auraient dû susciter de la colère, des questions, des affirmations, bref de la discussion. C'était du second degré faut-il le préciser (oui je pense qu'il faut !) mais la tirade a eu son petit effet. "Vous n'avez pas évoqué un aspect du football: le sexe, présent dans l'action du footballeur en train de tirer au but comme s'il éjaculait. Et aussi un second aspect: le foot féminin deviendra vraiment populaire lorsque les petites filles taperont dans le balon à la récré".

     

    Eh bien non, l'intervention d'icelui n'a pas suscité le débat torride et passionné espéré. Ce dernier a rapidement pris fin. Dommage... De mon point de vue, ce genre de discussion devrait essentiellement se tenir entre les invités et les spectateurs, c'est là qu'elle deviendrait passionnante et passsionnée. Le débat entre les intervenants a été intéressant, certes, mais poli et consensuel. Un peu de piment n'eut pas nuit. Il faut dire que je suis un lecteur assidû du magazine du Bourg "L'Echinococcose", un petit chef d'oeuvre d'humour et d'irrévérance (le numéro précédent avait encore le sous-titre "le journal du salopard"). Je pensais que cette soirée serait dans la même veine, mais non. Il faut croire que le foot ne passionnait pas les femmes présentes ce soir-là, ce qui reste bien dans la tradition du peu d'intérêt que la gente féminine porte à ce sport.

     

    Soirée "filles" au Bourg ce 2 juin, puisqu'après le débat il allait y avoir un concert du groupe Mmmh, trois filles, Claire Huguenin (voc, g), Tania Bochud (p, kbd), Sara Oswald (b, vcl) et un garçon (le veinard) Yvan Braillard (dm, perc). Concert il y eut, et bonne fut la musique. Excellent ce groupe atypique et original ! Il pourrait bien révéler une nouvelle Sophie Hunger. Une mention spéciale à Sara, la contrebassiste-violoncelliste déjantée mais bougrement talentueuse. Comme tout le groupe d'ailleurs.

     

    Belle soirée au Bourg, haut lieu lausannois de l'expérimentation, du risque et de la sympathie! De plus, son bar est un des seuls à Lausanne à servir de la biere-Picon...

     

    Michel Von


    2010.06.09 Billet d'avion à donner


    Chers amis,

    J’ai un billet d’avion Genève-Bordeaux pour le 15 juillet 2010.


    J’ai un petit changement de programme et ne pourrai pas l’utiliser. Je le donne volontiers à qui voudrait l’utiliser. Je serais très heureux qu’il puisse profiter à quelqu’un d’autre. Pour changer le nom sur le billet, il y a des frais pour 30 euros. Ces frais seraient à la charge de la personne qui reprendrait le billet.

     

    N’hésitez pas à faire circuler le message autour de vous,

    Amitiés, 

    Laurent Bortolotti


    2010.06.11 CosmoJazz Festival à Chamonix

     

    André Manoukian lance un festival inédit de Jazz à Chamonix
    COSMOJAZZ FESTIVAL 27, 28 et 29 juillet 2010


     

    André Manoukian lance un nouveau festival, original, jamais vu, où des artistes de jazz de tous les horizons rencontrent la grandeur des sites naturels de Chamonix-Mont-Blanc. La première édition du Cosmojazz festival aura lieu du Mardi 27 au Jeudi 29 juillet prochains, avec, entre autres, Yaron Herman, Portico Quartet, Hadouk Trio, Sunil Dev, Malcolm Braff, Minino Garay et Spok Frevo Orquestra.

