www.jazzphone.ch
Agenda du jazz romand
Avant   /   historique   /    Après
Abréviations des noms d'instruments

JUILLET 2010

JAZZPHONE

Comment obtenir des photos ?

 
   

1 jeudi 

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web   Concert pré-festival


STRAVINSKI 20h00
Phil Collins plays '60s Motown & Soul


ESTIVAL JAZZ LUGANO du 1 au 3 juillet   web   (entrée libre)
Retransmis en direct sur la chaîne TV HD Suisse


Eumir Deodato, Europa Express
& Gabriele Comeglio
Avec L'orchestre de la Suisse italienne, Gabriele Comeglio (lead)
Eumir Deodato (p), Piero Odorici (sax, fl), Dario Cecchini (sax,  fl), Andreas Giuffredi (tp, fl), Davide Ghidoni (tp, fl), Roberto Rossi (tb), Daniele Santimone (g), Paolo Ghetti (b), Stefano Paolini (dm), Josè Antonio Molina (perc)


Montevideo Connection
fest. Claudio Taddei “Encuentro asesino”
Claudio Taddei (g, arrang, charango, kazoo, voc), Italo Pesce (dm), Mauro Fiero (b), Flaviano Braga (bando, acc),
Special Guest: Rossana Taddei (g, voc), Alejandro "Cubano" Reyes (g, tambor repique), Gustavo "Cheche" Etchenique (perc), Gabriella Lüthi (performer),  Naima Barlokher (danse),

Incognito   web
Jean Paul Maunick (g), Tony Momrelle, Joy Rose & Vanessa Haynes (voc), Francis Hylton (b), Pete Ray Biggin (dm), Matt Cooper (kbd), Sidney Gauld (tp,  Dave Williamson (tb), Simon Willescroft (sax)


JAZZ ASCONA du 24 juin au 4 juillet   web                     Tout le programme

BERNE, Ono, 22h00 (entrée libre, collecte)
Das Beet jazz alternatif expérimental
Andreas Schaerer (sax), Claude Meier (), Christoph Steiner ()

LE LOCLE, Bar Le Lux, 21h00

Grand Reportage Ensemble de Luxe + Vincent Membrez
Vincent Membrez (rhodes, minimoog, effets), Jérôme Correa (sax), Olivier Nussbaum (cb, b, loop),
Vincent Boillat (dm)


Attaché à un certain idéal du son, où le musicien se plonge dans le matériau brut et en libère la musique, il poursuit depuis des années la recherche de cet équilibre dans les projets auxquels il participe. Il développe un langage personnel au piano ainsi qu'avec ses synthétiseurs analogiques où spontanéité, énergie et groove sont les maîtres mots. Sa versatilité et son intérêt pour tous les genres de musique l’ont amené à collaborer à des projets allant du jazz acoustique au rock en passant par la musique contemporaine ou l’improvisation libre.


MARTIGNY, Bourg, 19h00 Les jeudis jazzy

Tango Sensations
Stéphane Chapuis (bando), Johanna Hernandez (vl), Tomas Hernandez (vl), Jorman Hernandez (alto), Janaina Salles (vcl)

 
   

2 vendredi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web


STRAVINSKI
Roxy Music
Bryan Ferry, Phil Manzanera, Andy Mc Kay, Paul Thompson

MILES DAVIS HALL
Beach House
Air


PARC VERNEX (entrée libre)

19h00 The Sound of Fridge (CH) Vainqueur du Tremplin Lémanique Rock 2009
21h00 RasDashaN (D)
23h30 Rundfunk (CH)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Marvin Gaye (1980)
Féfé, avec l’Opération Détours de l’Adami
Les Tontons Funkeurs (DJ set)


ESTIVAL JAZZ LUGANO du 1 au 3 juillet   web   (entrée libre)
Retransmis en direct sur la chaîne TV HD Suisse


Bill Evans / Robben Ford Soulgrass meets blues
special guest
Etienne Mbappé
Robben Ford (g), Bill Evans (sax), Etienne Mbappe (b), Ryan Cavanaugh (bjo), Toss Panos (dm)

Level 42   web
Mark King (b, voc), Mike Lindup (kbd, voc), Nathan King (g, voc),  Sean Freeman (sax, voc), Pete Ray Biggin (dm)

Shibusa Shirazu Orchestra   myspace
Daisuke Fuwa (lead), Katayama-san, Sato Han, Kawaguchi Taicho, Komori Keiko, Bana, Kito & Yoshida (sax), Tatsumi & Kita (tp), Gideom (tba), Watabe (mc), Higo Hiroshi (b), Fang Teil & Sacho (g), Yamaguchi (kbd), Ota san (vl), Mari (perc), Isobe (dm), Onoaki (b, balloon art), Fujikake (dm), Pero & Sayaka (dance),  Sugako & Kae, ochoshi (dance), Toyo, Shimo, Shie & Takako, Butoh (dance)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web Seuls les concerts "jazz" sont listé ici

NEW ORLEANS CAFE

17h00
Toni's Big Band   web   photos 2004


Fribourgeois, Vaudois et Bernois, les dix-neuf musiciens du Toni's Big Band se rallient à la cause du jazz dans la pure tradition swing. Ils interprètent des standards allant de Glenn Miller à Count Basie en passant par des titres de latin jazz. Dirigé depuis le début de cette année par Daniel Gaggioli, professeur de saxophone au Conservatoire de Fribourg, l’orchestre aime aussi se balader dans des répertoires plus récents et des rythmes binaires ou latins.  Le TBB  - fondé en 1982 notamment par le regretté batteur Ferdi Ruegg - compte plusieurs musiciens professionnels dans ses quatre sections (saxophones, trombones, trompettes et rythme).


JAZZ ASCONA du 24 juin au 4 juillet   web                     Tout le programme

CHARMEY (FR), Restaurant des Chênes, 21h00
U&C Boogie/bluesband Boogie-blues   Myspace   Youtube

Urs Schlitter, p; Christine Repond, p


LAUSANNE, One Year Only, 20h00 (entrée libre)
SCENE LIBRE Dernier concert de la saison à OYO !
 

En première partie, la scène libre avec des musiciens de tous horizons, amateurs ou professionnels, tous styles confondu. A
découvrir ! En deuxième partie, le concert de Hemlock Smith (au paléo cette année, le 22 juillet).

Serge Lagier - Jonathan Dernance (g, voc, p)
Charlotte Grosjean (duo p-dm)
Jérémie Ben Sadoun (p class)
Oscar Louise (textes de Michael Frei, la voix de Rachel Hamel)

Hemlock Smith
Hemlock Smith est le projet du chanteur, auteur et compositeur Michael Frei, basé à Lausanne. A la frontière entre rock, folk, pop et jazz, il raconte des histoires sombres, mais avec la distance de l’ironie et la chaleur d’un homme qui les a vécues. Sa voix douce est un chant de nuit, parfois juste un murmure, presque issue d’un rêve éveillé.

SAIGNELEGIER, Café du Soleil, 21h00

Grand Reportage Ensemble de Luxe + Vincent Membrez   Plus d'infos
Vincent Membrez (rhodes, minimoog, effets), Jérôme Correa (sax), Olivier Nussbaum (cb, b, loop),
Vincent Boillat (dm)

 

 

 

3 samedi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

 

STRAVINSKI
Willy Mason
Norah Jones

MILES DAVIS HALL

The Black Box Revelation (B) garage band   Myspace
The Dead Weather rock

MONTREUX PALACE 19h00

Lecture en Musique : "Lolita" de Vladimir Nabokov    photos du concert
En collaboration avec le Conservatoire Montreux-Vevey Riviera
musique de
Stéphane Chapuis par Mario Bucciarelli

 

PARC VERNEX (entrée libre)

14h00 The Tim O’Dwyer Trio, LaSalle College of Arts Singapore jazz
15h45
Devon Youth Jazz Orchestra 1 (UK)
17h15
Devon Youth Jazz Orchestra 2 (UK)    photos du concert
19h00 The Crags (CH)  rock
21h00 The Raveners (CH) rock
23h00 Herencia de Timbiquí (COL) experimental, fusion, afro beat

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Projection: «The Greatest Ears in Town : The Arif Mardin Story»
Exlovers world, chanson engl
Midlake   rock
T
im Smith, Paul Aalexander, Eric Pulido, Eric Nichelson, Mckenzie Smith

Fanfarlo
Indiependance dj’s Ulli & Maesoo (DJ set)


ESTIVAL JAZZ LUGANO du 1 au 3 juillet   web   (entrée libre)
Retransmis en direct sur la chaîne TV HD Suisse


Kip Hanrahan & Band Beautiful scars   web
Kip Hanrahan (lead), Xiomara Laugart (voc), Horacio Hernandez (dm, perc),  Robby Ameen (dm), Richie Flores (perc), Fernando Saunders (b, voc), Brandon Ross (g, voc), Alfredo Triff (vl), Drew Gress (b),TBA (p)

Khaled Liberté
Khaled Hadj Brahim (voc, acc), Julien Tekeyan (dm), Maurice Zemmour, David Aubaille, & Mustapha Didouh (kbd), Alain Perez (g), Bachir Mokari (perc, tarbouka), Abdelouahed Zaim (luth, g)

Tower of Power   web    photos 2008

Emilio Castillo (lead/voc/sax), Stephen Kupka (bs), David Garibaldi (perc, dm),  Rocco Prestia (b), Bruce Conte (g), Roger Smith (hammond b3), Mike Bogart (tp), Adolfo Acosta (tp), Larry Braggs (lead voc), Tom Politzer (sax, voc)


JAZZ ASCONA du 24 juin au 4 juillet   web                     Tout le programme


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web Seuls les concerts "jazz" sont listé ici
 

NEW ORLEANS CAFE
17h30
Toni's Big Band   web   photos 2004


Fribourgeois, Vaudois et Bernois, les dix-neuf musiciens du Toni's Big Band se rallient à la cause du jazz dans la pure tradition swing. Ils interprètent des standards allant de Glenn Miller à Count Basie en passant par des titres de latin jazz. Dirigé depuis le début de cette année par Daniel Gaggioli, professeur de saxophone au Conservatoire de Fribourg, l’orchestre aime aussi se balader dans des répertoires plus récents et des rythmes binaires ou latins.  Le TBB  - fondé en 1982 notamment par le regretté batteur Ferdi Ruegg - compte plusieurs musiciens professionnels dans ses quatre sections (saxophones, trombones, trompettes et rythme).


BULLE (FR), New Orleans meets Bulle, 21h00
U&C Boogie/bluesband Boogie-blues   Myspace   Youtube

Urs Schlitter, p/voc/harm; Christine Repond, p/voc/harm; Michael j. Robinson, dm; James(Jimmy Mc Clendon, sax;


ST-IMIER, Taverne d'Espace Noir  , 21h00

Grand Reportage Ensemble de Luxe + Vincent Membrez   Plus d'infos
Vincent Membrez (rhodes, minimoog, effets), Jérôme Correa (sax), Olivier Nussbaum (cb, b, loop),
Vincent Boillat (dm)


VEVEY, Théâtre de Vevey, 19h00 (50e anniversaire du Soroptimist Club de Vevey)

Boulouris 5 Musique festive et dansante   web

Boulouris, groupe de cinq jeunes musiciens (violon, clarinette, contrebasse, guitare et clarinette basse) s’est constitué en 1998 et se situe dans la lignée d’Astor Piazolla . Tirant leur inspiration du Tango Nuevo, leurs créations entretissent rythme, émotion, rire et sensibilité. Leur réputation n’est plus à faire, le Théâtre de Vidy-Lausanne , Espace 2 lors de la Schubertiade 2007 les ont fait connaître à un large public.

 
   

4 dimanche

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

 

STRAVINSKI
Brad Mehldau piano solo

Jessye Norman
  My life, my songs   photos du concert
Gospel and spirituals, songs by D. Ellington and G. Gershwin
Jessye Norman (voc), Mark Markham (p), Mike Lovatt (tp), Martin Williams (sax, fl), Trevor Ware (b), Clayton CAmeron (dm)

MILES DAVIS HALL

Chris Garneau
Charlotte Gainsbourg

 

MONTREUX PALACE 19h00
Lecture en Musique "
L'Ecume des Jours" de Boris Vian
par les étudiants du
Conservatoire Montreux Vevey Riviera et de la Manufacture

 

PARC VERNEX (entrée libre)
14h00
Devon Youth Jazz Orchestra 2 (UK)
15h45
Devon Youth Jazz Orchestra 1 (UK)
17h30
Mixed Bag Boogie Band (GER)
19h30 Licia Chery (CH)   chanteuse

20h45 Pascal Gamboni (CH/UK)  chanson
   photos du concert
Pascal Gamboni (voc, g, b), Severin Brugger (b), Tricky Lee (dm)

21h45 Lesley Meguid (CH/USA) love song
23h00 Mark Kelly (UK/CH) chanson

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Ray Charles (1997)
We Are Enfant Terrible
   photos du concert
Uffie chanteuse
Aeroplane (DJ set)


JAZZ ASCONA du 24 juin au 4 juillet   web                     Tout le programme


BERNE, Ono, 20h00
Javier Ruibal Flamenco, Sefardi, Rock, Jazz    web   myspace

 
   

5 lundi 

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

 

STRAVINSKI

Tricky

Missy Elliott

MILES DAVIS HALL

Vampire Weekend

Julian casablancas

 

PARC VERNEX (entrée libre)

15h00 Brighton & Hove Youth Big Band (UK)
16h45
Mixed Bag Boogie Band (GER)
18h15
River Cities Jazz (USA)
20h30
De Delftse Studenten Big Band (NL)
22h45
Big Band de l’Ecole de Jazz de Montreux (CH)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen : dEUs (2006)
John & Jehn
The Drums
DJ Laura Leishman


GENEVE, Cour de l'Hôtel de Ville, 20h30
Daniel Humair New Reunion

 
   

6 mardi 

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

 

STRAVINSKI

Billy Idol

Gary Moore

MILES DAVIS HALL

Janelle Monae
Chromeo
Jamie Lidell

 

PARC VERNEX (entrée libre)

14h30 Brighton & Hove Youth Big Band (UK)
16h00
River Cities Jazz (USA)
18h15 Liela (USA/CH)
20h30 Uptown Big Band
22h45 Doodlin’ Quartet (F)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
1/2 finale Coupe du Monde de Football
Shantel
Shantel (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

 

SCENE PRINCIPALE


20h00
San Big Band Dir. Véronique Piller

Né avec le troisième millénaire, le San Big Band est un orchestre de jazz valdo-fribourgeois de dix-neuf musiciens que dirige la pianiste et violoniste Véronique Piller. Il présente un choix de pièces vocales et instrumentales tirées du répertoire swing des années 1930 à 1960 et s’emploie, en toute modestie, à faire revivre les heures de gloire de cette ère musicale. Cette année, il consacre une bonne partie de son programme à l’œuvre du compositeur et arrangeur américain Sammy Nestico, qui a notamment travaillé pour Count Basie, Stan Kenton ou Louie Bellson tout en menant une carrière d’enseignant. Ses pièces, vu leur qualité artistique et pédagogique, ont été et sont encore fréquemment jouées par les orchestres universitaires et par les big bands amateurs.s.

