www.jazzphone.ch
Agenda du jazz romand
Avant   /   historique   /    Après
Abréviations des noms d'instruments

AOUT 2010

JAZZPHONE

Comment obtenir des photos ?

 
   

1 dimanche

 

ALLENS, Fête du 1er août, soirée
Indiana Jazz band


CHESEREX, Chaneau de Bonmont, 19h30
Le Vieux Carré


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 15h et 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos


NYON, Place des Marronniers, 11h00
Le Vieux Carré

 
   

2 lundi

 

GENEVE, Cour de l'Hôtel de Ville, 20h30
Raul de Souza Group Brasilian Night


GENEVE, Tour Vagabonde du Théâtre de l'Orangerie, 18h00
Hommage à Omar Khayyam    Plus d'infos

 

Radio Suisse Romande Espace 2 JazzZ Yvan Ischer 22h40-00h00
Concert de Marc Ribot Trio enregistré au Cully Jazz 2010

 

 

3 mardi

LAUSANNE, Théâtre de verdure du Casinon de Montbenon, 21h00 (entrée libre) Onze +
Jimenez-Zwahlen Quartet   photos 2010
Marcos Jimenez (p), Jean-Philippe Zwahlen (g), Reimung Gerstner (b), Lukas Bitterlin (dm)

 
   

4 mercredi


GENEVE, Parc de la Grange, Scène Ella Fitrzgerald, 20h30 (entrée libre)
Djangologie & Friends jazz manouche   web
Djangologie, c’est une invitation au voyage, un irrésistible appel du large… et c’est vibrer de tout son corps et de toute son âme pour une fête colorée, pimentée, endiablée… Djangologie, c’est s’envoler pour la planète des Gitans, du jazz manouche, de la musique traditionnelle tzigane, des mélodies arabo - andalouses… C’est aussi un hommage à Django Reinhardt et ses plus grands standards, un hommage à ces autres géants que sont Biréli Lagrène, Stochelo Rosenberg et tant d’autres, sans oublier les compositions originales du groupe.


NEUCHATEL, Bar King du Lac, 19h00
Acousma4   web
Marc Jufer (ts, ss), Jésus Gomez (g), Pierre Kuthan (b), Philippe Bollenrücher (dm)

 
   

5 jeudi 

LE LANDERON, Cour du Château, 20h00
Riviera Jazz Quartet + One

 
   

6 vendredi 

 

CHARMEY (FR), Restaurant des Chênes, 20h00
U&C Pianofourhands en duo   Myspace   Youtube

Christine Repond, Urs Schlittler (p)


LEYSIN, Café-Resto La Fromagerie, 18h30
Riviera Jazz Quartet + One


LUTRY (VD), Concert sur les quais, 20h00

Quinqua'Set Rock, country, années 60 "Special tribute to the Shadows"   web

Michel Desarzens, (voc, g), Serge Imseng (g), Charly Burgisser (g), Roland "Jo" Joye (b), Jean-Michel Mayor (dm)


NYON, Fontaine de Me Jacques, 20h00

Mama Roses


SION, Festival Arcades (rue Gd-Pont), 20h00
Collectif b9  Hommage à Wayne Shorter   web

Pascal Walpen (tp), Marc Jufer (ts, ss), Jean-Michel Chappot (tb), Alex Rueedi (cb), Raphaël Pitteloud (dm)


FINHAUT (VS), 19h00
Indiana Jazz band

 
   

7 samedi


MONTREUX
, La Rouvenaz (sur les quais), 20h00
Riviera Jazz Quartet + One


NYON, Sur les quais, 20h00 (entrée libre) RIVE JAZZY
Swiss Tribe swiss tribute to Sydney Bechet

Thomas Winteler (cl, ss), Michel Bard (cl, bs), Philippe Anhorn (p, voc) et Stéphane Fisch (b)


Dans le cadre enchanteur de Rive Jazzy 2010, au bord du lac à Nyon (VD). Le pittoresque quartier de Rive reçoit Swiss TriBe. Un quartet au service des grands succès de Sidney Bechet. Une occasion de découvrir aussi des thèmes moins connus du maître.

 
   

8 dimanche 


NYON
, Café Latino, 19h30 Rive Jazzy 

Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz band

 
   

9 lundi

 

 
Radio Suisse Romande Espace 2 JazzZ Yvan Ischer 22h40-00h00
Concert de Sylvain Luc Solo enregistré au Cully Jazz 2010

 
 

10 mardi 

 

ESTAVAYER-LE-LAC, Restaurant des Lacustres, 20h00
New Orleans Hot Shots


LAUSANNE, Théâtre de verdure du Casinon de Montbenon, 21h00 (entrée libre) Onze +
Cocinando
Jean-Pierre Métraux (bs), Céline Clénin (as), Heinz Richner (tp), Cédric Bovet (ts), Philippe Bovet (p), Greg Del Val (b), Lucien Bovert (dm), Majed Chergui (perc), Ferrucio Gadani (perc)

 

   

11 mercredi

 

ROCK OZ'ARENES Avenches (VD) du 11-14 août   Web

Status Quo, Monster Magnet et Redwood, Placebo, Gotan Project et PacoVolume, Christophe Maé, Axelle Red et Seven, Florent Pagny, Goldfrapp et Aloan

Entièrement consacrée à la musique électronique et au hip-hop, la scène Rock The Block accueillera les djs Mirko Loko, Franco Bianco, Horasse, D-Andy & T-Rony, Yaya, Manon, et bien d'autres encore. Les groupes suisses ne sont pas oubliés, puisque chaque soir, deux des huit gagnants du concours 20 Minutes Live ouvriront la scène du Casino.