     

    Résidents à Chamonix depuis deux ans, l’idée de Stéphanie et d’André Manoukian est venue presque naturellement : organiser des concerts de jazz dans les décors majestueux de l’environnement naturel qui entoure le Mont Blanc.  Emerveillés par ce cadre naturel, mais préoccupés aussi à la vue des glaciers qui se dérobent de jour en jour, ces deux passionnés de montagne et de musique souhaitaient« du toit de l’Europe, invoquer les esprits des montagnes afin de rétablir le dialogue entre les hommes et les éléments ». S’associant l’expérience et les compétences de la responsable de la programmation du Cully Jazz Festival en Suisse, Carine Zuber, ils ont ainsi créé, en début d’année, l’association « Cosmojazz festival de Chamonix ». Encouragés par une multitude de personnes disposées à les aider dans cette démarche, appuyés par la Mairie de Chamonix, la Région Rhônes-Alpes, le Conseil Général de Haute Savoie et la Compagnie du Mont Blanc, ils parviennent à mettre sur pied la première session de ce festival cet été déjà.

    Trois jours durant, du mardi 27 juillet au jeudi 29 juillet, les visiteurs auront la chance de contempler concerts de jazz et panoramas, en toute convivialité montagnarde, dans trois cadres différents : en altitude, au cœur de la ville et dans l’intimité de différents bars où les soirées promettent de se prolonger jusqu’à l’aube.

     

    Des concerts insolites en altitude

    En journée, visiteurs et musiciens seront transportés dans l’univers de la « Haute montagne » pour des représentations hors ducommun. Les sites ont été sélectionnés par les organisateurs pour leur caractère insolite du fait de leur situation et de leur histoire. Les artistes et leurs instruments s’y intégreront le plus naturellement possible, dans un esprit d’harmonie totale entre les sons, les mélodies, les rythmes et les éléments qui les entourent. 

    Depuis une terrasse de l ‘Aiguille du midi, à 3842 m, on entendra le son doux et puissant d’une flûte bambou et des percussions indiennes, invitant le public à fraterniser avec l’Himalaya. Sunil Dev, musicien népalais découvert par le producteur Martin Meissonier, accompagnera également les visiteurs dans une randonnée de 2 heures qui les mènera au Lac Blanc, en plein milieu d’une réserve naturelle.  Ailleurs, face au Mont Blanc, comme sur un balcon panoramique, une scène munie d’un piano à queue sera installée pour accueillir l’incroyable pianiste israélien Yaron Herman, ainsi que la musique aérienne d’Hadouk trio, entre l’Afrique et l’Orient, jazz et world, dessinant une véritable rose des vents sur le portulan des musiques du monde. Puis, sur un glacier situé à proximité du téléphérique des Grands Montets, paradis des free riders, un piano électro-acoustique permettra au pianiste suisse d’origine brésilienne d’inviter le percussionniste argentin le plus « énergumène de la scène parisienne », Minino Garay, ainsi qu’une jeune saxophoniste, Nicole Jo, pour faire raisonner et vibrer les parois de granit millénaire. Dans une sorte de cirque naturel, situé à proximité du mythique Grand Hôtel Montenvers, près de la Mer de Glace, on pourra encore entendre la musique hypnotique des jeunes anglais du Portico Quartet, véritable révélation jazz du moment.

     

    Soirées festives au chœur de Cham’

     

    Chaque jour, à l’heure de l’APERO JAZZ, les rues et places du cœur de Chamonix seront envahies par un impressionnant big band brésilien composé de 18 musiciens, le Spok Frevo Orquestra, fusionnant frevo des carnavals et jazz d’une manière incandescente. Puis les soirées se poursuivront dans les bars de Cham qui accueilleront des concerts de tous styles, en toute convivialité. Et puisque l’esprit du jazz, c’est surtout les rencontres et l’improvisation, il y aura bien évidemment, en plein chœur de la cité, un lieu pour la jam, animé par les musiciens entourant d’habitude André Manoukian, ainsi que le pianiste Malcolm Braff.

     

    Concerts gratuits

    Tous les concerts sont gratuits, mais l’accès au site par les remontées mécaniques est payant. Les spectateurs sont priés de s’y rendre en comptant le temps de trajet nécessaire qui sera conseillé sur le site internet du festival www.cosmojazzfestival.com. Pour chaque concert en altitude, une solution « mauvais temps » sera envisagée. Les lieux de remplacement seront communiqués via le site internet du festival.
     