22h00 Max jendly et le BBCF
Cindy-Jo Snawdon (voc), Dominique Gutknecht (voc, tp), Laurent Fasel (b), Jean-Cyril Favre (tb), Denis Pittet (tp), Fabien Crausaz (tp), Francis Savarioud (tp), Eric Mullener (dm), Cédric Huguenin (as), José Sudan (as), Pierre-Do Bourgknecht (p), Christophe Pochon (voc, p)

20 ans de BBCF pour un adieu: Max Jendly remet la baguette du BBCF à Michel Weber, à l'occasion des 20 ans du Big Band du Conservatoire de Fribourg, et invite pour l'occasion des anciens du BBCF à interpréter une dizaine parmi les thèmes les plus marquants de ces 20 années de bonheur musical: Cindy-Jo Snawdon voc; Dominique Gutknecht voc et tp; Laurent Fasel b; Jean-Cyril Favre tb; Denis Pittet tp; Fabien Crausaz tp; Francis Savarioud tp; Eric Mullener dr; Cédric Huguenin as, José Sudan as; Pierre-Do Bourgknecht p et Christophe Pochon voc et p.

 

Dernière minute: Beucoup d'anciens solistes du band ont été invités, en tout 31 !

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Milano Hot Jazz Orchestra
De Pavie en Lombardie, voici un orchestre de huit musiciens adepte d’un plaisir communicatif: faire revivre le jazz tel qu’il résonnait à Chicago et à La Nouvelle-Orléans au tournant des années 1920-30. Avec trompettes, washboard, banjo, trombones, saxophones, clarinette, cornet, sousaphone, percussions, piano et voix. Le répertoire du Milan Hot Jazz Orchestra comprend des pièces du jeune Duke Ellington, plusieurs œuvres du Fletcher Henderson's Orchestra et des succès des MCKinney's Cotton Pickers sans oublier des morceaux de jazz classique comme «Of all the wrongs you've done to me», «Alligator crawl» et «So little time so much to do».

23h30 Little Chevy &The Mojo Swamp
Evelyne "Little Chevy" Péquignot (voc), Magor Szylagyi (g, harm), Rainer Schudel (b), Andy (dm)

Little Chevy, alias la chanteuse bâloise Evelyne Péquignot, et ses trois compères Magor «Burning Slide» Szylagyi (guitares et harmonica), Rainer Schudel (basse) et Andy «Drummerboy» Lang (batterie) avaient à peine réuni leurs talents au sein de ce groupe, fin 2009, qu’ils remportaient le concours du festival Out of the Blues de Samedan! Des débuts sur les chapeaux de roue pour un quatuor qui se balade avec passion sur les terres épiques du blues, du rock, de la country et du jazz avec aussi bien des reprises que ses propres compositions. L’esprit de Johnny Cash côtoie les chansons de Diana Krall, que demander de mieux pour une soirée d’été?


FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne du 6 au 11 juillet   web (entrée libre)


LA FABRIQUE


23h45
Trip In hip-hop, jazz (CH)    myspace

Un début de carrière prometteur entre jazz et hip-hop  


L’ouverture est leur credo et on ne les séquestrera pas si facilement dans une case stylistique. Omnivores, les deux Romands Nadir et Maxime se nourrissent d’à peu près tout ce qui groove : jazz, rap, hip-hop, slam, soul, funk ou encore électro. Et imprègnent également leurs morceaux de chanson française et d’expériences de voyages... Nadir, le slameur-chanteur, écrit des textes à la fois poétiques et éclairés. Et Maxime les emballent d’un groove incessant, balancé entre des sons électro et des sonorités acoustiques.  


BERNE, Ono, 22h00 (entrée libre, collecte)

Marc Stucki   jazz   myspace
Marc Stucki (sax, bcl, compos), Andreas Meili (rhodes, microkorg), Norbert Pfammatter (dm, perc)

 
   

7 mercredi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web


STRAVINSKI
Regina Spektor
Regina Spektor (voc), Kaoru Ishibashi (vl, voc), David Heilman (dm)

Ben Harper and Relentless7   photos 2008
Ben Harper (voc, g), Jason Mozersky (g), Jesse Ingalls (b, voc), Jordan Richardson (dm, voc)

MILES DAVIS HALL
Pat Metheny Group
The Songbook Tour   photos du concert
Pat Metheny (g), Lyle Mays (p), Steve Rodby (b), Antonio Sanchez (dm)

 

PARC VERNEX (entrée libre)

15h00 Little Dreams Band (CH)   photos 2004
17h30 Liela (USA/CH)

20h00
The Russian Banjo (RUS)
   photos du concert
Yuriy Shutov (balalaika), Konstantin Lelyukhin (p), Sergey Govorov (sax), Vladimir Zhiriakov (b),  Kirill Savichev (dm)


22h00
KukuruzA (RUS)   photos du concert
Svetlana Shebeko (voc), Pavel Titovets (g), Sergey Novikov (fiddle), Roman Mayboroda (b), Dmitri Krichevskiy (dm), George Palmov (g, mandol, harm)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
1/2 finale Coupe du Monde de Football
Ghinzu «Club Show»
DJ Tanguy


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

SCENE PRINCIPALE

STUDIO EN FACE PRESENTE:
Habitué de la Jazz Parade, Thierry Lang est de retour, mais cette fois en qualité de programmateur et d'animateur. Le pianiste viendra en effet présenter trois des groupes qu'il a enregistrés et produits pour son label En Face. C'est ainsi que l'on pourra entendre le hard bop enjoué et inventif de Red Planet, le quartette du saxophoniste Manuel Gesseney et du pianiste Mathieu Rossignelly qui se promène avec panache sur les pas de Coltrane ou Wayne Shorter. Autre belle surprise, le pianiste Ueli Kempter, ancien élève de Thierry Lang, explorera en trio les chemins de traverse d'un jazz pétillant de lyrisme. Et la découverte de la soirée sera sans conteste le talentueux vibraphoniste Jean-Lou Treboux, dernier venu sur le label En Face et qui, à 19 ans, affiche déjà «une maturité incroyable» selon Thierry Lang.

Red Planet     photos 2010
Ueli Kempter
Jean-Lou Tréboux   
photos 2010

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Milano Hot Jazz Orchestra    Plus d'infos
23h30 Little Chevy &The Mojo Swamp    Plus d'infos
Evelyne "Little Chevy" Péquignot (voc), Magor Szylagyi (g, harm), Rainer Schudel (b), Andy (dm)


FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne du 6 au 11 juillet   web (entrée libre)
 

ARCHE DU PONT BESSIERES
20h15
Delta Maid blues, roots (UK)   myspace

Une jeune révélation blues-folk en provenance de Liverpool  


Jeune femme blanche originaire de Liverpool, Delta Maid aurait à priori du mal à revendiquer un quelconque lien avec le blues des campagnes imbibées du Mississippi... et pourtant ! Elevée au répertoire de Hank Williams ou de Stevie Ray Vaughan dès son plus jeune âge, Delta Maid compose et interprète aujourd’hui ses propres chansons. Très clairement influencée par le blues, la jeune artiste à la guitare acoustique et au timbre de voix affirmé flirte également avec le folk et la country. Les majors se l’arrachent. Une découverte !  


LA FABRIQUE
23h45
Adelante Sextet feat. Samuel Blaser Ray Baretto et l’esprit latin jazz   myspace

Marc Jufer (ts, ss), Denis Corboz (tp, bgl), Frédéric Babey (p), Rodrigo Lucio (b), Daniel "Cicco" Ciccone (cgas), Antonio Di Leo (dm)


Adelante Sextet réunit six musiciens confirmés des scènes suisse et internationale, tous passionnés et amoureux du répertoire du percussionniste portoricain Ray Baretto, le latin jazz king décédé en 2006. Ensemble, ils délivrent une musique où l’improvisation est reine et où les rythmes afro-cubains et l’esprit du jazz éclatent au grand jour. Invité d’honneur lors du second concert au Festival de la Cité, le tromboniste Samuel Blaser est originaire de la Chaux-de-Fonds, établi aujourd’hui à Berlin et distille sa virtuosité sur les scènes jazz loin à la ronde.  

GENEVE, Parc de La Grange, Scène Ella Fitzgerald, 20h30 (entrée libre)
Fanfare Jo Bithume   web

La Fanfare Jo Bithume se situe entre l’harmonie municipale, l’orchestre philharmonique et le jazz band. C’est un orchestre en noir et blanc, haut en couleurs, avec un vrai chef d’orchestre comme on en voit dans les concerts à la télé… La troupe se paie le luxe d’un répertoire éclectique enchaînant Haendel et Zappa, Gainsbourg et Léon Parker, Ravel et Nino Ferrer, Nina Rota et les Beatles ! Dix - huit musiciens, comédiens et danseurs, armés de trompettes, trombones, saxophones, tubas, flûtes, hautbois, caisse claire, grosse caisse et percussions, mènent un bal extraordinaire sous la baguette d’un chef d’orchestre intransigeant.

 
   

8 jeudi 

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI
Martina Topley-Bird   photos 2010
Massive Attack

MILES DAVIS HALL

Montreux Jazz On The Road
Paco de Lucia  

With: Niño Josele, Antonio Serrano, Alain Perez, Piranha, Duquende, David de Jacoba, Farruco

 

PARC VERNEX (entrée libre)

14h00 Zooo Superbande featuring Dan Barnett (AUS)
16h00
Jazz Juvenocracy (USA)
18h00 Rachel Collins (UK)
19h45 Christopher Christopher (CH)
21h30 Pamela Hute (F)
23h30 Herbalist Crew (CH)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: The Good, the Bad & The Queen (2007)
Buvette
Midnight Juggernauts
Shy Child
Midnight Juggernauts (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

 

SCENE PRINCIPALE

 

20h00 Uptown Big band présente "Jump for joy"

Voilà qui est rare: trois générations de musiciens – des jeunes étudiants aux seniors à la longue expérience – sont réunies au sein du Uptown Big Band, formation bernoise qui a ses quartiers sur la scène du BeJazz Club et dont la réputation a depuis longtemps franchi les frontières. Presque tous les instrumentistes suivent ou ont suivi l’enseignement de la Swiss Jazz School et mettent leur talent au service de pièces pour grands orchestres signées Count Basie, Duke Ellington… L’ensemble interprète aussi des compositions personnelles, des œuvres des répertoires de Ballroom Swing & Lindy Hop. Il a mis sur pied pour la Jazz Parade un programme festif de Jump Swing intitulé «Jump for Joy».


22h00
New York Voices
Darmon Meader, Peter Eldridge, Kim Nazarian et Lauren Kinhan

+ Fribourg Jazz Orchestra de Mathieu Kyriakidis


Unanimement considérées comme l'une des meilleures formations de jazz vocal actuelles, les New York Voices se retrouveront sur la scène de la Jazz Parade en compagnie du Fribourg Jazz Orchestra de Mathieu Kyriakidis. Le quartette composé de Darmon Meader, Peter Eldridge, Kim Nazarian et Lauren Kinhan perpétue la grande tradition swinguante et virtuose des Manhattan Transfer et autres Singers Unlimited. En plus de vingt ans de carrière, les New York Voices ont enregistré six disques sous leur nom et on ne compte pas leurs participations à des projets d'autres grands musiciens, de Jim Hall à Paquito D'Rivera en passant par le Count Basie Orchestra ou Astrud Gilberto.


NEW ORLEANS CAFE

17h00 Milano Hot Jazz Orchestra    Plus d'infos
23h30 Little Chevy &The Mojo Swamp    Plus d'infos
Evelyne "Little Chevy" Péquignot (voc), Magor Szylagyi (g, harm), Rainer Schudel (b), Andy (dm)


FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne du 6 au 11 juillet   web (entrée libre)

ARCHE DU PONT BESSIERES

20h15
Delta Maid blues, roots (UK)   myspace

Une jeune révélation blues-folk en provenance de Liverpool  


Jeune femme blanche originaire de Liverpool, Delta Maid aurait à priori du mal à revendiquer un quelconque lien avec le blues des campagnes imbibées du Mississippi... et pourtant ! Elevée au répertoire de Hank Williams ou de Stevie Ray Vaughan dès son plus jeune âge, Delta Maid compose et interprète aujourd’hui ses propres chansons. Très clairement influencée par le blues, la jeune artiste à la guitare acoustique et au timbre de voix affirmé flirte également avec le folk et la country. Les majors se l’arrachent. Une découverte !  