LOCARNO,  Teatro Paravento, 21h00
Novar
Mirko Roccato (ts, ss), Nolan Quinn (tp, flgh), Domenico Ceresa (b), Brian Quinn (dm)


YVERDON-LES-BAINS, Petit Globe, h
Format A3 + Thierry Romanens
Alexis Gfeller, p; Fabien Sevilla, cb; Patrick Dufresne, dm; + Thierry Romanens, textes d'Alexandre Voisard

Dép@nnage Express
Suisse romande
Informatique, électronique, Internet, télécomm, PC
021 701 30 95

JAZZPHONE
500'287 hits /mois
soit
6 millions /an

Votre pub à Fr. 50.-/semaine

   

12 jeudi

 

ROCK OZ'ARENES Avenches (VD) du 11-14 août   Web

BERNE, Ono, 20h00
Christian S & Guests   web
Christian Schaad (p)

 
   

13 vendredi

 

ROCK OZ'ARENES Avenches (VD) du 11-14 août   Web


CHATILLENS (FR), Marché artisanal,
Trio Improviste   web

Marc Drouard (g), Stéphane Fish (cb), Laurent Bortolotti (claquettes)


FINHAUT (VS), Jazz sur le Rocher au Mt Fleuri, 19h30
Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz Band


GENEVE, Parc de la Grange, Scène Ella Fitzgerald, 20h30 (entrée libre)
Sumo    photos 2005
A l’occasion de la sortie de son nouvel album Over the Beat marquant les 10 ans du groupe, Sumo célèbre cet anniversaire sur la scène Ella Fitzgerald, accompagné d’une formation élargie, version big band, digne des années glorieuses du funk et de la soul. Dans cette optique, Sumo adaptera son répertoire electro-funk à une formation composée d’une section cuivre, d’une section rythmique ainsi que de claviers. A l’image de l’album, le concert proposera une démarche de collaborations avec des invités issus de la scène musicale genevoise et d’ailleurs (Patrick Muller, Aloan, Yvan Baumgartner, etc.)


MORGES, Fête du Sauvetage, 19h00
Le Vufflens Jazz Band

 
Radio Suisse Romande Espace 2, La PLage, 18h00
François Allaz, guitariste-compositeur   photos 2007
 
 

14 samedi

 

ROCK OZ'ARENES Avenches (VD) du 11-14 août   Web


CHEYRES, Hôtel Resto La Lagune
After Shave Jazz Band


HERMANCE, Jazz sur la plage
17h00
Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz Band
20h00
Masson/Blaser/Moret/Rohrer
20h00 Orioxy


LOCARNO,  Piazza Grande, Villagio RSI-Magnolia, 19h30
Soul Eyes 4tet
Mirko Roccato (ts, ss), Domenico Ceresa (b), Brian Quinn (dm)

 
   

15 dimanche


NYON
(VD), Esplanade des Marronniers, 11h00
Quinqua'Set Rock, country, années 60 "Special tribute to the Shadows"   web

Michel Desarzens, (voc, g), Serge Imseng (g), Charly Burgisser (g), Roland "Jo" Joye (b), Jean-Michel Mayor (dm)


NYON, Café Latino, 10h30 Rive Jazzy
Los Bravos

 
   

16 lundi

 

 
Radio Suisse Romande Espace 2 JazzZ Yvan Ischer 22h40-00h00
Concert de Lucien Dubuis Trio & Marc Ribot enregistré au Cully Jazz 2010

 
 

17 mardi

 

LAUSANNE, Théâtre de verdure du Casinon de Montbenon, 21h00 (entrée libre) Onze +
Moncef Genoud Quartet
Moncef Genoud (p), Stefano Saccon (as), Antoine Ogay (cb), Philippe Staehli (dm)

 
   

18 mercredi

GENEVE, Parc de La Grange (Scène Ella Fitzgerald), 20h30 (entrée libre)
Tony Allen Afro-beat
Tony Allen est depuis longtemps reconnu comme le batteur le plus original de la planète, et l´un des musiciens les plus influents du continent noir. Son jeu est inspiré par le highlife, la soul - funk, le jazz et les rythmes traditionnels nigérians. En compagnie de Fela Kuti avec qui il a joué quinze ans, Allen a créé l´afro - beat. Cette musique à la rythmique hypnotique est liée au contexte social, politique et urbain de son époque. Ce style est devenu une force dominante en Afrique et une référence dans le monde.

 
   

19 jeudi

 

LE LANDERON, Cour du Château, 20h30
Jacky Milliet Jazz Band + Bonnie Taylor (voc, USA)


NEUCHATEL, Bar King, 20h30 (entrée libre, chapeau)
Crescent City Connection funk   myspace

Pour un cocktail funk des plus explosifs : Prendre 7 musiciens pas tout à fait mûrs ; y ajouter des invités tels que des danseurs et MCs ; faire revenir l’ensemble avec un mélange épicé de groove et de funk ; accompagner le tout d’une motivation débordante et savourer sans modération !