    2010.06.14 Caribana: communiqué de clôture

     

    Une première pour le Caribana Festival : trois soirées affichaient complet avant même le début de la manifestation ! Ce qui laissait présager du meilleur pour la suite, comme les 32'800 festivaliers (23'600 entrées payantes) qui ont assisté à la trentaine de concerts quatre jours durant, sans oublier les quelque 4'500 enfants venus pour le Caribakids le dimanche après-midi.

     

    Parmi les nouveautés apportées cette année, les écrans géants disséminés dans le site ont rencontré un écho très positif auprès du public. Cette plusvalue, qui permettait aux festivaliers de voir les expressions des artistes et tous les détails que l’on ne voit pas forcément à l’oeil nu, a été très appréciée. Misant avant tout sur le confort des festivaliers, les organisateurs avaient également vu juste en mettant un plus grand nombre de places assises à disposition pour manger et se retrouver entre amis. Une vraie nécessité pour que le Caribana Festival conserve son ambiance conviviale et chaleureuse. La nouvelle scène sur pilotis, la scène de La Plage, a sans doute été victime de son succès puisqu’à chaque concert, l’affluence était très élevée. «Elle a sans doute marché trop bien, relevait Tony Lerch, le patron du Caribana Festival. Mais nous voulions une scène intimiste, petite. Nous allons certainement la rehausser à l’avenir. Tous les artistes qui s’y sont produits étaient emballés de jouer sur l’eau !»

     

    D’un point de vue artistique, les performances de One Republic et de Thirty Seconds to Mars, le jeudi soir, sont à relever. Il est tellement rare de voir un artiste fendre la foule pendant son concert, comme l’a fait Jared Leto, le charismatique chanteur de Thirty Seconds to Mars. Cette proximité, seul le Caribana Festival peut l’offrir à son public. Comme ce n’est qu’ici que les festivaliers peuvent rencontrer sur le terrain des artistes, trop contents de se mêler à la foule après leur concert, à l’image de One Republic. Le concert de Faithless, du vendredi soir, venu avec son propre light show et ses propres images électroniques, était tout simplement hallucinant. Techniquement, c’était un sacré challenge, que l’équipe de production du Caribana Festival a su gérer de mains de maître. «Cela a demandé à nos bénévoles de travailler la nuit, explique Tony Lerch admiratif. Ils ont fait un travail énorme. Je ne pourrai jamais assez les remercier.» Sans oublier la cerise sur le gâteau d’anniversaire des 20 ans du festival le samedi soir : les Britanniques de Madness, qui non seulement ont fait un show détonant sur la Grande Scène, mais se sont montrés très heureux d’être au Caribana !


    Le dimanche, le Caribakids a également été une grande réussite, avec des animations pour les 0 à 15 ans. Un vrai défi là aussi pour les organisatrices Katia Staehli et Anne-Marie Mottaz, qui ont accueilli pas moins de 4'500 enfants. Etaient proposés, entre autres animations, des ateliers d’éveil musical, un coin lecture, des concerts, une Boum et les 50 ans de Terre des Hommes, qui avait organisé pour l’occasion une chasse aux trésors permettant de découvrir de manière ludique et itinérante les activités de l’ONG, le tout animé par Jean-Marc Richard.

     

    Enfin, l’aspect météo a également été un plus dans cette 20e édition du Caribana Festival. Même si la pluie s’est invitée le vendredi soir, elle a permis de nettoyer le terrain, rendant les conditions de travail carrément idéales !

    Informations complémentaires : www.caribana-festival.ch

     

    Complément Jazzphone:

     

    Le Caribana est un festival très agréable car à taille humaine. Cela rejaillit sur l'ambiance et la décontraction des spectateurs.

     

    A titre d'exemple, j'ai dû plus d'une fois fendre une foule très compacte pour me rendre devant la scène, côté public, pour y faire mes photos. A chaque fois sans exception, j'ai trouvé des gens amicaux et tolérants, qui m'ont laissé passer sans rechigner, certains allant même jusqu'à tenir mes objectifs pendant que je photographiais. Je ne pouvais même pas me baisser pour accéder à mon sac tant la foule était compacte !... Sans parler des discussions sympathiques avec eux avant le concert. Crevant pour pépère tout ça mais vraiment cool !...