LA FABRIQUE

20h30
Adelante Sextet feat. Samuel Blaser Ray Baretto et l’esprit latin jazz   myspace

Marc Jufer (ts, ss), Denis Corboz (tp, bgl), Frédéric Babey (p), Rodrigo Lucio (b), Daniel "Cicco" Ciccone (cgas), Antonio Di Leo (dm)


Adelante Sextet réunit six musiciens confirmés des scènes suisse et internationale, tous passionnés et amoureux du répertoire du percussionniste portoricain Ray Baretto, le latin jazz king décédé en 2006. Ensemble, ils délivrent une musique où l’improvisation est reine et où les rythmes afro-cubains et l’esprit du jazz éclatent au grand jour. Invité d’honneur lors du second concert au Festival de la Cité, le tromboniste Samuel Blaser est originaire de la Chaux-de-Fonds, établi aujourd’hui à Berlin et distille sa virtuosité sur les scènes jazz loin à la ronde.  

BERNE, Ono, 22h00 (entrée libre, collecte)

Chèvre Chô balkan, klezmer, gipsy, polka, jazz, rock

 
   

9 vendredi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI La Francophonie fête l'Afrique
A Tribute to Miriam Makeba Angélique Kidjo celebrates Mama Africa
Guests: Baaba Maal, Asa, Vusi Mahlasela, Sayon Bamba, Zamo Mbutho, Stella Khumalo
and Faith Kekana
Youssou N'Dour Dakar-Kingston

MILES DAVIS HALL
Steve Mason   Myspace
Tori Amos Piano Solo

 

CHATEAU DE CHILLON 21h00
Jazz Meets Classic Carte blanche autour de Ravel
par
Yaron Herman    photos 2010

 

PARC VERNEX (entrée libre)

14h30 Jazz Juvenocracy (USA)
16h45
Strathclyde Youth Jazz Orchestra (SCO/UK)
19h00 Rachel Collins (UK)
21h00 Live Blind Test with The Larry Woodley Band (USA/CH)  
photos 2008
23h30 Auriol Hays (RSA)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Miles & Quincy (1991)
Mustang
Revolver, avec l’Opération Détours de l’Adami
Indiependance dj’s Ulli & Maesoo (DJ set)


FRIBOURG JAZZ PARADE du 2 au 7 juillet   web Seuls les concerts "jazz" sont listé ici


NEW ORLEANS CAFE

17h00 Milano Hot Jazz Orchestra    Plus d'infos
23h30 Little Chevy &The Mojo Swamp    Plus d'infos
Evelyne "Little Chevy" Péquignot (voc), Magor Szylagyi (g, harm), Rainer Schudel (b), Andy (dm)


FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne du 6 au 11 juillet   web  Pas de jazz ce soir


GENEVE, Parc de La Grange, Scène Ella Fitzgerald, 20h30 (entrée libre)
Aronas punk-jazz
ARONAS, c´est tout d´abord le piano furieux du jeune prodige Aron Ottignon, 27 ans, entouré d´une rythmique tribale, de basses puissantes et de percussions et steel drums endiablés. A ses côtés, Nick Fyffe, bassiste de Jamiroquai, Sam Dubois leader d´Ebony - élu Meilleure formation Steel Drum U.K 2009 - et Jerry Brown qui a notamment accompagné Tina Turner et Dave Stewart.

 
   

10 samedi 

 
MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI
Vanessa Paradis

MILES DAVIS HALL
Luciano, Turbulence & The Jah Messenjah Band
Nas & Damian Marley

CHATEAU DE CHILLON 21h00
Jazz Meets Classic Carte blanche autour de Chopin
par Leszek Mozdzer

 

PARC VERNEX (entrée libre)

13h30 Bolton School Joint Jazz Band (UK)
15h00 Zooo Superbande with Suzanna Wellink (AUS)
17h00 Marcia Castro (BRA)
19h15 The Daniel Taubkin Band (BRA)
21h30 Valéria Eva e Banda (BRA/CH)
23h45 Raquel Coutinho (BRA)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: James Brown (1981)
Spot on Denmark
Cody
Kiss Kiss Kiss
Ginger Ninja
A Soul Tribe (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web Seuls les concerts "jazz" sont listé ici


NEW ORLEANS CAFE

17h00 Milano Hot Jazz Orchestra    Plus d'infos
23h30 Little Chevy &The Mojo Swamp    Plus d'infos
Evelyne "Little Chevy" Péquignot (voc), Magor Szylagyi (g, harm), Rainer Schudel (b), Andy (dm)


FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne du 6 au 11 juillet   web (entrée libre)

PLACE DU CHATEAU

22h15 Aronas jazz, punk, dance (UK/NZ)   myspace

Un pianiste survolté à la tête d’un quartette de jazz explosif  

Imaginez un pianiste fou furieux aux phrasés entêtants et saccadés, des rythmiques tribales en provenance des quatre coins du monde qui s’emballent, des basses surpuissantes et, pour enrober le tout, le groove pour mot d’ordre. Aronas, quartette composé de la crème musicale australienne et mené par l’impétueux pianiste néo-zélandais Aron Ottignon, propose un genre radicalement nouveau. Une sorte d’indie-jazz-funk à explosion et à l’énergie fondamentalement rock’n’roll.  

PLACE ST MAUR
21h15
François Vé chanson   web
Blaise Hofmann (écrivain voyageur), Sara Oswald (b, vcl), Yves Zahno (dm)

 

   

11 dimanche

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI
Keith Jarrett, Gary Peacock, Jack DeJohnette

MILES DAVIS HALL
Gil Scott-Heron blues
Erykah Badu

 

PARC VERNEX (entrée libre)

13:30 Strathclyde Youth Jazz Orchestra (SCO/UK)
15:45
Jazzschool Studio Band (USA)
17:45
Constellation Big Band (GER)
19:45 Baye Magatte (SEN/CH)
22:30 Marcia Castro (BRA)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Finale Coupe du Monde de Football
The Twelves (DJ Set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web


SCENE PRINCIPALE

21h00 Eddie Campbell blues
«Demandez-moi plutôt avec qui je n’ai pas joué!», a coutume de dire le guitariste et chanteur Eddie C. Campbell. A plus de 70 ans, cette légende du Chicago Blues promène son style élégant et aérien avec la même flamme qui l’animait à 12 ans, lorsqu’il apprenait à jouer en écoutant Muddy Waters dans un club de Chicago. Dans le groupe qu’il forme à 13 ans, il y a ses copains Luther Allison et Magic Sam. Ils accompagnent des artistes comme BB King, Percy Mayfield, Memphis Slim, Lowell Fulson… Eddie C. Campbell est engagé par Luther Allison, Pee Wee Madison, Howlin’ Wolf, Magic Sam, Jimmy Reed, Koko Taylor, Willie Dixon. Il faut attendre 1977 pour qu’il enregistre son premier album solo, «King of the Jungle», qui reste une référence du West Side Sound. Respect.

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Milano Hot Jazz Orchestra    Plus d'infos
23h30 Little Chevy &The Mojo Swamp    Plus d'infos
Evelyne "Little Chevy" Péquignot (voc), Magor Szylagyi (g, harm), Rainer Schudel (b), Andy (dm)


FESTIVAL DE LA CITE, Lausanne du 6 au 11 juillet   web  Pas de jazz ce soir

 
   

12 lundi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI Singin' and Swingin'
Roger Cicero with Big Band


Pepe Lienhard and The Swiss Army Big Band

Starring: Joy Denalane, Kirsty, Klaus Doldinger, Max Herre, Petula Clark, Seven, Marc Sway, Stefanie Heinzmann, Max Herre

MILES DAVIS HALL

Julian Lage Group   
photos du concert
Julian Lage (g), Jorge Roeder (b), Tupac Mantila (perc), Aristide Rivas (vcl), Daniel blake (sax)

Chick Corea Freedom Band  
photos du concert
Chick Corea (p), Kenny Garrett (as), Christian McBride (b), Roy Haynes (dm)

 

PARC VERNEX (entrée libre)

14h30 Constellation Big Band (GER)
16h30
Jazzschool Studio Band (USA)
18h30 Le Conservatoire de Lausanne, HEM dpt Jazz présente:
Ethno-connection 5tet (CH)
20h30
Big Fat Mama (PL)   photos du concert
22h45
Laki Lan (PL)

 

JAZZ CAFE (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: The Strokes (2006)
Blood Red Shoes   web   myspace   photos du concert
The Maccabees


GENEVE, Cour de l'Hôtel de Ville, 20h30
Al Foster Group

 
Radio Suisse Romande Espace 2 JazzZ Yvan Ischer 22h40-00h00
Concert de Yaron Herman & Michel Portal enregistré au Cully Jazz 2010

 
 

13 mardi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI
Elvis Costello & The Sugarcanes
Diana Krall  
photos 2006


MILES DAVIS HALL
Buddy Guy    photos du concert
Buddy Guy (g, voc), Orlando Wright (b), Tim Austin (dm), Marty Sammon (kbd, voc), Ric Hall (g)

Joe Bonamassa
    photos du concert

Joe Bonamassa /g, voc), Rick Melick (kbd, voc), Carmine Rojas (b), Bogie Bowles (dm)

 

PARC VERNEX (entrée libre)

15h00 QECC Jazz Band (UK)
16h30
Sweethearts (AUS)
18h30 Le Conservatoire de Lausanne, HEM dpt Jazz présente:
F.A.T (CH)

20h30
Bronze Dou-Shin (JAP)    photos du concert
Chiho (sax), Ryuma  (g, koto), Bo-Ya (b), Kajiwara (dm), Yamashita (perc), Eiji (taiko), Rena (taiko)


22h45
Tim & Puma Mimi (CH/JAP)    photos du concert

 

JAZZ CAFE (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Sigur Ros (2006)
Kitsuné Maison Night
Chew Lips
Delphic
Gildas (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

 

SCENE PRINCIPALE

 

20h00 Yael Angel   web

Un hommage vocal inédit, une vision très personnelle d’un monument du jazz: c’est le pari lancé par la chanteuse Yaël Angel dans son hommage au pianiste et compositeur américain Thelonious Monk. L’artiste française au timbre de voix envoûtant a longuement travaillé à tirer la quintessence de l’œuvre monkienne pour la présenter sous un jour nouveau: le sien. Avec trois musiciens, elle livre le fruit de cette recherche (certaines pièces sont chantées pour la première fois, Yaël Angel reprenant parfois les improvisations du saxophoniste John Coltrane) ainsi que quelques-unes de ses propres compositions. Elle chante celles-ci dans des dialectes et langues du monde, notamment celle de sa culture séfarade d’origine.

 

22h00 Nojazz   web

NoJazz est contre le jazz à la manière dont Sacha Guitry était contre les femmes: tout contre. Electrique et électronique, entre bop électro syncopé et jungle, le combo parisien a créé la sensation en 2002 avec un premier opus produit par Teo Macero, le producteur de Miles Davis. Dès 2006, NoJazz est dans tous les foyers de France et de Navarre: chaque samedi, il joue en direct son «Boogaloo», le générique de l’émission «Salut les Terriens» animée par Thierry Ardisson. Avec une poignée de remixes multicolores, NoJazz s’est taillé une réputation d’OVNI (au point que certains ont douté - à tort - de la réalité de leur collaboration avec Stevie Wonder ou encore Maurice White de Earth Wind & Fire) et a réjoui ses fans avec «Zooland», sorti en 2008.

 

NEW ORLEANS CAFE

 

17h00 Swiss Yerba Buena Rice Jazz band   web

Huit musiciens amoureux du style de San Francisco et passionnés par la musique de New Orleans ont formé cet orchestre unique en Suisse, du côté de la Riviera vaudoise. Ils interprètent les arrangements de King Oliver, de Duke Ellington, de Lu Watters et de bien d'autres encore. L’orchestre, qui depuis sa création en 1999 s’est produit dans de nombreux pays, a pour particularité sa formule avec deux trompettes, caractéristique de ce style bien particulier. Des arrangements pour quatre souffleurs reconstituent la couleur et la brillance de l'orchestre de King Oliver et Louis Armstrong au début des années 20.


23h30
Spoonful   myspace

Cette formation nord-vaudoise qui tourne depuis une dizaine d’années est constituée de cinq musiciens venus d’horizons différents mais rassemblés sous la bannière du blues: André Tésaury, guitare, Jan Peyer, basse, François Bauer, batterie, Donovan Tésaury, claviers, et le chanteur et harmoniciste Roland Pierrehumbert se sont baptisés «Spoonful» en hommage à la légendaire chanson écrite par Willie Dixon en 1960. Un premier CD, intitulé «Full of blues» et essentiellement composé de reprises, a ravi le public qui suit fidèlement le groupe.

 

ARMSTRONG CORNER
 

17h00 Swing de Fou

Trois musiciens - et non des moindres - passionnés de vieux jazz, se sont rencontrés en janvier 2009 et dès la première session, ce fut le swing à la folie, d'où ce nom de baptême «Swing de Fou» tandis que le trio se muait rapidement en sextette. Daniel Verdesca, trompette, Olivier Michels, clarinette, ?Jérôme Gautschi, trombone,? Ariel Garcia, banjo, ?Joël Musy, tuba et?Jean Rochat, washboard, font partager les fascinantes orchestrations du jazz naissant dans La Nouvelle-Orléans des années folles. Quelques grands noms, juste en amuse-bouche: Clarence Williams, Louis Armstrong et son Hot Five, Paul Whiteman… Tout un univers joyeux qui va défiler dans le centre-ville.