ROMONT, Estival de la Tour du Sauvage, 20h30
La Vie Secrète des Plantes   myspace
Parissa Khosrov Buti, Tiphène Pichonnaz, Valérie Genoud, Anneclaude Landry (voc)

 
YVERDON-LES-BAINS, Les Jeux du Castrum (arts scéniques), 19-21 août, gratuit  
Créations théâtrales originales, création musicale originale, compagnies suisses et européennes programmées, une installation urbaine à l’échelle de la ville d’Yverdon-les-Bains, le point d’orgue des 750 ans de la ville, plus de 500 spectateurs par représentation, une manifestation qui existe tous les deux ans depuis 1976.    Tout le programme
 
 

20 vendredi

 

BERNE, Ono, 21h00
The Lobsters Blues & soul


CROY, Fête au Village, 19h30
Le Vufflens Jazz Band


GENEVE, Parc de La Grange (Scène Ella Fitzgerald), 20h30 (entrée libre)
Katsaï Jazz funky

KatSaï !... ou l´oeil du chat ! Depuis plus de dix ans, Ernie Odoom, chanteur-saxophoniste anime les BlaKat Jam Sessions au Chat Noir tous les premiers jeudis du mois. Au cours de ces soirées, de très nombreux jeunes musiciens se sont rencontrés pour des performances spontanées endiablées. Ernie Odoom nous réserve ici un show inédit en réunissant une sélection des meilleurs groupes et musiciens qui ont animé ces soirées. Sont invités : Manuel Gesseney (sax alto), Aina Rakotobe (sax baryton) et Nelson Schaer (batterie) du groupe ´NK, Jean Ferrarini (piano), Fred Hirschy (basse) et Yoann Julliard (batterie) du groupe Phat Jazz Trio, Cyril Moulas (guitare) et l´inimitable DJ Chill Pop.


MORGES, Place de l'Hôtel-de-Ville, 20h00
Riviera Jazz Quartet + One


SONVICO (TI), portico Chiesa S. G. Battista, 21h00 (entrée libre, apéritif après le concert)  web

Andrés Ortiz Trio
Andrés Ortiz Villalba (kbd), Rino Rossi (cb), Brian Quinn (dm)


TANNAY, Cour du Château,
Swiss Yerba Buena Créole Rice Jazz band

 
YVERDON-LES-BAINS, Les Jeux du Castrum (arts scéniques), 19-21 août, gratuit  
Tout le programme
 
 

21 samedi 


AVENCHES
, Jazz CLub, 21h00
7 For Jazz


SAIGNELEGIER, Café du Soleil, 21h00
Itinérant
Julien Monti (fl), Julien Galland (p), Popol Lavanchy (cb) et Vincent Boillat (dm)

La rencontre de ces quatre musiciens, presque sur le fil, comme une rencontre au carrefour d’une rue, d’un chemin, d’un sentier. Ll’envie de création, itinérante puisqu’évolutive au contact du partage, des envies, des sensations, des personnalités. Le langage musical jusqu’au public et volatile, improvisée soudain, la note.  Quatre musiciens pour quatre personnalités fortes et contraires, complémentaires et créatives, nous emmènent sur la route du voyage dans un rythme soutenu et vagabond.


SONVICO (TI), portico Chiesa S. G. Battista, 21h00 (entrée libre, apéritif après le concert)  web

Nils Wogram Trio
Nils Wogram (tb), Patrice Moret (cb), Dejan Terzic (dm)

 
YVERDON-LES-BAINS, Les Jeux du Castrum (arts scéniques), 19-21 août, gratuit  
Tout le programme
 
 

22 dimanche 

 

MORGES, Jardins, 17h00
Adelante Sextet Ray Baretto et l’esprit latin jazz   myspace

Marc Jufer (ts, ss), Denis Corboz (tp, bgl), Frédéric Babey (p), Rodrigo Lucio (b), Daniel "Cicco" Ciccone (cgas), Antonio Di Leo (dm)


NYON, Café Latino, 19h30 Rive Jazzy
Vagalatschk


SONVICO (TI), portico Chiesa S. G. Battista, 21h00 (entrée libre, apéritif après le concert)  web

Fabio Pinto Quintet
Fabio Pinto (g), Lukas Roos (cl), Florian Favre (kbd), Manu Hagmann (cb), Kevin Chesham (dm)

 
   

23 lundi 

 

 
   

24 mardi 

 

TESSERETE (TI), Giardini pubblici, 21h00 (entrée libre, collecte)

Jazz nelle nostre piazze jazz (Tom Harrell, standards et compos)

Nolan Quinn (tromba, flicorno), Gabriele Pezzoli (fender rhodes), Simon Quinn (cb), Brian Quinn (dm)

 

mercoledì 25 agosto Casa Rusca, Cureglia
giovedì 26 agosto Piazza, Mergoscia
venerdì 27 agosto Piazzéta, Moghegno
sabato 28 agosto Piazza della Chiesa, Sornico (Lavizzara)

 
   

25 mercredi


BERNE
, Ono, 20h00
Christian S & Guests   web
Christian Schaad (p)