     

    Côté musique, je regrette toujours l'absence d'un peu de jazz dans ce festival. Un ou deux groupes permettraient d'acclimater les jeunes oreilles à ce style de musique. Le jazz est tout de même la suite logique du rock, musicalement parlant. Du moins pour celui dont les goûts musicaux évoluent tout au long de la vie, ce qui devrait être la règle.

     

    Bien-sûr je ne parle pas de vieux jazz, de New Orleans (quoique...), ou du free jazz trop avant-gardiste, mais plutôt du jazz actuel tel que le jouent nos groupes les plus "pointus" du moment comme, par exemple, Guillaume Perret & The Electric Epic, Plaistow, Lucien Dubuis, Imperial Tiger Orchestra, qui tous suscitent l'enthousiasme du public partout où ils passent. Pour ne parler que des quelques "électriques" qui me viennent immédiatement à l'esprit

     

    Mais le jazz couve cependant partout et souvent là où on ne l'attend pas. A Caribana 2010 , je mentionnerais Mama Rosin, Moonraisers, Hell's Kitchen, The Baseballs pour leur pêche et le superbe Oi Va Voi. Et aussi Ralf Hartmann pour sa voix.

     

    Pourquoi "jazz" ces groupes ? Parce qu'ils ont la pêche et jouent de façon spontanée (l'improvisation du jazz), sur le fil du rasoir. Ils "donnent, leurs tripes" avec efficacité parce que ce qu''ils jouent est de la bonne musique, qui touche chaque spectateur. Un moyen très simple de déceler l'aspect "jazz" d'une musique est d'observer les spectateurs: s'ils l'écoutent aussi "avec les pieds", c'est que c'est de la vraie musique, pas du bruit. La musique entre par les oreilles, mais si elle est bonne, elle fait vibrer tout le corps!

     

    Bravo au staff et à tous les bénévoles d'avoir mis sur pieds ce festival et merci de m'y avoir facilité l'accès (Corinne et Marc) !

    A l'année prochaine je l'espère.

     

    Michel Vonlanthen

     

    PS: Un clin d'oeil amical à Corinne Druey, l'attachée de presse de Caribana, qui a dû se poser des questions sur mes choix de concerts. C'est tout simple: c'était ceux qui sont en bleu souligné ci-dessus !... Et vu après-coup, je ne m'étais pas trompé et n'ai pas été déçu.


    2010.06.22 En septembre, Vevey s’habille d’images


    Le festival d’arts visuels Images de Vevey (Suisse) réalise des expositions monumentales et inédites d’artistes de renommée mondiale – dont un nouveau projet spécial de l’artiste français JR, réalisé en coproduction avec le Musée de l’Elysée, Lausanne. Du 4 au 26 septembre 2010, la ville de Vevey est entièrement dédiée à l’image. Le festival présente également les lauréats de deux concours qu’il organise : le Grand Prix Européen des premiers films et le Grand prix international de photographie de Vevey.


    Entièrement gratuit, le festival d’arts visuels Images réalise tous les deux ans des expositions monumentales et inédites dans les rues de Vevey et propose de nombreuses autres expositions dans des lieux dédiés à l’image. Le festival présente le travail de près de 100 artistes contemporains et, pendant trois semaines, transforme Vevey en un véritable musée à ciel ouvert.


    En plein air

    Le festival Image est le premier festival de Suisse à se consacrer à la photographie en plein air. Pour marquer cette ambition sur la scène internationale, le Festival Images présentera un projet urbain inédit de l’artiste JR réalisé en coproduction avec le Musée de l’Elysée, Lausanne.

    Le plein air en quelques noms :
    Jean-Christian Bourcart, Cristina de Middel, Shadi Ghadirian, Alberto Giuliani, l’Homme Bleu, JR, Bronek Kozka, Li Yu & Liu Bo, Andrea Star Reese, Matt Siber, Malick Sidibé, Li Wei, etc.