LAUSANNE, Théâtre de verdure du Casinon de Montbenon, 21h00 (entrée libre) Onze +
Saxopolis
Peter Candiotto (aa, ss, fl), Samuel Huguenin (as, ss), Michel Bastet (p), Patrick Perrier (b), Alain Petitmermet (dm)
 

 
   

14 mercredi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

STRAVINSKI
Simply Red

MILES DAVIS HALL

Mumford & Sons   Myspace
Sophie Hunger   Myspace   Photos 2009
Le Montreux Jazz Festival suit de très près la talentueuse chanteuse multi-instrumentaliste Sophie Hunger depuis ses débuts. En 2007 déjà, elle participait à un projet spécial de Fauve et Raphelson accompagnés de la Lausanne Sinfonietta au Miles Davis Hall. En 2008, elle ouvrait sur cette même scène une soirée exceptionnelle composée des artistes internationales Camille et Yaël Naïm. Le 14 juillet, Sophie Hunger revient à Montreux, en tête d’affiche cette fois, pour présenter son troisième opus, « 1983 », un album en quatre langues à paraître le 26 mars prochain. En ouverture de ce concert se produira la révélation britannique folk Mumford & Sons.

 

PARC VERNEX (entrée libre)

14h00 Sweethearts (AUS)
16h00 Elisabeth Caumont Luca Bonvini, Mico Nissim (F)
18h15 Le Conservatoire de Lausanne, HEM dpt Jazz présente:
The Motowns (CH)
20h30 Anach Cuan (CH)
22h30 The Wishing Well (AUS)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Wu Tang Clan (2007)
Wax Tailor
Downtown Boogie (Couleur 3) (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

 

SCENE PRINCIPALE

 

20h00 Jean-Jacques Miltau "Soul conversation"   web

Virtuose à babord! L’harmoniciste Jean-Jacques Milteau est de retour sur la grande scène du festival avec «Soul Conversation», un nouveau projet où il développe ce qui lui tient à cœur: le dialogue entre l’harmonica et la voix. Deux nouveaux complices, les chanteurs américains Michael Robinson et Ron Smyth, ainsi que le compagnon de route de longue date Manu Galvin à la guitare, conversent dans cette relecture des premières musiques qui ont touché Milteau, né à Paris dans les années 1950: blues, soul, rock, folk. Curtis Mayfield, David Crosby et les Rolling Stones chantaient un même «espoir de lendemains meilleurs. Pour la première fois, la jeunesse du monde entier utilisait un langage commun pour exprimer un désir d’ouverture et de tolérance.»ce.»

22h00 Fahir Atakoglu Trio    web
Fahir Atakoglu (p), Alain Caron (b), Horacio «El Negro» Hernández (dm)

Fahir Atakoglu a depuis longtemps dépassé les frontières de sa Turquie natale pour devenir un compositeur et pianiste largement reconnu et apprécié, aussi bien dans les domaines du jazz que de la musique de films. A travers une quinzaine d'albums, il a développé sa vision d'un jazz fusion coloré qui emprunte aussi bien aux traditions méditerranéennes qu'aux grooves latino- ou afro-américains. Son dernier disque en date, « Faces and Place », lui a valu d'être comparé à Joe Zawinul par la prestigieuse revue américaine « Jazz Time ». A vérifier absolument à l'occasion de ce concert en trio où il partagera la scène avec deux autres fabuleux musiciens, le génial et polyvalent batteur Horacio «El Negro» Hernández et le virtuose canadien de la basse, l'extraordinaire Alain Caron.

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Swiss Yerba Buena Rice Jazz band   web   Plus d'infos

23h30 Spoonful   myspace   Plus d'infos


ARMSTRONG CORNER
17h00
Swing de Fou   Plus d'infos


NEUCHATEL, Bar King du lac, 21h00
Crawfish Blues Band blues   myspace


Le Crawfish Blues Band explore le vaste répertoire des musiciens originaux  qui ont façonné le blues tels que Son House, Blind Willie McTell et Robert Johnson pour en nommer quelques-uns. Ils y ajoutent leur propre sauce piquante d'écrevisses qui préserve l'authenticité et l'esprit de cette musique tout en lui donnant un parfum unique. Alors pas d'hésitation, pour une soirée de musique qui amènera les rives du Mississippi Delta dans votre café, bar, salle de spectacle ou festival, contactez le Crawfish Blues Band!


 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

20h30

Jim
s Band
Jean-Vincent Lanzillotti, François Chassagnite & Georges De Martino (tp) – Jean-JacquesIllouz (sax) - Frédéric Luzignant (tb) - Jean-Manuel Jimenez (p) – Laurent Sarrien (vb)– Tony Sgro (b), Jean-Marc Maudet (dm) – Frédéric Sicart (dm)

Fidèle à l’héritage des musiciens du « Barrio » de New York, the Jim’s Band puise son énergique inspiration dans les courants musicaux précurseurs du « latin jazz » : la musique afro-cubaine et le jazz new-yorkais du milieu du XXe siècle. L’éclectisme et l’originalité des compositions de Jean-Manuel Jimenez, ainsi que l’implication artistique des musiciens qui le constituent, issus pour beaucoup du Conservatoire d’Antibes, lui ont permis de se faire une place privilégiée dans le paysage musical « latino ».... Une formule détonante et très « caliente » pour une pinède qui promet de l’être aussi...

Jazz à Juan sextet
Pierre Christophe, p; Mourad Benhammou, dm; Raphaël Dever, b; Ronald Baker, tp/voc;  Jerry Edwards, tb; Michel Pastre, ts

Autour de Pierre Christophe (p), Prix Django Reinhardt 2007 décerné par l’Académie du Jazz, un plateau d’enfer réunissant Mourad Benhammou (d), époustouflant de décontraction et d’à-propos, Raphaël Dever (b) et sa virtuosité somptueusement maîtrisée, Ronald Baker, qui joint les qualités d’un crooner à la flamboyance d’un grand trompettiste, Jerry Edwards, tromboniste américain ayant oeuvré deux ans au sein du big band de Woody Herman, et Michel Pastre (Prix Sidney-Bechet en 1999 et Waller en 2003), qui s’impose aujourd’hui comme l’un des grands saxophonistes ténor de jazz français.

Feu dartifice

NJO Nice Jazz Orchestra
Le NJO Nice Jazz Orchestra est une formation qui a pour vocation de présenter les meilleurs solistes du jazz azuréen et de défendre un répertoire allant de la relecture originale des grands classiques du jazz moderne (Dizzy Gillespie, Duke Ellington, Count Basie, Charlie Mingus, Thad Jones...) à la création de compositeurs actuels (Bob Mintzer, Slide Hampton, Ivan Jullien, Pierre Bertrand...) Sous la direction musicale de Pierre Bertrand, chef d’orchestre et arrangeur de renom (Obispo, Nougaro, Aznavour, Croisille, Victoires du jazz 2007...), un jazz jubilatoire, qui swingue et qui groove, un jazz vivant et enthousiasmant qui, fidèle à ses racines, se projette toujours dans la modernité et dans la création.

 
   

15 jeudi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web
 

STRAVINSKI

Mark Knopfler
Depuis la séparation du groupe mythique Dire Straits en 1995, Mark Knopfler, guitariste de génie, compositeur et interprète, a sorti six disques en solo. Son dernier album, «Get Lucky», sorti en septembre 2009, a immédiatement conquis le public et les medias. Le 15 juillet, il enflammera l’Auditorium Stravinski. La légende du rock fera son premier passage au Festival, une occasion à ne pas manquer !

 

MILES DAVIS HALL
Solange La Frange
Yacht
Pjoenix


PARC VERNEX (entrée libre)

14h00 Paint Party with Romero Britto
14h00 Sweethearts (AUS)
16h00
Cambridge University Jazz Orchestra – CUJO (UK)
18h00 Le Conservatoire de Lausanne, HEM dépt Jazz prés:
Jeff Sparkle and the Shiny Shoes
19h45 Anshelle (CH)
22h00 Wallis Bird (IRE)
00h00 Maruao (TAH)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Placebo (2007)
Finale du Tremplin Lémanique Electro
Kasper Bjorke (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

 

SCENE PRINCIPALE

 

20h00 Michel Weber - Yvan Ischer Quintet tribute to Al Cohn & Zoot Sim

Michel Weber (ts), Yvan Ischer (ts), Max Jendly (p), Arnaud Francelet (cb), Alain Petitmermet (dm)


Passionnés de jazz et de son histoire, les deux saxophonistes Michel Weber et Yvan Ischer ont choisi de rendre hommage à deux de leurs mentors, les "Brothers" Al Cohn et Zoot Sims. Amis pendant des décennies, partenaires au sein de nombreux big bands historiques, dont celui de Woody Herman, ces deux magnifiques solistes ont donné d'innombrables concerts en quintette, une formule dans laquelle leur complicité et leur humour pouvaient parfaitement s'exprimer, dans des arrangements généralement signés par Al Cohn. De compositions originales en standards joliment revisités, le répertoire privilégie un swing de tous les instants et de belles empoignades de ténor, le tout étant soutenu par une excellente section rythmique emmenée par Max Jendly.

 

22h00 Philippe Catherine-Hein Van De Geyn-Enrico Pieranunzi-Joe De La Rocca   web

Philippe Catherine (g), Hein Van De Geyn (cb), Enrico Pieranunzi (p), Joe LaBarbera (dm)


Rencontre au sommet entre quatre géants du jazz et assurément l'un des grands moments de cette Jazz Parade 2010. Deux Belges, le guitariste Philip Catherine et le contrebassiste Hein Van de Geyn, un Italien, le pianiste Enrico Pieranunzi et un Américain, le batteur Joe LaBarbera, soit la quintessence d'une certaine idée du jazz qui conjugue swing et lyrisme. Un CD récemment paru restitue la vitalité et le bonheur communicatif de ces maîtres réunis une première fois en 2007 à l'occasion d'un festival. Le jeu enchanteur des deux solistes fait merveille, admirablement soutenu par un rythmique impériale. Succès du disque aidant, les quatre hommes ont décidé de reprendre la route ensemble, pour leur plaisir et pour le nôtre.

 

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Swiss Yerba Buena Rice Jazz band   web   Plus d'infos

23h30 Spoonful   myspace   Plus d'infos


ARMSTRONG CORNER
17h00
Swing de Fou   Plus d'infos


BELLINZONA (TI) Piazza Blues Festival  15-17 juillet

 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

David Sanborn
David Sanborn, as;
Steve Gadd, dm; Joey DeFrancesco, org

Nombreux les saxophonistes qui ont fait rugir de plaisir les nuits juanaises. Reconnu -voire adulé- comme l’un des meilleurs saxophonistes alto de sa génération, le New-yorkais David Sanborn a transcendé les genres et inspiré toute une génération de musiciens avec un langage musical hybride d’une intensité inégalée, tantôt rock’n’roll, tantôt R&B, pop ou jazz. Il a notamment laissé sa griffe sur les enregistrements des Bowie, Wonder, Springsteen, Clapton, Rolling Stones, ou encore de Gil Evans, au sein de la formation duquel il se produisit à Juan en... 1974.
Parallèlement, il est à la tête d’une discographie impressionnante (dernier opus « Only Everything » 2010), amassant tout au long de sa carrière « Grammy Awards » et autres distinctions. Un succès dû pour beaucoup à sa collaboration avec le compositeur, producteur et bassiste... Marcus Miller, au sein du groupe « Legends », constitué par ailleurs du batteur Steve Gadd et du claviériste Joe Sample. Onze ans après son dernier passage au Festival, en 1999, cette star incontestée du « smooth Jazz » revient sur la scène de ses triomphes développer ce son unique qui a fait sa célébrité, aux côtés du batteur Steve Gadd et de l’organiste Joey DeFrancesco.

George Benson
Crooner légendaire, guitariste surdoué, improvisateur de génie, figure incontournable des... «dance floors»... La star est protéiforme et son parcours des plus flamboyants. Initié par Wes Montgomery, remarqué par l’organiste Jack McDuff, George Benson enregistre son premier album « The New Boss of Guitar » en 1964, puis entame une carrière solo. Son talent et ses prestations attirent très vite Miles Davis qui l’associe à la réalisation de l’album « Miles in the sky » en 1967. En 1976, avec « The Masquerade », soucieux d’élargir son public, il s’aventure sur le terrain de la funk avec « In Flight » (1977) ou «Give me the Night» (1980).
Produit par Quincy Jones et soutenu par Stevie Wonder, triomphe planétaire, ce single assoit définitivement la réputation de polyvalence et d’éclectisme d’un artiste qui, au fil d’une carrière longue et très riche, a su élégamment jouer entre plusieurs courants musicaux, notamment le jazz, la pop, la soul et même la disco et le funk. Tout en n’oubliant jamais ses héros de toujours : Wes Montgomery bien sûr, et puis aussi un certain... Django Reinhardt, qui eut selon lui l’audace d’intégrer les rythmes noirs dans la musique manouche, le musette et le classique. Classic & Jazzy George est au rendez-vous du jubilée. Sans doute se souviendra-t-il de sa première apparition en 1964 à Juan, en compagnie de Jack McDuff, Joe Dukes et Red Holloway. « Beyond the sea », au bord de « la mer », tout près de la villa de Charles Trénet, c’étaient les grands débuts du «New Boss of Guitar».