CERNIER, Jardins Musicaux, 17h00
La Tromboncina avec Samuel Blaser


CUREGLIA (TI), Casa Rustica, 21h00 (entrée libre, collecte)

Jazz nelle nostre piazze jazz (Tom Harrell, standards et compos)

Nolan Quinn (tromba, flicorno), Gabriele Pezzoli (fender rhodes), Simon Quinn (cb), Brian Quinn (dm)


NEUCHATEL, Bar King, 20h30 (entrée libre, chapeau)
Blue Drag jazz manouche

 
   

26 jeudi 

 

SIERRE BLUES FESTIVAL 26-29 août   web


SCENE PRINCIPALE
19h00 Davina & The Vagabonds (USA)
21h00
Trampled on the Foot (USA)
23h00
Canned Heat (USA)


SCENE VILLAGE
20h30 Moutain Men (F)
22h30
Moutain Men (F


MERGOSCIA (TI), Piazza, 21h00 (entrée libre, collecte)

Jazz nelle nostre piazze jazz (Tom Harrell, standards et compos)

Nolan Quinn (tromba, flicorno), Gabriele Pezzoli (fender rhodes), Simon Quinn (cb), Brian Quinn (dm)


NEUCHATEL, Bar King, 20h30 (entrée libre, chapeau)
Blue Drag jazz manouche

 
   

27 vendredi 

 

AUVERNIER JAZZ FESTIVAL  27-29 août  Web

17h30 Ochumare Quartet (UBA/CH)   web    photos 2009
Yilian Canizares (vl/voc), Stefan Aeby (p), David Brito (cb), Cyril Regamey (dm)

A la suite du prix obtenu lors du concours « Tremplin Lémanique Montreux Jazz Festival 2008 », Ochumare Quartet s’est retrouvé en studio au printemps 2009 pour démarrer l’enregistrement de « CAMINOS », voyage musical ou s’entrecroisent les chemins du jazz et de la musique latine. Ce disque pétillant et chaleureux, où se succèdent thèmes instrumentaux et chansons, se compose uniquement de thèmes inédits. Ce projet qui se veut décomplexé, créatif et naturel, suscite déjà un vif intérêt auprès d’artistes reconnus, notamment Matthieu Michel – trompettiste de renommée internationale – qui figure comme « special guest » sur deux compositions. Le challenge du quatuor a été de créer un album ou se rencontrent les sentiers du jazz, de la musique traditionnelle latine et de la musique classique… sans tabous.
"Ochumare"- qui signifie arc-en-ciel dans la langue afro-cubaine Yoruba-Lucumi -. est en effet formé d’une belle gamme de couleurs et de tonalités différentes. Composé de la violoniste et chanteuse cubaine Yilian Canizares Ruiz, du pianiste fribourgeois Stefan Aeby, du contrebassiste vénézuelien David Brito et du batteur lausannois Cyril Regamey, le groupe c’est très vite fait remarquer par son dynamisme et sa passion communicante. Ils ont eu l’occasion de se produire de nombreuses fois en Suisse Romande (Montreux Jazz Festival, Jazz Parade de Fribourg, Nyon Rive Jazzy etc..) et hors de nos frontières, notamment en Amérique Latine. Les projets futurs du groupe sont pour le moins passionnants. Ils ont démarré 2010 avec une tournée en Venezuela en compagnie de la légende de la musique latine Oscar d’Leon… un vrai succès couronné par la presse spécialisée et qui devrait donner suite à une tournée en Europe cet automne ! Ils ont été choisi pour se produire à Paris cet été dans le cadre d’un festival organisé par le Centre Culturel Suisse en collaboration avec le Montreux Jazz Festival. A cette occasion ils partageront l’affiche avec Yaron Herman et Harold Lopez-Nussa. Ils sont également invités à se produire au Festival de Jazz de la Havane et au Festival Red Sea Jazz en Israël.

 

19h30 Tavitjan Brothers (MK)   web
Tavitjan Diran (p), Garo (), Tavitjan (dm)

Pour leur premier concert en Suisse !! Avec plus de 400 concerts à travers les Etats-Unis, l’Angleterre, l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, la Croatie, la Serbie, la Slovenie, l’Albanie, l’Arménie, la Pologne, la Bulgarie, les Frères Tavitjan sont parmi les meilleurs musiciens et les plus acclamés de la Macédoine. Le style musical de ces superbes musiciens de jazz, est un mélange de jazz, rock, funk et musique traditionnelle Macédonienne permettant à chaque musicien de mettre en exergue leur virtuosité musicale.
Tavitjan Diran (piano) Garo et Tavitjan (batterie) sont la quatrième génération de la famille Tavitjan en Macédoine. Ils ont étudiés à l'Académie Nationale de Musique, puis ils ont gagné une bourse à la prestigieuse "Collège Berklee" à Boston. Ils ont joué dans le cadre de nombreux festivals internationaux et on reçu de nombreux prix internationaux de musique. Leur musique originale et leur performance musicale a été remarquée par plusieurs critiques musicaux ainsi que par des magazines important du monde du jazz (Jazz Dimension Magazine, Concerto Magazine. L'une de leur composition leur à permis de gagner un Concours International de Musique dont le morceau a été publié par SONYJAZZ (UK). Le concours a rassemblé plus de 300,000 votes ainsi qu’un jury de professionnels. Les Frères Tavitjan sont bien connus en tant que compositeurs, interprètes et producteurs. Ils ont collaboré et partagé la scène avec des légendes du jazz comme Joe Zawinull, Chick Corea, Mc Coy Tyner, Blues Brothers, Rhani Krija (Sting), Theodosii Spassov, Branford Marsalis, Roseanna Vitro et se sont produits Diran has over 200 concert performances worldwide including: USA, England, Germany, Italy, Greece, Croatia, Serbia, Slovenia, Albania, Armenia, Poland Bulgaria et maintenant la Suisse !!