    En intérieur

    Le festival Images installe un musée éphémère dans les locaux de l’ancien centre commercial EPA, et collabore avec le Musée Jenisch, le Musée suisse de l’appareil photographique, le Musée historique de Vevey, l’Ecole de photographie de Vevey et l’Espace Quai N°1, qui présenteront des expositions monographiques. Des Événements parallèles prendront place dans les cinémas et les galeries de Vevey, dans les vitrines des commerçants de la vieille ville, à l’Alimentarium ou encore au Rocking Chair, qui prévoit plusieurs soirées mêlant le son et l’image.

    L’intérieur en quelques noms :
    Peter Aerschmann, GMB Akash, Anna Artaker, René Burri, Jean-Jacques Lebel, David Lynch, Ursula Mumenthaler, Hans Op de Beeck, Sheung Chuen Pak, Malick Sidibé, etc.


    Les concours internationaux

    Tous les deux ans, la Fondation Vevey ville d’images octroie des bourses d’aide à la création dans les domaines de la photographie et du cinéma pour un montant total de plus de 100'000 CHF (environ 70'000 €) ; Désormais, le Grand prix international de photographie de Vevey attire plus de 1000 candidats du monde entier à chaque édition. Les travaux réalisés grâce à ces bourses sont exposés lors du festival Images.


    Gagnants du 7ème Grand prix international de photographie de Vevey:
    Christian Lutz (Suisse) et G.M.B Akash (Bangladesh)
    Mention reportage – Leica : Alberto Giuliani (Italie)
    Mention Lumière – Broncolor : Bronek Kozka (Australie)
    Projet Nestlé : Lucie & Simon (France)

    Lauréats du 5ème Grand prix européen des premiers films:
    Prix de la Fondation Vevey ville d’images : Clément Cogitore (France)
    Prix SRG SSR idée suisse : Petar Vulchanov et Kristina Grozeva (Bulgarie)
    Prix de l’Etat de Vaud : Azhur Saleem (Royaume-Uni)


    Le programme complet sera disponible le 26 juillet 2010

    Festival Images 2010, du 4 au 26 septembre 2010
    Vernissage : le samedi 4 septembre
    Horaires des expositions en intérieur : tous les jours de 11h à 19h

    www.images.ch


    2010.08.31 Voyage aux USA


    Bonjour,

    Il y a un an je vous ai parlé de l'histoire du boxeur Jack Ranieri et son Requiem pour un Champion.  Un album de Boulbar, un voyage onirique et magnifique dans le San Francisco des 60's. Retour au réel, Boulbar n'en a pas encore fini avec son rêve américain et se lance dans une autre aventure intitulée Motor Hotel. Cela fait plusieurs mois qu'il me parle de ce projet comme d'une nécessité : partir avec sa guitare et son enregistreur à la rencontre de l'Amérique d'aujourd'hui.

    Pas de plan de route défini, une voiture louée et un couteau dans la poche (pour les Apaches sans doute) ; un périple d'un mois qui demarre aujourd'hui et une traversée des Etats-Unis en solitaire qui partira de New York pour finir à San Francisco. Il composera, lors de cette errance, des chansons qui raconteront la vie des gens croisés au hasard, les lieux visités, et donnera sa vision de l'Amérique. Pas de palaces. Des motels, juste des motels ; il y enregistrera ses chansons composées la journée. Un disque documentaire ou un carnet de voyage en chansons.

    Pendant son périple, tout au long du mois de septembre, il tiendra un blog qui parlera de cette aventure, des rencontres, des lieux traversés, des photos prises, des objets trouvés et racontés.

    L'adresse : www.motor-hotel.net

    Un album suivra. Moi aussi.