Dép@nnage Express
Suisse romande
Informatique, électronique, Internet, télécomm, PC
021 701 30 95

 

JAZZPHONE
500'287 hits /mois
soit
6 millions /an

Votre pub à Fr. 50.-/semaine

 

 

   

16 vendredi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

 

STRAVINSKI
Herbie Hancock The Imagine Project  
With: Herbie Hancock, Vinnie Colaiuta, Tal Wilkenfeld, Lionel Loueke, Greg Phillinganes
Quincy Jones and The Global Gumbo All Stars
Featuring: Richard Bona, Lionel Loueke, Paulinho Da Costa, Alfredo Rodriguez and Francisco Mela

MILES DAVIS HALL
The Crib (CH) instrumental
Tech N9NE
De La Soul And Rhythm All Stars


PARC VERNEX (entrée libre)

14h00 Cambridge University Jazz Orchestra – CUJO (UK)
16h00 Entretemps (CH)
17h45 Le Conservatoire de Lausanne:
Jean-Lou Treboux Group (CH)    photos 2010
19h30 Maruao (TAH)
21h30 Mac Abbe et le Zombi Orchestra (F)
23h45 Nana’n’kho (SEN/CH)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: Kool & the Gang (2009)
Piano Club
Skip the Use, avec l’Opération Détours de l’Adami
FM Belfast
Piano Club (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web

 

SCENE PRINCIPALE

 

20h00 Filwile   web
Philip Catherine (g), Hein Van de Geyn (cb), Enrico Pieranunzi (p), Joe LaBarbera (dm)

Rencontre au sommet entre quatre géants du jazz et assurément l'un des grands moments de cette Jazz Parade 2010. Deux Belges, le guitariste Philip Catherine et le contrebassiste Hein Van de Geyn, un Italien, le pianiste Enrico Pieranunzi et un Américain, le batteur Joe LaBarbera, soit la quintessence d'une certaine idée du jazz qui conjugue swing et lyrisme. Un CD récemment paru restitue la vitalité et le bonheur communicatif de ces maîtres réunis une première fois en 2007 à l'occasion d'un festival. Le jeu enchanteur des deux solistes fait merveille, admirablement soutenu par un rythmique impériale. Succès du disque aidant, les quatre hommes ont décidé de reprendre la route ensemble, pour leur plaisir et pour le nôtre.

22h00 Fiji   web   photos 2010
Simone De Lorenzi (voc), Simon Schüttel (kbd), Menk Schüttel (b)

Une véritable fabrique de plaisir comme l’indique son troisième opus, le bien nommé «Fun Factory», masterisé dans les mythiques studios londoniensd’Abbey Road et co-produit par Ian Little (Roxy Music, Duran Duran) et Bertrand Siffert des Young Gods: le trio bernois Fiji a commencé par se faire plaisir à lui-même pour distiller les sons électro trip hop qui font grimper la température dans les clubs et autres festivals européens. Tout a commencé en 2005 avec «Rosy», qui a valu aux frères Simon et Menk Schüttel (claviers et basse) et à l’affolante chanteuse Simone De Lorenzi un DRS3 SwissTop-award. En 2005, «Le Loup» a encore fait progresser la cote d’amour de ce groupe qui soigne aussi bien les sons que les textes.

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Swiss Yerba Buena Rice Jazz band   web   Plus d'infos

23h30 Spoonful   myspace   Plus d'infos


ARMSTRONG CORNER
17h00
Swing de Fou   Plus d'infos


NYON, Festival Rive-Jazzy, 20h00

U&C Boogie/bluesband Boogie-blues   Myspace   Youtube

Urs Schlitter, p/voc/harm; Christine Repond, p/voc/harm; Michael j. Robinson, dm; James(Jimmy Mc Clendon, sax;


BELLINZONA (TI) Piazza Blues Festival  15-17 juillet

 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

BRESIL
 

Spokfrevo
Principalement joué et dansé dans le nord-est du Brésil (état du Pernambouco), le frevo est pour le fleuve Capibaribe un genre musical carnavalesque aussi emblématique que peut l’être le jazz pour le Mississipi. Rien d’étonnant donc à ce que la « Home Town » du jazz en Europe redevienne Carrefour de la Joie pour accueillir la formation de Maestro Spok, alias Inaldo Cavalcante de Albuquerque, qui cumule avec bonheur les fonctions de saxophoniste, arrangeur et directeur musical. Un vrai big band avec ses sections de saxophones, trombones, trompettes, guitare, contrebasse, batterie et percussions, dixhuit jeunes et talentueux musiciens qui ne cessent de renouveler le genre et le rendre encore plus magique, passionnel et envoûtant.

Propulsé par les cuivres, le frevo est le rythme du carnaval de Récife, quand les milliers de participants se fraient à petits pas un chemin dans les rues enfiévrées, suivant danseurs et capoeiristes. Une alliance peu banale entre marche militaire et mazurka lui a donné ce nom, qui vient du verbe bouillir (ferver). Sur scène, SpokFrevo magnifie la tradition carnavalesque et son expression de rue grâce à des arrangements modernes et des harmonies inventives révélant une claire influence du jazz. Grâce au rutilant Mister Spok, fusionneur en chef, nous voilà prévenus: « Le Frevo est une musique unique, différente de toutes les autres, animée et porteuse d’une magie particulière : celle de donner du bonheur. » A Juan !

Carlinhos Brown
Carlinhos Brown était encore un enfant de onze ans lorsque Gilberto Gil, Baden Powell et Tania Maria mirent à feu et à sang une pinède qui découvrait pour la première fois en 1978 l’extraordinaire richesse musicale du « tropicalisme » triomphant. Pourtant, à l’autre bout du monde, il s’initiait déjà, sous la houlette de «Maestro Pintado do Bongô» à la riche tradition du folklore brésilien et de la percussion, avant de vivre son aventure musicale et de créer un style très personnel, au service d’un engagement que résume le choix de son pseudonyme, inspiré de H. Rap Brown, militant des « Black Panther » et de Box Brown, esclave noir qui avait essayé de s’enfuir dans un carton.
Qu’il soit chanté par les autres ou qu’il enflamme avec ses centaines de tambours le carnaval de Salvador dont il est l’indispensable « Ange Conducteur », Carlinhos Brown est certes l’un des plus importants musiciens de sa génération. Sa stature et son charisme font de lui un personnage complexe, dépassant largement le cadre musical, s’investissant activement dans différents projets salués par l’UNESCO, dont la création d’une école de musique dont il dit qu’elle est « une école de riches pour les pauvres». Carlinhos Brown à Juan pour la première fois : un langage foisonnant, à la fois sophistiqué et d’une rafraîchissante clarté, la prodigieuse palette d’un musicien qui bouscule les usages et... les coeurs !

 
   

17 samedi

 

MONTREUX JAZZ FESTIVAL du 2 au 17 juillet   Web

 

STRAVINSKI
Black Dub The Birth of Bellavista Nights
With: Daniel Lanois, Bryan Blade, Trixie Whitley
Katie Melua

MILES DAVIS HALL
Oy
Cocorosie
Brocken Bells

 

PARC VERNEX (entrée libre)

13h00 HMF Big Band (CH)
15h00
Pullup Orchestra The Swiss-HipHop-Jazz-Brassband (CH)
16h45 Young Planet On Stage: Badway, Estado Babylon, Dream Connection (CH)
19h00 Orpheline (CH/USA)
21h00 Breitbild (CH)
23h30 The Mad Lighters (CH)

 

JAZZ CAFE 22h00 (entrée libre)
Montreux Jazz On Screen: The Kills (2008)
The Awkwards
The Mondrians
DJ Phil (DJ set)


JAZZ PARADE Fribourg du 2 au 7 juillet   web Seuls les concerts "jazz" sont listé ici

 

NEW ORLEANS CAFE

17h00 Swiss Yerba Buena Rice Jazz band   web   Plus d'infos

23h30 Spoonful   myspace   Plus d'infos


ARMSTRONG CORNER
17h00
Swing de Fou   Plus d'infos


BELLINZONA (TI) Piazza Blues Festival  15-17 juillet


CHEYRES, Hôtel-Resto La Lagune, 20h00
After Shave Jazz band


NYON, Fontaine du Molard, 20h00 Rive Jazzy
Old TIme Gang
R+T+L+F Winteler, Deluz, Enderli


PUIDOUX-VILLAGE,Caveau des Anciens, 20h00
Riviera Jazz Quartet + One
 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Dee Dee Bridgewater   Photos 2007
Sa première apparition en 1989, où elle remplaça au pied levé la grande Sarah Vaughan, fut un véritable coup de foudre. Juan aima tout de suite sa si séduisante diva, incarnation universelle de La chanteuse de jazz experte ès scat, si à l’aise sur scène, sensuelle, nuancée et expressive… Reste que Dee Dee Bridgewater, si convaincante fut-elle, ne pouvait se cantonner dans ce rôle un peu ingrat de gardienne du temple. Alors, il y eut les aventures bien sûr, qui virent les puristes faire la moue, lorsqu’elle emprunta un temps les autoroutes de la FM Music pour terminer en apothéose avec Ray Charles et une « Precious Thing » qui la propulsa au sommet des « charts ».
 Mais la curiosité de la Dame est immense. Non contente d’avoir engrangé les expériences avec Frank Foster, Buddy Terry, Pharoah Sanders ou Stanley Clarke, elle a multiplié les rencontres de légende avec Roy Haynes, Sonny Rollins, Dexter Gordon, Dizzy Gillespie, Cecil McBee, Billy Harper, donnant la pleine mesure de sa virtuosité en encanaillant le répertoire de Kurt Weill, puis explorant les riches sillons de la chanson française. Un quart de siècle après avoir visité le répertoire de Billie Holliday, la voilà qui replonge dans l’univers de la « Duchess » avec « Celebration of the Lady Day », en hommage à Billie Holiday. Il y a du Broadway dans ces titres sublimés par Dee Dee. D’autant qu’elle garde intacte sur scène sa si belle joie de vivre et reste telle que Juan l’a toujours aimée : éminemment expressive, éclatante d’amour et de passion.

Melody Gardot    Photos 2008
« Une giboulée de classe intemporelle et de glamour mélancolique, qui a su toucher le coeur du grand public tout en continuant à faire battre celui des experts en mélomanie. » Alain De Repentigny (La Presse). On a tout dit de l’étonnant parcours de Melody Gardot, depuis le terrible accident qui l’a laissée à dixneuf ans entre la vie et la mort, jusqu’à son étonnante résurrection dans laquelle la musique a joué un rôle thérapeutique majeur. Auteur compositeur et interprète, Mélody Gardot, 24 ans, impressionne déjà par sa voix au grain et à la maturité peu commune, sophistiquée et profonde, enveloppante et réactive. En même temps, sa musique aux mélodies chatoyantes fouille l’intime discrètement.
S’inspirant avec élégance du swing des crooners historiques avec des textes poétiques composés avec soin, colorés d’accent blues et folk, elle trace un chemin de vie composé de chansons aux sophistications harmoniques subtiles, nimbées de volutes sensuelles intellectuellement imparables. Mais attention : la diva glamour sait aussi jouer avec son public, elle est drôle ! Femme fatale, elle l’est, et la scène est son tapis rouge : « Je suis comme chez moi quand je monte sur scène. J’adore que les gens puissent être dans un lieu clos avec un artiste et partager un moment avec lui. » Assurément, le public de la Pinède va adorer, lui aussi.

 
   

18 dimanche

 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Hommage à Django Reinhardt Le Manoir de mes rêves
photos du concert
Angelo Debarre, Didier Lockwood, Sanseverino, Dorado Schmitt, Ludovic Beier, David Reinhardt, Marius Apostol, Rocky Gresset, Ioan Streba, Samson Schmitt, Richard Manetti, Tchavolo Hassan, Antonio Licusati

 

Depuis sa disparition en 1953, personne n’aurait l’idée de dire que Django Reinhardt a... disparu. Plus encore peut-être que du temps où il était vivant, il est omniprésent et reconnu comme l’un des plus importants créateurs que la Vieille Europe ait donné à cette musique. A commencer d’ailleurs par le grand George Benson, prestigieux invité de cette édition.
A l’heure du 50e, « Jazz à Juan » a tenu à fêter le centième anniversaire de sa naissance en réunissant sur la scène mythique de la pinède Gould la fine fleur du jazz manouche. « Manoir de mes rêves », c’est un hommage aux gens du voyage, à la culture et au peuple manouche, proposé par les plus fervents représentants actuels de cette musique, qui a fait vibrer plusieurs générations.
Un foyer nomade, un univers coloré où la vie et la musique s’entremêlent, c’est d’abord ça l’univers manouche. Et quand les musiciens de cette culture rendent hommage au plus admiré de leurs représentants, cela donne un spectacle généreux, authentique et passionné.


NYON, Café Latino, 19h30 Rive Jazzy
Kara Syballa

 
   

19 lundi

 

BERNE, Ono, 20h00

Wooden Peak (D) jazz électronique-acoustique   web

Jonas Wolter, Sebastian Bode (voc, instruments)
 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Avishaï Cohen photos du concert
Le symbole parle de lui-même : contrebassiste de génie, Charles Mingus fut en 1960 l’une des premières pierres (précieuses !) qui présidèrent à la naissance du Festival. Depuis, avec entre autres Dave Holland, Stanley Clarke, Ray Brown ou Charlie Haden, nombreux les solistes d’exception qui ont inscrit en lettres d’or leur nom au panthéon des stars de « Jazz à Juan ». Une autre exception vient confirmer la règle en la personne d’Avishaï Cohen, l’un des cent bassistes les plus influents du XXe siècle, selon le très autorisé mensuel américain Bass Player.