21h30 Marcio Faraco Quartet (BR)   web

Héritier d’une prestigieuse lignée de musiciens auteurs compositeurs interprètes, Márcio a vu le jour il y a quarante-cinq ans à Alegrete, dans la partie la plus méridionale du Brésil, non loin de la frontière avec l’Argentine. Sa singularité, cependant, est de s’être frottée à toutes les cultures qui cohabitent dans l’immensité de son pays natal, tantôt s’opposant les unes aux autres, tantôt se fécondant réciproquement. Militaire de carrière, son père entraînait sa famille de garnison en garnison : à cause de ce nomadisme, on peut dire que Márcio est « un brésilien au pluriel », imprégné de traditions musicales (baião, samba, toada, etc.) d’implantation géographique très diverse. Sans parler de l’influence paternelle, grâce à laquelle il fut exposé très tôt au choro, style ancestral qui a engendré la samba.
Installé en France depuis 1991 et après un septennat à écrire et composer toujours davantage, Universal Jazz s’intéresse enfin à lui. De cette collaboration naissent trois albums : « CIRANDA » (2000) petit bijou d’intimisme convivial vendu à plus de 70000 exemplaires, « INTERIOR » (2002) au minimaliste introspectif et « COM TRADIÇÃO » (2005) qui se caractérise par un traditionalisme extraverti. « INVENTO » sorti en 2007 sous le label Le Chant du Monde/Harmonia Mundi réalisé en petit comité -guitare, voix, percussion -est un disque vocal, composé de sobriété donnant du relief émotif à son chant, distillé comme une confidence. Son dernier album « UM RIO », lancé en France fin Octobre 2008 toujours sous le label Le Chant du Monde/Harmonia Mundi poursuit avec élégance la voie en demi-teinte qui fait le charme irrésistible du chanteur guitariste brésilien. La Bossa Nova a aujourd’hui 50 ans. Probablement n’étiez-vous pas né à l’heure où la jeunesse brésilienne roulait sur les plages de Rio de Janeiro, ses premiers accords montants. Qu’importe, Marcio non plus ! Devenue raz de marée, la vague bossa a envahi les terres et les continents tel un sexy tsunami en string. Plus qu’un hommage, cet album délicat, son cinquième, s’écoute comme on lit une belle page de poésie, les oreilles rivées aux sons et aux mots et l’esprit léger, vagabond céleste. Pour s’en convaincre il suffit de laisser filer « Kanoê », le premier titre qui n’a rien d’une bossa et qui pourtant ne détonne pas dans cet ensemble harmonieux enregistré avec quelques musiciens dont le bien né Philippe Baden Powell au piano, le saxophoniste Carlos Malta, le percussionniste Marco Lobo ou le batteur Paulo Braga. Ces musiciens n’ont aucun complexe face à leurs aînés. Même le son totalement vintage, de cet enregistrement suffit à nous rappeler les meilleurs opus des anciens. Ce fleuve (lexique : um rio) au plus près de l’émotion, charrie tendresse (« Berceuse », un titre qui réunit à la composition Baden Powell père et fils) et passion (Adrelina) et reprend même un texte (O Guardador de Rebanhos) du poète naturaliste brésilien Alberto Caeiro qui inspira grandement Fernando Pessoa, quand il ne s’offre pas un détour par la chanson française que connaît bien Marcio pour vivre dans l’hexagone depuis 1991. En clin d’oeil au pays qui lui ouvert les bras, sa reprise du succès de la môme Piaf, « A quoi ça sert l’Amour » (écrit et composé par Michel Emer) sonne ici comme un classique de la bossa. Et dire qu’on aura attendu 50 ans pour s’en convaincre. Merci à Marcio et à tous ses amis pour se retour en terres brésiliennes, pour ces bossa nova éternelles.

After-cavaux:

23h00 Contreband (CH)


SIERRE BLUES FESTIVAL 26-29 août   web

SCENE PRINCIPALE
19h00 Bjorn Berge (NO)
21h00
Shakura S'Aida (USA)
23h00
Rick Estrin & The Nightcats (USA)
01h00
J.W.Jones (CAN)

SCENE VILLAGE
20h30 The Z-Bros (CH)
22h30
The Z-Bros (CH)
00h30
The Z-Bros (CH)


MOGHEGNO (TI), Piazzeta, 21h00 (entrée libre, collecte)

Jazz nelle nostre piazze jazz (Tom Harrell, standards et compos)

Nolan Quinn (tromba, flicorno), Gabriele Pezzoli (fender rhodes), Simon Quinn (cb), Brian Quinn (dm)


MORGES, Hôtel La Longeraie, 20h00
Les Amis du Jazz de Cortaillod

JAZZPHONE
500'287 hits /mois
soit
6 millions /an

C'est bien pour votre pub !