    Yvan Taïeb
    Roy Music


    2010.09.03 Non à la révision de la loi sur l’assurance chômage !
     

    Le 26 septembre 2010 les citoyens suisses vont voter sur la révision de la loi sur l’assurance chômage. Si elle entrait en vigueur, elle aurait des conséquences catastrophiques pour toute une partie de la population (notamment les jeunes qui sortent de formation et les plus de 50 ans) mais en plus elle toucherait de plein fouet le monde de la culture. En effet un des buts avoués de cette révision est d’empêcher le chômage de longue durée. Or le monde du spectacle vivant s’est construit en Suisse romande comme en France sur le modèle de l’intermittence. Les salariés du spectacle, toutes professions confondues, ont tout au long de leur carrière une succession de contrats de courte (voire très courte) durée (en général moins de 3 mois) et des changements d’employeurs perpétuels. Ces contrats sont entrecoupés de périodes plus ou moins longues de chômage. C’est ce qu’on appelle l’intermittence. Cette situation d’intermittence n’est pas choisie par les professionnels du spectacle, pas plus d’ailleurs que par les employeurs. C’est tout le système qui s’est construit autour de cette production par projet. Et même le plus talentueux des professionnels a de la peine à cumuler 18 mois de travail sur 24.
     

    La révision en visant le chômage de longue durée touche donc l’ensemble d’un secteur économique qui ne peut actuellement survivre sans l’apport ponctuel du chômage. En passant à 18 mois de cotisations pour y avoir droit, la loi exclut tout simplement du chômage l’immense majorité des professionnels du spectacle. Il leur restera donc à changer de métier ou à demander l’aide sociale. Aucune de ces solutions n’est défendable ! Le monde de la culture et du spectacle vivant mérite d’être pris en compte et ses spécificités entendues!

     

    La culture est en danger,
    votez NON le 26 septembre !

    Le Syndicat
    http://www.ssrs.ch


    2010.09.10 Novecento Pianiste


    Théâtre et jazz, courrez voir cette pièce "Novecento: pianiste" d'Alessandro Baricco, superbement mise en scène par Denis Rabaglia !

     

    Imaginez que vous rencontriez un homme jamais descendu du paquebot qui l'a vu naître.
    Imaginez que cet homme soit le pianistele plus génial de son époque.
    Imaginez que vous deveniez son ami, qu'il vous livre le secret de sa musique.
    Vous seriez alors détenteur d'une histoire extraordinaire, de celles auxquelles personne ne croit...

     

    Cette pièce, jouée du 7 au 19 septembre 2010 au Théâtre Pulloff à Lausanne (puis dans toute la Suisse romande jusqu'en mars 2011) est un monologue passionnant entrecoupé de pièces de piano. La mise en scène est passionnante et le décor et les lumières sont parfaites de précision. Mais c'est surtout l'acteur Pierre-Isaïe Duc, originaire de Chermignon (VS), qui porte la pièce sur son dos. Il joue juste, avec une extrême précision (j'avoue avoir frémi lors de ses aller-retours en tabouret à roulettes), il fait palpiter le public. Ah ce duel musical, hallucinant de vérité, entre Jelly Roll Morton et Novecento !

     

    "Novecento Pianiste" est un chef d'oeuvre autant pour les yeux, que pour les oreilles que pour l'esprit ! Cette pièce est "jazz", on ne peut mieux dire !...

     

    Pierre-Isaïe Duc au TJ de la TSR
    La pièce dans l'Hebdo

     

    Michel Vonlanthen


    Dans un mois le festival transfrontalier JAZZCONTREBAND célèbrera son 14ème anniversaire pour animer 15 salles de la région franco-suisse du 8 au 24 octobre 2010:

    France : Annecy, Annemasse, Divonne-les-Bains, Ferney-Voltaire, Sallanches, Seynod, St Claude, Thonon-les-Bains
    Suisse : Genève, Carouge, Meyrin, Onex, Monthey , Nyon, Yverdon

     

    avec

    CHICK COREA, JACKY TERRASSON, JOE JACKSON, ERIK TRUFFAZ, MIKE STERN, DIDIER LOCKWOOD, L'ORCHESTRE NATIONAL DE JAZZ, MOLLY JOHNSON, MALCOLM BRAFF, TUMI AND THE VOLUME et quelque 45 concerts sur 15 salles.