 Instrumentiste, compositeur, leader et même chanteur, Avishaï Cohen, découvert aux côtés du pianiste Chick Corea, se permet tout ce qu’un esprit libre peut se permettre, embrassant influences orientales et latines, triturant classique, flamenco, voire pop ! De Stevie Wonder à Gabriel Fauré, il affirme sa différence et s’affiche brillamment avec Brad Mehldau, Roy Hargrove, Herbie Hancock, Bobby McFerrin, Paquito D’Rivera, voire même Alicia Keys. Ce qui s’appelle brouiller les pistes ! Entre hier et aujourd’hui, il est de ceux qui inventent le futur d’un jazz qui reste le terreau de tous les possibles, « un jazz au lyrisme coltranien, (...) virtuose mais sans intentions démonstratives, intense dans l’allant collectif et prenant par sa diversité d’approches, sans perdre en cohérence ». (Le Monde)

Paco de Lucia photos du concert
Il était une fois un prince en Asturies, petit prince de quatorze ans engagé comme guitariste par la compagnie de danse José Greco pour une tournée aux Etats-Unis... Depuis, beaucoup d’accords ont glissé sur les portées. Virtuose et enfant prodige, Paco de Lucia ne se sert pas de la musique, il la sert, et avec supplément d’âme s’il vous plaît. Chef de file du flamenco moderne, il a également servi avec un rare bonheur le jazz en s’associant à Larry Coryell, Chick Corea, John McLaughlin et Al Di Meola, avec lesquels il a formé une série de trios qui restent dans les mémoires et les médiathèques comme autant de rencontres rares entre quelques-uns des plus grands guitaristes de notre époque.
« Tout ce qui peut s’exprimer avec les six cordes d’une guitare peut sortir de ses mains, qui s’animent avec l’émouvante profondeur de la sensibilité ». Depuis toujours, « l’enfant prodige » d’Algésiras, insatiable défricheur, peaufine et enrichit son grand oeuvre, offrant des pistes initiatiques aux jeunes guitaristes en quête de renouveau. « Meilleur Album Latin Jazz 2005 » au « Bilboard Latin Awards », il s’impose comme le «plus universel» des guitaristes ibères, recevant le titre envié de « Principe de Asturias de las Artes », l’une des plus hautes distinctions hispaniques. Mais les honneurs viennent toujours après la gloire et l’évidence du talent: plus qu’un Prince, Paco de Lucía est une légende vivante, que « Jazz à Juan » se réjouit d’accueillir.

PETITE PINEDE
Samuel Huguenin Quartet   Myspace photos du concert
Samuel Huguenin, sax; Gabriel Zufferey, p; Julien Neuman, b; Gilles Dupuis, dm


GENEVE, Cour de l'Hôtel de Ville, 20h30
Phil Woods & Alain Jean-Marie Trio

 
Radio Suisse Romande Espace 2 JazzZ Yvan Ischer 22h40-00h00
Concert de Youn Sun Nah & Ulf Wakenius enregistré au Cully Jazz 2010

 
 

20 mardi

 

PALEO FESTIVAL Nyon du 20 au 25 juillet   Web
 

Groove/Hip-Hop/Reggae

Motörhead
Avec la programmation en dernière minute de ce mythique groupe anglais, Paléo offre à son public un cadeau pimenté pour la soirée d’ouverture de sa 35ème édition. La soirée de mardi s’annonçait déjà remuante, Motörhead la rendra assurément fougueuse ! C’est que depuis 1975, ce trio formé autour de l’inénarrable Lemmy Kilmister n’a jamais cessé d’enfoncer le clou d’un rock’n’roll sale, rugueux et sauvage, flirtant avec le punk.

NTM

N*E*R*D

Le Peuple de l'Herbe

Danakil


Rock/Pop/Electro

Iggy and the Stooges

Saez

Two Door Cinema Club

We Have Band
 

Ärtonwall feat. Malcolm Braff
Voilà autre chose! Des adeptes de rock pouilleux et bruyant se confrontent à un génial pianiste de jazz! Initiée sous la bannière “Lausanne Sessions”, cette création en forme de rencontre de deux univers a priori différents a de quoi surprendre. Mais le résultat est là. A la robuste base faite de guitare, basse et batterie qui caractérise ces petits frères des Queens of the Stone Age viennent s’incorporer les harmonies furieusement libres d’un clavier aux sons traités de multiples effets. La vérité est là, entre la rugosité rock et les envolées mélodiques. Un havre de créativité véritable, exempte de tout conformisme.
 

Gurrumul

Gush

The Experimental Tropic Blues Band

Disco Doom

Private Garden


Village du Monde

Mahotella Queens

340ml

EJ von LYRIK


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    photos 2005
Musique de Popol Lavanchy, quatrains de Omar Khayyam et récit de Stéphanie Riondel
Stéphanie Riondel (voc), Jocelyne Rudasigwa (cb), Popol Lavanchy (cb), Claude Thébert (récitant)


LAUSANNE, Théâtre de verdure du Casinon de Montbenon, 21h00 (entrée libre) Onze +
Michael Fleiner Y Su Septeto Internacional
Nicola Orioli as), Thomas Maeder (ts, fl), Andrea Esperti (tb), Michale Fleiner (p), Peter Balazs (b), Jean-Baptiste Baldazza (dm)Eulogio Argüelles-Puey (perc),

 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Joshua Redman Double Trio   photos du concert
Joshua Redman, sax;
Reuben Rogers, cb; Matt Penman, cb; Greg Hutchinson, dm; Bill Stewart, dm

Fils de son père (Dewey, compagnon de Keith Jarrett dans les années 70 et étoile de la pinède en 1985), sourire de jeune premier d’Hollywood cérébral et sensuel, Joshua Redman n’a pourtant rien d’un fils à papa. Sa rencontre avec la musique fut même pour lui un « grand accident », dont il ne s’est jamais remis : « Abandonner le jazz me dévasterait », confiait-il à Stéphane Koechlin, lors d’un précédent passage à Juan. Aujourd’hui, le Californien n’avance que pour laisser entendre une voix : la sienne. Que son jazz ait eu la rigueur hard bop ou la nonchalance funky, sa musique est un vrai laboratoire en fusion.

Croches acérées et blanches voluptueuses, timbre chaleureux de ses saxophones (ténor et soprano), mélange de puissance et de grâce... La musique est art qui se joue. Alchimiste, fusionneur en chef de plusieurs générations de disciples férus de standards, be-bop, neobop, blues et swing, Redman sait faire preuve de talent mais aussi d’humilité et même d’humour. Sculpteur de sons, de mélodies et de rythmes, il ouvre un nouveau chapitre de sa brillante carrière avec un
double trio réunissant simultanément Reuben Rogers et Matt Penman à la contrebasse, Greg Hutchinson et Bill Stewart à la batterie.

Roy Hargrove Quintet   photos du concert
Depuis sa première et triomphale apparition sur la scène de la pinède en 1994, Roy Hargrove s’est affirmé comme l’un des musiciens de jazz les plus complets et les plus inventifs, tantôt électron libre du jazz lorsqu’il joue avec le fin du fin (Hancock, Rollins, Hampton...), tantôt figure tutélaire de la scène hip-hop (Common, D’Angelo, Erykah Badu...) Avec son RH Factor, il a imposé sa fougue, sa musique et son style grâce à une maîtrise fabuleuse, un tempérament de feu, feu sacré trempé dans la tradition de son instrument… Sur scène, c’est brut de brut de merveilleux décoffrage, une furia musicale qui se fait manifeste sonore au présent toujours immédiat ! Il faut écouter et voir la folle chevauchée de Roy « groovant » au pays du jazz ! Hargrove aime partager, avec ses pairs comme avec les nouveaux venus et le public, dans des clubs, en studio ou dans ses tournées. Il y a deux ans à Juan, après avoir assuré la première partie, il avait surgi inopinément pour rejoindre Marcus Miller dans un beau moment d’improvisation. L’année dernière, c’est avec MC Solaar qu’il a fait l’évènement. A l’instar d’Ella et de Ray Charles dans le passé, ou de Keith Jarrett aujourd’hui, Roy Hargrove est devenu l’un des fils prodigues de « Jazz à Juan », tant il incarne avec une fastueuse générosité ce bel esprit de la fête et de « Joie de vivre » qui a présidé à la naissance du festival.

PLACE DE GAULLE
Samuel Huguenin Quartet   Myspace   photos du concert
Samuel Huguenin, sax; Gabriel Zufferey, p; Julien Neuman, b; Gilles Dupuis, dm

 
   

21 mercredi 

 

PALEO FESTIVAL Nyon du 20 au 25 juillet   Web


GRANDE SCENE

Charlie Winston photos du concert
Charlie Winston (voc, g), Edwards Ben (harm), Daniel Marsala (g), Medi Parisot (dm)
 

M photos du concert

Matthieu Chedid (voc, g), Joseph Chedid (g), Anna Chedid (kbd, voc), Pierre Boescheron (kbd),

Pierre Cohen (g), Elise Blanchard (b), Cyril Aied (dm)

 

CLUB TENT


The Experimental Tropic Blues Band
photos du concert
Jeremy Alonzi (g, voc), Jean-Jacques Thonsin (g, voc), David D'Inverno (dm)

 

M

Olivia Ruiz

Benjamin Biolay

Charlie Winston

Laurent Garnier

Foals

Baddies

Asaf Avidan & The Mojos

The Experimental Tropic Blues Band

Stevans

Mark Berube

My Heart Belongs To Cecilia Winter

Rectangle

Fai Baba

The Very Best

Mahotella Queens

EJ von LYRIK


GENEVE, Parc la Grange, Scène Ella Fitzgerald, 20h30 MUSIQUES EN ÉTÉ FESTIVAL
Manu Katché Group feat. Jeremy Tordjman
Manu Katché (dm), +... invité: Jeremy Tordjman (g)


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


LOECHE-LES-BAINS, Place du Village, 20h00
Riviera Jazz QUartet + One

 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Keith Jarrett, Gary Peacock & Jack Dejohnette
Keith Jarrett, p; Gary Peacock, cb; Jack Dejohnette, dm

Ecouter les mélodies de Keith Jarrett avec le bruit du ressac de la mer et le couchant à l’horizon, vous fait ressentir une impression de bonheur, de sensualité et de paix.» Patrick Guillemin in Blues magazine . Chacun ne peut que se réjouir de la fidélité à Antibes Juanles-Pins d’un trio exceptionnel qui remet sans cesse tout en jeu pour dépasser l’acquis, inventer, surprendre, proposer une musique toujours en devenir. On ne découvre plus Keith Jarrett, on le retrouve. Le trio qu’il forme avec Gary Peacock à la contrebasse et Jack DeJohnette à la batterie (une rythmique originelle de Charles Lloyd -1966-68 - puis de Miles Davis - 1970) est devenu une véritable institution. Une musique hors du temps jaillit, que le trio construit avec chaleur, explorant attentivement un riche trésor qui constitue l’essence même du jazz.
La première évidence est la permanence de cette quête de l’essentiel, de cette soif d’épure, une approche mélodique minimaliste. Demeurent intactes l’apparente absence d’effort, la fluidité des longues lignes chantantes. Gary Peacock joue de moins en moins de notes et sa musique, pourtant, s’enrichit ; DeJohnette ne fait pas de solos, mais son jeu est un solo permanent. Quant à Keith Jarrett, c’est un rapport amoureux qu’il entretient avec le piano, nécessaire pour que l’émotion puisse passer du pianiste à l’auditeur, tant il y a de relais physiques entre le clavier frappé ou caressé et le son créé : Keith Jarrett est le piano, et quand la communion se fait, l’émotion s’installe...

Dép@nnage Express
Suisse romande
Informatique, électronique, Internet, télécomm, PC
021 701 30 95

JAZZPHONE
500'287 hits /mois
soit
6 millions /an

Votre pub à Fr. 50.-/semaine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

22 jeudi 

 

PALEO FESTIVAL Nyon du 20 au 25 juillet   Web


BERNE, Ono, 20h00

The Mamaku Project (NZ) ElectrOrganic Sessions and Jazz-Dub-Chanson   web


BOUVERET, Rose des Vents, 20h00
Indiana Jazz Band


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Kyle Eastwood

Tout le monde le sait : chez les Eastwood (comme chez les Redman), le jazz est héréditaire. D’ailleurs, c’est avec papa que le tout jeune Kyle va rencontrer Count Basie, Sarah Vaughan, Stan Getz, Miles Davis et consorts. A l’époque, dans la famille, on achète les disques comme on achèterait des actions en bourse. Autant vous dire qui si le jazz ne se transmet pas par les gènes, il se transmet par les esgourdes. A quatorze ans, petit rôle marquant dans « Honkytonk Woman » dans le rôle de Whit, qui choisit pour destin « l’errance, la musique, et peut-être un jour la gloire... » Ce chemin, c’est celui qu’il a emprunté, au son des refrains de son enfance à Monterey...

Et le voilà à Juan. A l’âge où son papa brillait dans les westerns, il est devenu un bassiste remarquable, mais aussi un brillant compositeur (il a notamment co-écrit le superbe thème de « Gran Torino » avec l’ami Jamie Cullum). Depuis son premier passage en 1999 dans la pinède, où il partageait l’affiche avec... Joshua Redman et David Sanborn, Kyle a su se faire un prénom sans rien renier d’Eastwood, pour lequel il a composé entre autres les bandes originales de
Mystic River ou de A propos d’Henry. Le tout sans faire son cinéma, tissant, au fil de ses rencontres (Manu Katché, Camille, Till Brönner, Eric Legnini...) et ses albums, une toile musicale tour à tour élégamment funk, acid ou hardbop, mais toujours assurément... jazz. Sans bémol !

Diana Krall     Photos 2006
Diana Krall a un corps de rêve, de longs cheveux blonds et des yeux à faire se pâmer tous les saints, elle bat les records de vente de ses albums et collectionne les Grammy Awards, c’est vrai ! Mais qu’il soit tout aussi clair qu’elle n’est ni une pop star, ni une chanteuse de variétés. En fait, elle incarne à la perfection la voix du Jazz moderne. Ses pairs le savent bien, de Jimmie Rowles (accompagnateur de Billie Holiday) à Ray Brown (l’époux d’Ella Fitzgerald), qui ont reconnu en elle, dès ses débuts, une chanteuse au swing convaincant, dont le timbre voilé et la diction parfaite touchent d’emblée.
L’émotion discrète que sait distiller cette authentique musicienne, pianiste douée qui connaît ses classiques, de Nat King Cole à Ahmad Jamal, la classe parmi les interprètes les plus convaincantes. Preuve s’il en était besoin qu’un musicien de jazz peut savourer la faveur du grand public sans pour autant sacrifier sa légitimité artistique, et remplir les bacs des disquaires sans pour autant perdre son âme. Ce sont les plus belles salles du monde qui accueillent aujourd’hui celle qui est devenue l’une des grandes dames du jazz, et la pinède Gould se réjouit de la redécouvrir après son triomphe de 2006 dans un répertoire teinté parfois des chaudes couleurs de la bossa-nova.