Dép@nnage Express
Suisse romande
Informatique, électronique, Internet, télécomm, PC
021 701 30 95

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   

28 samedi

 

AUVERNIER JAZZ FESTIVAL  27-29 août  Web

17h30 8:30 CH)   web

8:30 est formé de Juliane Rickenmann (saxophone alto et soprano), Nicolas Bamberger (piano), Pierre Kuthan (basse) et Manuel Linder (batterie). Le groupe 8:30 propose parallèlement à ses propres compositions, un choix de morceaux pour rendre hommage au génie de Joe Zawinul (pianiste, compositeur et charismatique leader de Weather Report) qui vient de rejoindre Miles, Charlie et tant d'autres à la Jam sans fin. Le concert s'annonce donc comme un voyage orageux dans un marché africain, ou les couleurs et les odeurs ne cessent de changer et de surprendre.
A propos de Juliane Rickenmann Née en avril 1974 en Suisse, Juliane Rickenmann commence l’étude de la clarinette à 7 ans puis enchaîne avec l’apprentissage du piano jazz de 15 à 17 ans à l’EJMA à Lausanne. Juliane décide de s’investir plus à fond en s’inscrivant en préparatoire au conservatoire de Jazz à Montreux. Elle y choisit comme deuxième instrument le saxophone. Bien qu’elle réussisse les examens d’entrée de piano en section professionnelle, elle décide alors de se consacrer entièrement à la pratique du saxophone. Elle se voit obliger de repousser l’apprentissage « académique» du Jazz d’une année. Sans le savoir elle va provoquer son véritable apprentissage du Jazz. Juliane décide de mettre au profit de son jeu l’année d’attente en se rendant en Australie. Elle finance ce voyage en jouant dans les clubs de Jazz de Melbourne. Sur le conseil d’un jazzman japonais, Juliane décide de prolonger son voyage en se rendant au Japon. A 20 ans, elle joue dans les clubs de Kyoto, Osaka, Kobe, Hiroshima durant 1 an et demi. A 22 ans, elle est maintenant prête pour prendre son envol vers New-York. Très rapidement elle réussit à obtenir des engagements dans les clubs de jazz new-yorkais. De grands noms accompagnent le sien sur l’affiche tel que Danton Boller, Michael Zismann, Allison Miller, Eric Reeves, Sherly Bailey, Ohad Talmor, Evelyne Blakey, Sam Yahel ou Denis Charles. Durant ce séjour qui dure finalement deux ans et demi, elle suit, en outre, un work-shop avec Barry Harris (ancien pianiste de Miles Davis). En 1998 elle décide de rentrer en Suisse dans le but de terminer ses études au conservatoire de Montreux et passe ses 2 prochaines années au conservatoire en section Jazz. Elle gagne alors sa vie, principalement en compagnie des Dixies Roses, orchestre New-Orleans. et se produits partout en suisse notamment avec Nicholas Bouloukos, Alain Petitmermet, Jean-Yves Petiot, Lionel Friedli, Patrice Moret, Francesco Miccolis…. En 2000 elle obtient un contrat d’une année au Holliday Inn de Cheng-Du en Chine et au Taj Mahal Hotel en Inde avec de musiciens New Yorkais (Nicholas Bouloukos , Steve Doyle et Ian Macdonald) suivi d’un séjour d’une année à jouer dans les clubs de Jazz thaïlandais. Elle joue avec Terry Verge (contrebassiste de Dexter Gordon ), Randy Canon et de nombreux autres musiciens. A 28 ans, 8 ans après son départ pour l’Australie, Juliane décide de poursuivre sa carrière en Suisse, son pays d’origine. Juliane Rickenmann joue et compose maintenant dans plusieurs formations, principalement avec 8:30, Stramonium, Onirical Blend , Varedero Quartet, les New-Sisters . En novembre 2009, Juliane rentre d’ une tournée au Japon avec Hiroshi tsunoda et Naoto Hajime ou elle s’est produite au Blue Note , Sesamo club à Kyoto et au Jazz Rag, Le Club Jazz. Autres concerts effectués : La Spirale, Festival de Jazz Enghein, les bains Paris, Festival de Jazz de Tabarka Club Just for You à Dakar, Le blue Note, Rag, le club Jazz Nodo à Kyoto Japon, Festival de Jazz d’Auvernier, Festival de Jazz de Bulle, Festival de Jazz à Montreux, Verco Jazz Festival Canne Jazz Festival.