    Du club intime à la salle de 1200 places, JazzContreBand ne cesse de prendre de l’ampleur depuis sa création, représentant un outil fédérateur pour le Jazz et les musiques improvisées, tant en France qu’en Suisse. Le budget commun permet de promouvoir le Festival avec un vrai passeport : celui d’un rendez-vous convivial qui privilégie l’accueil des musiciens suisses sur les scènes françaises et inversement. Si JazzContreBand offre à de jeunes formations l’opportunité d’une scène dans un contexte unique, il présente également des valeurs montantes du Jazz international. En favorisant, par leur diffusion dans deux pays, les confrontations entre des musiciens professionnels à leur début de carrière et des personnalités du monde du Jazz, les rencontres entre les artistes et le public, le Festival concourt à une meilleure connaissance et reconnaissance de la création « jazzistique » dans sa diversité. Seul événement culturel se déroulant de part et d’autre de la frontière franco-suisse, ce festival rassemble pour une même cause, le Jazz, quinze salles réparties sur plusieurs lieux de la région :

    - du côté suisse : AMR de Genève, Chat Noir de Carouge, Spectacles Onésiens d’Onex, Théâtre Forum de Meyrin, Le Pont-Rouge de Monthey, Usine à Gaz de Nyon, Echandole d’Yverdon

    - du côté français : Château Rouge d’Annemasse, Brise-Glace d’Annecy, Auditorium de Seynod, Espace Novarina de Thonon-les-Bains, L’Esplanade du Lac de Divonne-les-Bains, La Comédie de Ferney-Voltaire, D’Jazz au Bistro de St Claude, Centre Culturel de Sallanches


    Le programme des concerts

     



    Il team no-profit di Jazzinfabbrica, promotore dei concerti jazz presso l'Osteria della Fabbrica di Losone, è alla ricerca di alcune persone disponibili e motivate a dare una mano nelle seguenti mansioni:

     

    - tenuta dei conti e semplice segretariato;

    - cassa serale concerti;

    - semplice gestione e aggiornamento di alcune pagine internet;

    - comunicazione e promozione;

    - organizzazione generale, logistica e programmazione musicale.

     

    Per maggiori informazioni contattate:

    Gabriele Pezzoli, 077 424 77 28, gabriele.pezzoli@gmail.com oppure

    Sheldon Suter, 079 275 49 35, arsinlupin@gmx.net

    2010.10.17 Ecouter du jazz à Chorus au bistroto Onze+ à Lausanne
     
    Chers amis,
     
    Alors que l¹automne se profile à l¹horizon, nous sommes fiers de vous annoncer la 7ème saison de nos écoutes de disques. En voici le programme et les thèmes :
     
    Jeudi 21 octobre 2010 à 20.30 heures: Votre coup de coeur du moment
    Jeudi 18 novembre 2010 à 20.30 heures: Hommage à Gerry Mulligan
    Jeudi 9 décembre 2010 à 20.30 heures: "Blind fold tests" (faites découvrir votre choix aux autres)
     
    Au plaisir de vous retrouver nombreux !

    Jazzmicalement.
     
    Serge Wintsch, Gabriel Décoppet
     
    Nous précisons le principe de nos soirées. La sélection de disques ne se fait pas sur un minutage réservé à chacun. Sur la base du thème proposé, vous apportez votre CD. Après tirage au sort de l¹ordre de passage, vous en présentez une seule plage, voire deux au maximum en fonction du nombre d¹auditeurs, en évoquant les raisons de votre choix. Vous pouvez aussi vous contenter d¹écouter les disques des autres. Nous n¹écoutons que du jazz actuel, c¹est-à-dire créé dès les années 50 (be bop, cool, West Coast, etc) jusqu¹à aujourd¹hui. Pas de « revival ». Entrée gratuite. On mange à Chorusentre amis dès 19.00 heures.