 
   

23 vendredi 

 

PALEO FESTIVAL Nyon du 20 au 25 juillet   Web


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


VERCORIN (VS), Vercojazz
Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz Band
 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Black Dub
Daniel Lanois, g/voc; Brian Blade, dm; Daryl Johnson, b; Trixie Whitley, voc

Du Québécois Daniel Lanois, le grand public connaît surtout, à l’insu de son plein gré souvent, son travail de producteur aux côtés des plus grands. De Bob Dylan à U2, en passant par Peter Gabriel, Nick Cave ou les Neville Brothers, nombreux ceux qui ont sollicité ses services. Mais Daniel Lanois, musicien prisé pour ses qualités à faire sonner les musiques populaires américaines grâce à des arrangements très aériens, ne saurait être cantonné à sa chanson tube : « Jolie Louise ». A preuve son nouveau projet : « Black Dub », une aventure à laquelle le « Grand Master » producteur, chanteur et guitariste a convié un line up particulièrement... Up : Brian Blade (dm), compagnon de Wayne Shorter, Kenny Garrett, Joshua Redman ; Daryl Johnson (b) et Trixie Whitley (voc), fille du guitariste de blues Chris Whitley.

Brooklyn Funk Essentials
Brooklyn Funk Essentials est un collectif de mousquetaires du groove. La grande aventure commence en 1993 par des jams informelles entre amis. Très vite, les musiciens se prennent au jeu et investissent la scène pour des concerts mémorables, dont les fameuses soirées « Giant Steps » à New York. Dès l’année suivante, ils sortent un premier album, qui surfe sur la vague acid-jazz. Leur expérience de la scène des clubs newyorkais a fait de ce collectif une redoutable machine à danser, dont chacune des apparitions live laisse des générations de danseurs épuisés certes, mais heureux !

Maceo Parker
Saxophoniste adulé vingt-cinq ans durant au sein de l’orchestre de James Brown, happé par la nébuleuse P. Funk, du « Parliament » de George Clinton en passant par le « Rubber Band » de Bootsy Collins, Maceo Parker a désormais conquis ses galons de star et réussi la merveilleuse alchimie entre les différents courants de la musique noire américaine. A l’avant-garde du « groove », il mixe toutes les tendances d’un jazz funky remontant aux sources du gospel et du blues, avec pour seul horizon la surchauffe des salles de concert. Une furieuse invitation à s’abandonner à la folie d’une musique incroyablement énergétique.
Les dictionnaires de jazz font remonter le funk au tout début du siècle (dernier) : un mélange de blues et de gospel, les racines même du jazz avec cet aspect authentique, rustique. Maceo, lui, ne s’embarrasse pas de ces circonvolutions : « Quand vous jouez de la musique et que le public participe véritablement, a envie de danser, de frapper dans ses mains, alors là, lance-t-il en riant, c’est ce que j’appelle de la funky music ». Un funk jazz porté par les poumons d’acier d’un artiste d’exception qui revient jouer les « horny horns » pour le public juanais, accro depuis son 1er concert en 1997, à la fameuse « Maceo Touch ».

 
   

24 samedi 

 

PALEO FESTIVAL Nyon du 20 au 25 juillet   Web


Jacques Dutronc photos du concert
Jacques Dutronc (voc), Eroal Kizilcay (dir, multi instr), Fred Chapelier (g), Sophie Braconnier (fl), Bernard Arcado (kbd), Jacques Vise (tp chasse), Nello Franck (claquettes), Stéphanie LOhorset (figurante), Janick Top (b), Yves Sanna (dm),
 

Jérémie Kisling photos du concert
Jérémie Kisling (voc), Juia Tshanz (voc), Marie-Aurélie Tshanz (voc), Sophie Noir (voc), Raphaël Noir (kbd), Jean Rochat (tp), Gregory Wicky (g), Raphaël Ortiz (b), Grégoire Guhl (dm),


Paolo Nutini photos du concert


Klaxons photos du concert


John Butler Trio photos du concert
John Wilshire (voc, g), Byron Luiters (b), Nicolas Cariuana (dm)


Piers Faccini photos du concert
Piers Facini (voc,g), Simone Praticco (dm)


The Giant Robots photos du concert
Michel Chevalley (voc, g), Arboit Stéphanie (org), Julia Litzen (b), Tanguy Ausloos (dm), Héloïse Durler, Mélinda Lamps, Alice Prod'Hom, Dura Rudaz, Delphine Valotton, Patricia Leitad, Jean-Philippe Guillois (danse)


Chapelier Fou photos du concert


MoZuluart photos du concert
Vusa Mkhaya (voc), Blessings Nkomo (voc), Ramadu (perc), Roland Guggenbichler (p), Paula Höchte (1er vl), Gerald Wilfinger (2nd vl), Michael Buchmann (viola), Martin Dimov (vcl)

 

Puggy

Mr Oizo

Solange La Frange

Kap Bambino
The Rambling Wheels

Laure Perret

Da Silva
Ladysmith Black Mambazo

Freshlyground

Playdoe



GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 15h et 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


LAUSANNE, Les Berges de Vidy (camping), 20h00
Quinqua'Set Rock, country, années 60 "Special tribute to the Shadows"    web

Michel Desarzens, (voc, g), Serge Imseng (g), Charly Burgisser (g), Roland "Jo" Joye (b), Jean-Michel Mayor (dm)


VERCORIN (VS), Vercojazz
Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz Band
 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Manu Katché      Photo 2007
Indubitablement, Manu Katché est l’un des batteurs les plus singuliers et polyvalents de la scène musicale. Après avoir joué notamment sur des albums de Jean-Jacques Goldman et Michel Jonasz, il accède à la notoriété internationale en enregistrant deux titres pour le So de Peter Gabriel. Partenaire privilégié des plus grandes stars de la pop internationale (de Sting à Joni Mitchell), séduites par son art d’ « exploser » des structures souvent par trop rigides et formatées, Manu Katché produit et présente sur Arte « One Shot Not », de chaleureuses sessions live où il prend le parti d’une programmation différente, plus pointue, faisant la part belle aux musiciens.
Car s’il est médiatique en diable, Manu Katché est avant tout musicien, fasciné par le raffinement et la liberté du jazz. Dès les années 1990, il a pris les chemins de traverse pour mener une autre carrière, aux côtés notamment du grand saxophoniste Jan Garbarek. Il faudra attendre en 2005 son premier disque en leader, «Neighbourhood» et sa première apparition à Juan pour qu’il s’autorise à révéler la véritable nature de sa partition secrète : un univers raffiné et sensuel bien particulier mêlant (selon, les mots du Guardian) «thématique jazzy et grooves magnifiquement mouvants». De bonnes vibrations en somme. «Je fais beaucoup de scène parce qu’on ne peut pas être artiste, musicien, acteur sans parler de scène. C’est la vibration la plus importante qu’on puisse recevoir», confie-t-il. Du Katché tout craché!

Marcus Miller                                                                                                   Photo 2006
& Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo+ Raul Midon & Lalah Hattaway
Coiffé de son éternel chapeau noir à bords ronds, auréolé de l’admiration que lui portait le grand Miles («Regardez-le, il marche même en mesure !»), Marcus Miller, multi instrumentiste, chanteur, compositeur, arrangeur et producteur, a redonné à la basse solo ses lettres de noblesse sur des lignes de fusion, de jazz rock, de funk, de rock et de blues, le tout avec un «slap» et une rapidité d’exécution qui laissent pantois. Compagnon d’armes de Miles Davis dans le phénoménal album «Tutu», partenaire de Kenny Garrett, d’Herbie Hancock, complice impeccable de Marsalis, Wayne Shorter, « M2 » (les 2 M de Marcus et de Miller) a façonné le destin du jazz moderne entre ses doigts de feu, un jazz funk sur-vitaminé.
Prestigieux parrain de l’édition 2010, ce «Superman de la Soul» sait aussi faire preuve d’un éclectisme en tous points surprenant, dont témoigne le nouveau projet qu’il offre à «Jazz à Juan» en invitant, outre
Raul Midon et Lalah Hathaway, le superbe Orchestre philharmonique de Monte-Carlo pour fêter le jubilée du festival : « Etre le parrain de l’édition du cinquantenaire est pour moi le plus grand des honneurs. Jeune homme, je rêvais d’être invité sur cette scène. Parce que Miles Davis et les plus grands jazzmen de la planète ont joué dans la Pinède Gould. Alors, cet été, sur cette scène, j’espère que le public appréciera notre travail ».

 
   

25 dimanche

 

PALEO FESTIVAL Nyon du 20 au 25 juillet   Web


Alain Souchon photos du concert


Phoebe Killdeer & The Short Straws photos du concert


Hindi Zahra photos du concert

 

Yann Lambiel  photos du concert

 

Renan Luce

Féfé

Pierre Lautomne

Carrousel

Indochine

Yuksek

Plastiscines

Digital Natives

Staff Benda Bilili

Ubuhle be Afrika

MoZuluart

Musique classique Retransmis sur RSR Espace 2 à 17h00

Le contre-ténor Max Emanuel Cencic qui chantera des airs de Rossini, accompagné par l’Orchestre de Chambre de Genève, sous la direction de Guillermo Garcia Calvo


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 15h et 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


VERCORIN (VS), Vercojazz
Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz Band
 


JAZZ A JUAN Antibes/Juan-les-Pins (F-83) du 14 au 25 juillet   web

Liz McComb gospel
En 1965, le Révérend Père de Fatto et Marion Williams célébraient la première messe oecuménique. De ce jour, l’un des temps forts du festivalier juanais reste cette désormais traditionnelle célébration Gospel réunissant les communautés catholique et protestante. Un rendez-vous plein de ferveur éclaboussé du soleil de Juan-les-Pins au coeur de la cité de la joie de vivre si chère au coeur de Picasso et d’un certain… Sidney Bechet. Il faut dire que «Jazz à Juan» a toujours considéré le « chant de l’âme » comme la source sacrée du jazz. Liz McComb est l’une des rares héritières de ce fabuleux patrimoine culturel et musical qu’est le « negro spiritual », celui du temps de l’esclavage. Avec son ample voix de mezzo souverainement expressive, elle aurait pu choisir une carrière classique. Mais suivant l’exemple de Mahalia Jackson, elle a décidé de consacrer sa vie au Gospel et de le faire sortir de la pénombre des églises.
Sa voix unique, son charisme et sa présence scénique font d’elle une diva du chant gospel, mais une diva naturelle et proche de son public, une vestale qui chante le passé et le futur, mais a su aussi imposer ses propres chansons, imprégnées des sonorités de notre temps : soul, funk, rap etc. Créatrice insatiable, son engagement total et sa sincérité profonde confèrent à chacune de ses apparitions une aura particulière, entre grâce angélique et puissance généreuse. Avec finesse, sans sophistication, ses mélodies terriblement efficaces viennent sublimer une dramaturgie authentique. « Offrir un concert, c’est tout simplement rendre à la communauté dans laquelle vous vivez ce qu’elle vous apporte d’une manière ou d’une autre. Un artiste ne peut pas se permettre de se nourrir de ce qui l’entoure sans le restituer. »

 
   

26 lundi 

 

GENEVE, Cour de l'Hôtel de Ville, 20h30
Niels Lan Doky Hommage à Oscar Peterson et Niels Henning Oersted Pedersen


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos

 
Radio Suisse Romande Espace 2 JazzZ Yvan Ischer 22h40-00h00
Concert de Anouar Brahem enregistré au Cully Jazz 2010

 
 

27 mardi 

 

COSMO JAZZ FESTIVAL Chamonix (F-73) du 27 au 29 juillet   Web


Lac Blanc - Flégère

12h30 Sunil Dev (Nepal)    myspace
   photos du concert

Sunil Dev Shrestha (fl indienne), Babu Raja Maharjan (tablas, tempurap)
 

Sunil Dev est un flutiste népalais, découvert par le journaliste, réalisateur et producteur Martin Meissonnier lors du tournage de son film sur la vie de Buddha. Habitué de temples Hindus de la vallée de Kathmandu, où il joue un répertoire de ragas, musique classique du nord de l'Inde, Sunil Dev développe un répertoire classique népalais et indien, avec une mirifique poésie et une surprenante maturité. Il faut dire que le musicien compte parmi ses gourous Prem Autari, lui-même élève de l’incontournable Hariprasad Chaurasia.
Déjà très populaire, il interprète des ragas d’Inde du Nord dans des festivals traditionnels et des temples millénaires de la région de Bakhtapur, principalement habitée par des Newars, peuple indigène de la vallée de Katmandou dont la religion mêle hindouisme et bouddhisme. De sa flûte de bambou s’échappe un son doux et puissant, un souffle qui alterne au plus juste retenue mélancolique et envolées nerveuses.

Loin des canons hindoustanis ou carnatiques, l’album d’improvisations de Sunil Dev donne une rare occasion d’écouter une musique classique très ancienne, dévêtue des multiples parures techniques qui, au cours des siècles, ont contribué à la complexité de la musique classique indienne telle qu’on la connaît aujourd’hui. Dans les notes de Sunil Dev, gouttes d’eau remontant vers les cieux, se reflète la culture de sa région et de son peuple, un mélange d’animisme, d’hindouisme et de bouddhisme. Son manager en France, Martin Meissonnier, dit de lui : « Sa musique est une expérience de méditation, un véritable massage de cerveau. » Il est donc naturel que l’on retrouve le musicien sur la bande originale de La Vie de Bouddha, documentaire onirique dudit producteur-réalisateur. Par son origine et sa jeunesse, Sunil Dev apporte une vraie fraîcheur à un genre parfois prisonnier du carcan traditionnaliste des vieux maîtres. Sa musique invite immédiatement au rêve à travers ses délicates mélopées et les images himalayennes qu’elle inspire. Comme une douce brise de montagne, le premier souffle vous donne la chair de poule.