19h30 Elina Duni Quartet   web    photos 2009

De la magie des Balkans au jazz Née en Albanie en 1981, dans une famille d’artistes dissidents sous le régime communiste, Elina Duni monte sur scène pour la première fois à l’âge de cinq ans et étudie parallèlement le violon. Entre 1986 et 1991, elle participe à plusieurs « Festivals pour Enfants » et chante pour la Radio et la Télévision Nationale Albanaise. En 1992, suite à la chute du régime, elle arrive en Suisse et s’installe avec sa mère à Genève. Commence alors l’aventure suisse : elle étudie le piano classique au Conservatoire de Genève et elle continue ses études musicales au sein du « Collège de Saussure », où entre temps elle découvre le jazz.
En 2000, après avoir obtenu le Diplôme de Maturité Artistique, Elina s’inscrit à L’Ecole de la Vie. Entre 2000 et 2004, elle joue dans le long métrage « Yllka » (Albanie-Suisse, 2002) et co-compose la musique du film. Elle donne plusieurs concerts de jazz en Albanie accompagnée par le pianiste Gentian Rushi (Cd « Live in Tirana », Production indépendante) et joue dans les pièces de théâtre « Trois farces de Tchékhov », « Little Foxes », mises en scène par Spiro Duni, Tirana. Avec José Luis Asaresi, elle fonde le groupe « Extrangers in the Noise », (Cd « Harpatic », Empiriko) - les sons électroniques se mélangent à l’absurdité de la vie - puis part à New York pour se confronter à la solitude des grandes villes. De retour en Suisse, elle joue dans la pièce de théâtre « La preuve du Contraire » mise en scène par Freddy Porras, Genève. En 2005, elle obtient Le Prix Spécial du Jury à Tirana pour le Cd « Lakuriq » avec le groupe de Prishtina « Retrovizorja ». Entre 2004 et 2008, elle étudie le chant, la composition et la pédagogie à la Haute Ecole des Arts de Berne, section jazz. Pendant ce temps se crée le Elina Duni Quartet avec Colin Vallon au piano, Bänz Oester à la basse et Norbert Pfammatter à la batterie, un retour aux sources musicales qui mélange les chants folkloriques des Balkans au jazz. En 2007, elle est lauréate de la bourse « Friedl Wald ». Durant la même année elle joue à « Langnau Jazz Nights » et « Festival Onze Plus ». En 2008 sort le premier disque de Elina Duni Quartet « Baresha », (Metarecords), acclamé par la presse allemande et suisse. Suivent des tournées en Europe ainsi que le prix « Coup de cœur 2008 » du Canton de Berne, puis en Février 2010, elle concrétise la sortie de son deuxième album « Lume, Lume » (Monde, monde). Elle reçoit la bourse de la HKB « Best-Berufseinstieg » et chante et co-compose la musique pour la pièce de théâtre « Engel » mise en scène Christian Probst, Bern, ensemble avec Colin Vallon et Rico Baumann. Durant l’année 2009 elle tourne en Europe et joue dans les festivals : Cully, Schaffhause, Willisau, Grenoble Jazz Festival (FR), Festival Lent (SL) etc. Elle est choisie par le Comité du festival Swiss Diagonales Jazz pour jouer dans le « SDJ Mentoring Project with Bugge Wesseltoft » à travers la Suisse. Elle reçoit de Pro Helvetia « L’encouragement Prioritaire du Jazz 2010-2012 ». Chanter le jazz dans la langue de Kadaré ou plonger la musique albanaise dans les eaux lustrales du jazz ? C’est parce qu’elle a choisi de courir ces deux lièvres à la fois, n’en déplaise à la soi-disant sagesse populaire du proverbe, que la jeune Elina Duni remporte tous les suffrages. Sa connaissance des recoins du jazz vocal entre en communion, mais une communion sensuellement vibrante, avec un amour non négociable des traditions musicales séculaires de son Albanie natale. Le résultat est à couper le souffle.

21h30 Rusconi (CH) Jazzy, crispy, highly poetical   web    photos 2009

Trois musiciens de Zürich, produisant un jazz plein d’énergies. Stefan Rusconi (piano), Fabian Gisler (contrebasse) et Claudio Strüby (batterie) se sont réunis en 2001. Il faut savoir que le trio est ouvert à de nombreuses influences : du rock, de la pop et de l’électro ce qui vous laisse deviner que chez eux le mot rythme n'est pas une vaine parole. Nul doute que leur musique vous restera longtemps en tête car ce trio a un style très personnel et les nombreuses mélodies composées par ce groupe d’artistes ne demandent qu'à être retenues. « It’s A Sonic Life » est le titre du quatrième album du trio suisse RUSCONI. Ce nouveau CD sorti mi-mars 2010 chez Sony Music (Germany). « Sonic Youth est la bande-son de mon adolescence. J’ai toujours rêvé de revisiter l’œuvre de ce groupe » explique le pianiste du trio Stefan Rusconi. RUSCONI aborde la référence de tous les groupes noise-rock selon une perspective inattendue. On pourrait s’attendre à ce que les deux guitares de Sonic Youth soient reproduites par une flopée de saxophones histoire de se rapprocher de l’énergie à la base du son caractéristique de Sonic Youth. Les 3 musiciens sont loin de ce modèle. Ils appliquent la formule du trio classique à la musique de Sonic Youth. Une combinaison impensable en théorie, mais qui fonctionne à merveille dans la pratique.
RUSCONI est parvenu à trouver une approche individuelle pour chaque morceau de Sonic Youth. Si certains morceaux font clairement penser à des reprises, d’autres ressemblent à des paraphrases de morceaux individuels. L’album est parfait avec trois compositions originales. Celles-ci s’inspirent aussi de sujets, de phrasés et de motifs empruntés à Sonic Youth. « It’s A Sonic Life » est à la fois une déclaration d’amour complexe et une brillante performance artistique. Avec son quatrième album RUSCONI réussit rien de moins qu’une fascinante réévaluation d’un des groupes les plus innovants et les plus atypiques de l’histoire du rock.
Issu du même creuset de musiciens new-yorkais que Lounge Lizards, Sonic Youth connaît son avènement au début des années quatre-vingts. Rares sont les groupes de rock étant autant respectés, acceptés et reconnus pour leur valeur artistique par les jazzeux que Sonic Youth. Ce groupe a toujours été ouvert à l’improvisation libre et s’est produit avec des artistes jazz comme le New York Art Quartet, Derek Bailey, William Hooker et Mats Gustafsson.