    2010.11.10 Appel a créations 2011 à tous-tes les musiciens-nes du Canton de Vaud

     

    Les dossiers de candidature seront déposés avant le 31 décembre 2010 et la sélection du jury sera communiquée mi-janvier 2011

    Fière des dernières créations financées dans le cadre de son projet de soutien à la création, LaFMY réitère sa proposition faite à tous-tes les musiciens-nes du canton de Vaud. Souvenez-vous de La Grand-Mère indigne en 2008, du Männerchor du Nord en 2009 (vu à Paléo 2010) ou encore du Quatuor Bocal de la dernière édition (http://www.lafmy.ch/creations/archives).


    Le ou les projets retenus seront financés par l’association et présentés lors de la prochaine Fête le   Mardi 21 juin 2010

     

    Qu'offre LaFMY ?

    • La possibilité de créer et concrétiser un projet musical personnel, unique et original pour l’édition 2011

    • Un soutien financier (de CHF 5’000. — à CHF 15'000. —)

    • Un suivi promotionnel

    • Un soutien administratif, logistique et technique

    Les projets retenus seront sélectionnés par un jury de professionnels composé de :

    • Pierre-Yves Schmidt, directeur de l’Usine à Gaz à Nyon

    • Michael Kinzer, directeur du Festival de la Cité à Lausanne

    • Christian Halbritter, responsable de LiveInVevey à Vevey

    • Toni Fortunato responsable de l'Amalgame-Club à Yverdon-les-Bains

    Qu’est-ce que LaFMY attend du projet :

    • Qu’il soit original et créé spécialement pour cette journée et pour la ville d’Yverdon-les-Bains

    • Qu’il regroupe une majorité de musiciens-nes vaudois-es

    • Qu’il anime la ville et aille à la rencontre du public dans les lieux les plus fréquentés ce jour-là (lieux de travail, centres commerciaux, transports publics…) et sur les scènes de LaFMY

    Que contient le dossier de candidature ?

    • Un descriptif du projet

    • un budget détaillé

    • Biographie + dossier de presse + CD des artistes participants au projet

    • La fiche de candidature remplie (document à télécharger sur www.lafmy.ch )

    • Tout dossier rendu incomplet ne sera pas pris en compte

    Informations sur www.lafmy.ch  /  Priscille Alber : +41 79 253 52 09 /  info@lafmy.ch


    2010.12.05 Ecouter du jazz actuel à Chorus au bistrot Onze+ à lausanne

    Chers amis,
     
    Venez nombreux à notre dernière rencontre avant Noël :
     
    Jeudi 9 décembre 2010 à 20h30:
    "Blind fold test": apportez un CD mystère et faites-nous découvrir qui joue !
     
    Au plaisir de vous retrouver !
    Jazzmicalement.
     
    Serge Wintsch, Gabriel Décoppet
     
    Nous précisons le principe de nos soirées. La sélection de disques ne se fait pas sur un minutage réservé à chacun. Sur la base du thème proposé, vous apportez votre CD. Après tirage au sort de l¹ordre de passage, vous en présentez une seule plage, voire deux au maximum en fonction du nombre d¹auditeurs, en évoquant les raisons de votre choix. Vous pouvez aussi vous contenter d¹écouter les disques des autres. Nous n¹écoutons que du jazz actuel, c¹est-à-dire créé dès les années 50 (be bop, cool, West Coast, etc) jusqu¹à aujourd¹hui. Pas de « revival ». Entrée gratuite. On mange à Chorus entre amis dès 19.00 heures.

    J A Z Z O N Z E P L U S
    Association pour l¹encouragement des musiques créatives et d¹improvisation
    Ecouter du jazz actuel a Lausanne
    Pour adresse Alin et Gabriel Décoppet chemin du Russel 16 1025 Saint Sulpice
    alindecoppet@worldcom.ch ou gabrieldecoppet@worldcom.ch


     

    Envoyez vos messages en cliquant ici
    Vous pouvez écrire ce que vous voulez, pas uniquement des réponses ou commentaires aux messages ci-dessus

    HOME