 

Chamonix, centre ville
18h00 Apéro jazz
Spok Frevo Orquestra


Apparu à Recife en 2003, fruit des expériences de la fin des années 90, sous la baguette d’Inaldo Cavalcante de Albuquerque, le maestro Spok qui cumule les fonctions de saxophoniste, arrangeur et directeur musical, dirige les 18 musiciens qui composent le groupe, un vrai big band avec ces sections de saxophones, trombones, trompettes, guitare, contrebasse, batterie et percussions. Les musiciens s’engagent dans une croisade qui va au-delà des polémiques esthétiques. Dans l’état du Pernambouco où est né le frevo il y a cent ans, ses références au carnaval délimitent le genre à une expression de rue, de danse et de fête. Mais ses attributs musicaux, sa sophistication et son originalité justifient l’objectif principal de SpokFrevo: arracher le frevo de sa fonction initiale et l’amener sur scène comme acteur principal, mettant en avant sa couleur originale et ses techniques de jeu complexes. Basé sur l’excellence musicale et la connaissance du genre, l’orchestre redéfinit les modèles et réinventent la tradition. Surmontant les difficultés, SpokFrevo a réussi le pari de parcourir les festivals et scènes de musique instrumentale au Brésil et en Europe, redonnant au frevo la reconnaissance comme genre musical à part entière.

Singulier et versatile, pouvant être interprété toute l’année, le frevo dépasse la folie du carnaval et son expression de rue. Avant leur concert très attendu au célèbre festival de jazz de Marciac, ils seront en résidence pendant les trois jours du Cosmojazz festival.

 

Hotel Mont Blanc
22h00 Jam session Braff-Gourdikian-Wallemme-Robin   myspace
Malcolm Braff (fender rhodes), Hervé Gourdikian (ss, ts, duduk), Christophe Wallemme (cb), Laurent Robin (dm)


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


LAUSANNE, Théâtre de verdure du Casinon de Montbenon, 21h00 (entrée libre) Onze +
Samuel Huguenin Symbolic Quartet

Samuel Huguenin (as, ss, fl), Gabriel Zufferey (p), Fabien Sevilla (b), Gilles Dupuis (dm)

JAZZPHONE
500'287 hits /mois
soit
6 millions /an

C'est bien pour votre pub !

Dép@nnage Express
Suisse romande
Informatique, électronique, Internet, télécomm, PC
021 701 30 95

 

 

 

 

 

 

 

   

28 mercredi

 

COSMO JAZZ FESTIVAL Chamonix (F-73) du 27 au 29 juillet   Web

 


11h00 Sunil Dev (Nepal) ANNULE (mauvais temps)

Sunil Dev Shrestha (fl indienne), Babu Raja Maharjan (tablas, tempurap)
 

Révélation instrumentale aux Victoires du Jazz 2008, Yaron Herman est aujourd’hui considéré comme l’un des pianistes les plus créatifs de sa génération. Jeune virtuose israélien, Yaron subjugue tant par son jeu fougueux que par sa maturité musicale ou sa technique personnelle. Après avoir réalisé un album solo intitulé Variations (2006), il se présente en trio avec le contrebassiste Matt Brewer et le batteur Gerald Cleaver sur les disques A Time for Everything (2007) et Muse (2009), où il se plaît à revisiter audacieusement quelques tubes pop.

Né le 12 juillet 1981 à Tel Aviv, Yaron Herman se passionne pour le basketball, mais une blessure le contraint à stopper cette pratique intensive. Il découvre alors le piano à l'âge de seize ans. Disciple de Opher Brayer, pédagogue réputé pour son enseignement basé sur les mathématiques, la philosophie et la psychologie, Yaron Herman va alors se révéler être un jeune pianiste prodige, acquérant une maîtrise du clavier avec une fulgurance hors du commun. Doté d'un esprit curieux, il écoute avidement tous styles de musique, et sa carrière prend une ascension fulgurante : Etudes à la Breklee School of Music 2 ans plus tard, puis rencontre de musiciens à Paris, ville qu’il ne quittera plus puisque c’est là qu’il commence très vite à se faire un nom. S’enchaînent, dès 2005, sortie du premier disque en solo chez Naïve, acclamations par les critiques, concerts marquants dans des lieux prestigieux du monde entier (plus d’une centaine en 2009), deux autres opus en trio et de nombreux prix et distinctions. Le succès est impressionnant et aujourd’hui, ayant étonne le monde entier par sa précocité, son talent et sa fougue,Yaron est devenu le pianiste dont tout le monde parle avec admiration et stupéfaction. Ce qu’il y a de magique chez ce jeune prodige, c’est que chaque mélodie, chaque thème inscrit dans notre inconscient collectif est un prétexte joyeux et créatif pour la ré-création, l’improvisation et l’invention.

 

14h00 Hadouk Trio   web   myspace   photos du concert

Didier Malherbe (doudouk, ss), Loy Ehrlich  gumbass, kbd, kora), Steve Shehan (perc, dm, djembé)


Hadouk est un monde par lui-même, fait de racines aériennes et de terres rêvées, un continent imprévu qui pointe entre l’Afrique et l’Orient, un rivage improbable qui s’avance entre jazz et world, une véritable rose des vents qui se dessine sur le portulan des musiques du monde. Bref, Hadouk c’est une cosmologie en soi, avec ses constellations et ses horizons libres, ses lignes de grande transhumance et ses astres de première magnitude. Leur nouvel album s’appelle d’ailleurs « Air », donc résolument aérien. Tout en gardant ces racines africaines qui font le charme incroyable de leur musique métissée, le groupe s’aventure ici sur de nouvelles pistes peu fréquentées tout en développant encore la palette multiple des claviers, percussions ou des instruments dits ethniques avec toujours cette élégance et ce sens de l’humour, unique.
Sur les traces mêlées d’Hermann Melville et de Saint-Exupéry, Hadouk joue désormais la fille de l’air. En terrain connu, certes, mais toujours en mouvement vers quelque terra incognita, nos trois baroudeurs de sons ouvrent ici d’autres pistes auxquelles font maintenant échos de nouvelles lignes aériennes… Transport garanti sans kérosène, décollage « aérozen», pour un périple aux destinations en devenir. Plus élégant que le low coast, plus chic encore que le saut orbital du tourisme spatial, « Air Hadouk » offre un survol planétaire aux saveurs hédonistes, naturellement poussé par la brise et l’aquilon. En ligne de mire : cet horizon où confins et intime se rejoignent, et depuis lequel les rivages continentaux se redessinent à l’aune de nouvelles métamorphoses instrumentales. Ainsi le khen, orgue à bouche du Laos, se solarise de contours électriques ; le hang, au croisement chatoyant du steel drum et du gamelan, se dédouble et s’ouvre au chromatisme ; le doudouk se jazzifie du côté de chez Monk ; le hajouj, basse du désert à peau de dromadaire, devient piccolo pour prendre de la hauteur, alors que fait son apparition la flûte bahu, anche libre chinoise jouant de ses ondulations ourlées… Autant de territoires sonores qui s’inventent dans la distance prise avec le terroir d’origine. Visant l’azur, Hadouk épure ses lignes, s’allège et s’élève, plus aérien que l’atmosphère. Swing et loopings, mélodies en escadrilles, haute voltige rythmique et harmonies planantes, nos trois copilotes optent résolument pour le jeu des figures libres.

 

Chamonix, centre ville
18h00 Apéro jazz
Spok Frevo Orquestra   Plus d'infos

 

Hotel Mont Blanc
22h00 Jam session Braff-Gourdikian-Wallemme-Robin   myspace
Malcolm Braff (fender rhodes), Hervé Gourdikian (ss, ts, duduk), Christophe Wallemme (cb), Laurent Robin (dm)


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos

 

 
   

29 jeudi 

 

COSMO JAZZ FESTIVAL Chamonix (F-73) du 27 au 29 juillet   Web   (Entrée libre mais remontée payante)


Grands Montets   Hôtel Majestic


17h00
Malcolm Braff-Nicole Jo-Minino Garay   photos du concert

Malcolm Braff (fender rhodes), Nicole Jo (sax), Minino Garay (perc)


Malcolm Braff est né au Brésil en 1970 d’un père pasteur et chanteur de gospel et d’une mère institutrice. Sa famille émigre ensuite au Sénégal où il s’initie très tôt au piano classique ainsi qu’aux mélodies et rythmes africains. Durant son adolescence il s’installe en Suisse où il acquiert une culture européenne, et rencontre le jazz et son formidable champ d’interactivité. Les premières irruptions de Braff au début des années 90, stupéfièrent ses auditeurs. Un “Grizzly” heureux s’emparait des habitudes du jazz pour y faire son petit ménage. Une force qui n’hésitait pas devant la violence, histoire de déblayer le terrain, de détruire pour faire neuf. Un goût du free aussi, inscrit dans la nécessaire école à devenir soi-même. Lors de ses passages remarqués au Festival de Montreux, et avec ses deux albums parus sur le label Blue Note, il persista son envie des mélanges afrobop-brésiliens. On pense alors, forcément, à Monk, mais aussi Abdullah Ibrahim, à Randy Weston ou aux dernières musiques de Don Pullen. Avant de deviner la vanité de ces comparaisons : Malcolm Braff n’imite personne, on y devine en 4 mesures la pulsion africaine, la suavité caraïbe, une liberté.

Dans l’idée de faire résonner le glacier et les rochers, le pianiste suisse invite son compagnon de longue date, le percussionniste argentin Minino Garay « le plus énergumène de la place parisienne » (Francis Marmande, Le Monde) et une jeune saxophoniste allemande, Nicole Jo, dont l’énergie coupe le souffle à ceux qui la découvrent. La rencontre au sommet de ces trois musiciens éclectiques promet une musique-sphère, qui ne suivra que sa propre émotion.

 

Mer de glace, cirque naturel du Montenvers

14h00
Portico Quartet   web   myspace  
   photos du concert
Jack Wyllie (sax, électr), Duncan Bellamy (dm, glock), Milo Fitzpatrick (cb), Nick Mulvey (hang)


Portico Quartet a créé un style unique qui n’appartient qu’à lui : un jazz atmosphérique accessible et ouvert, que le groupe joue aussi bien dans les rues que dans des espaces insolites, églises ou galeries. La particularité de leur son, qui renvoie entre autres à des atmosphères ethniques et à la musique sérielle, tient surtout dans la place prédominante du hang dans la plupart de leurs compositions. Inventé il y a une dizaine d’années par deux Suisses allemands, cet instrument de percussion ne se distingue pas uniquement par la texture enveloppante de ses sonorités. En effet, en suivant des préceptes qualitatifs, ses géniteurs ont limité son acquisition de manière passablement drastique. Ce caractère inédit et cette situation de rareté ont constitué un moteur important pour les quatre Anglais qui ont pu se sentir d’emblée affranchis de toutes traditions musicales.

Après s’être longuement frotté à des publics hétéroclites lorsqu’ils se produisaient sur les quais de la Tamise, le Portico quartet n’a pas mis bien longtemps de se faire découvrir par un certain Peter Gabriel qui s’est empressé de signer le groupe sur son label Real World. Ils se produisent maintenant à travers toute l’Europe, suscitant une foule grandissante d’admirateurs séduits par l’originalité de leur approche.


Chamonix, centre ville
18h00 Apéro jazz
Spok Frevo Orquestra   Plus d'infos
 

Hotel Mont Blanc
22h00 Jam session Braff-Gourdikian-Wallemme-Robin   myspace
Malcolm Braff (fender rhodes), Hervé Gourdikian (ss, ts, duduk), Christophe Wallemme (cb), Laurent Robin (dm)


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos

 
   

30 vendredi 

 

DENENS (VD), Berles Rock Festival, h
Holunderblüten    Photos 2010

Noémie Cotton, acc; Ganesh Geymeier, ts; Fred Bürki, dm


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


NYON, Fontaine de Me Jacques, 20h00 Rive Jazzy
Cimarron


SION, Ferme-Asile, 20h30
Quintet Inutil
Accompagne le film muet "La vocation d'André Carel" de Jean CHoux (1924)
Gilles Abravanel (vl), François Allaz (g), Anne Gillot (fl), Daniel Perrin (p), Fabien Sévilla (cb)


ST-JULIEN (F-74), Festival Guitare en scène
Buddy Guy     photos 2008

 
   
31 samedi

 

GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 15h et 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


MOUDON (VD), Resto de la Piscine, 20h00 (Fête Nationale)

Quinqua'Set Rock, country, années 60 "Special tribute to the Shadows"    web

Michel Desarzens, (voc, g), Serge Imseng (g), Charly Burgisser (g), Roland "Jo" Joye (b), Jean-Michel Mayor (dm)


NYON, Fontaine du Molard, 20h00 Rive Jazzy
Julianne Rickenmann 8:30


PALEZIEUX, Fête du 1er août, 19h00
Le Vufflens Jazz Band


SION, Ferme-Asile, 20h30
Quintet Inutil
Accompagne le film muet "La vocation d'André Carel" de Jean CHoux (1924)
Gilles Abravanel (vl), François Allaz (g), Anne Gillot (fl), Daniel Perrin (p), Fabien Sévilla (cb)

 

 

Avant   /   historique   /    Après

Abréviations des noms d'instruments

Sous réserve de changements et sans garantie
Copyright site et photos © 1998-2010 Michel Vonlanthen

HOME