After-cavaux:
23h00 Contreband (CH)


SIERRE BLUES FESTIVAL 26-29 août   web

SCENE PRINCIPALE
17h30 Bluecerne (CH)
19h00
Philipp Frankhauser (CH)
21h00
Sharrie Williams (USA)
23h00
The Fabulous Thunderbirds (USA)
01h00
Sherman Robertson (USA)

SCENE VILLAGE
18h30 Blue Mojo (CH)
20h30
Blue Mojo (CH)
22h30
Rod Barthet (F)
00h30
Rod Barthet (F)


LAUSANNE, Parc Mon Repos, 21h30 (entrée libre)
L'inhumaine
Patricia Bosshard et Julien Galland (compos), 10 musiciens de l’association Eustache

Une musique originale jouée en direct sur un long métrage muet, l'Inhumaine de Marcel L'Herbier.  Projection sur grand écran, en plein air, possibilité de se restaurer avant le concert sur la charmante terrasse voisine de la Folie Voltaire. Repli en cas de pluie à la salle Paderewski, Casino de Montbenon
En cas de doute sur la météo
www.zinema.ch


LEYSIN, Café-Resto La Fromagerie, soirée
Indiana Jazz Band


MORGES, Hôtel La Longeraie, 20h00
Big band Les Yams


SORNICO (TI, Lavizzara), Piazza della Chiesa, 21h00 (entrée libre, collecte)

Jazz nelle nostre piazze jazz (Tom Harrell, standards et compos)

Nolan Quinn (tromba, flicorno), Gabriele Pezzoli (fender rhodes), Simon Quinn (cb), Brian Quinn (dm)

 
   

29 dimanche 

 

AUVERNIER JAZZ FESTIVAL  27-29 août  Web


12h30 Gagnant du AJC

 

14h30 Wambli (CH)    myspace
Yann Altermath (as, ts, saxhorn alto), Michael Gabriele (p, rhodes), Pierre Kuthan  (cb), Manu Linder (dm)

Wambli, quartet romand emmené par le multi saxophoniste Yann Altermath, propose une musique où notes bleues, influence classique et parfum d'Orient se côtoient dans un répertoire riche en palette expressive. Les pérégrinations stylistiques bâties sur une manufacture jazz se laissent également tenter par le pop, le rock ou le free jazz. Wambli groove, s'envole, pleure, médite, rage, bref, il façonne une musique vibrante et spirituelle qui marque.

16h30 Samuel Blaser & Malcolm Braff Duo Extended
Samuel Blaser (tb), Malcolm Braff (rhodes)

Né à La Chaux-de-Fonds en 1981, Samuel Blaser étudie le trombone au Conservatoire de La Chaux-de-Fonds où il obtient son diplôme d'enseignement. Il se perfectionne ensuite à Paris pour 2 années, puis à New-York où il étudie avec Jim Pugh, Hal Galper et Jon Faddis. En 2000, il est sélectionné par Benny Golson pour jouer en première partie de son concert puis en 2002, il reçoit le privilège de se produire avec le Vienna Art Orchestra. En 2004, il réalise un premier disque en tant que co-leader avec Stefan Aeby, David Pouradier Duteil et Yves Torchinsky.
A New York, il marche au rythme de plusieurs disques par année et rencontre la nouvelle génération du jazz d’avant-garde (Gerald Cleaver, Tyshawn Sorey) avec qui il organise d’incessantes tournées. Il joue avec ses propres groupes, AebyBlaser Quartet, Samuel Blaser Quartet, mais aussi avec des ensembles comme le TNT & Malcolm Braff Nonet, International Street Cannibals, François Lindemann Septet. Il a également joué avec des musiciens comme Phil Woods, Clark Terry, Miles Evans, Buddy DeFranco. Samuel Blaser devrait avec sa nouvelle formation, passer du statut d'espoir à celui de leader reconnu. Car notre homme a su s'entourer ! Du pianiste iconoclaste Malcolm Braff par exemple, pianiste-dynamiteur diabolique ou encore d'une lumineuse rythmique cubano-suisse, soit Bänz Oester à la contrebasse et Julio Baretto à la batterie, deux des musiciens les plus actifs actuellement. Détonnant !
Malcolm Braff est né en 1970 à Rio de Janeiro, Brésil. Jusqu'à ses 12 ans, il vit à Dakar, au Sénégal, où il débute des études de piano classique. Il étudies aux Conservatoires de Neuchâtel et de Genève et se produit dans différents groupes de rock en Suisse. En plus de ses études de musicologie à l'Université de Genève, il suit des cours de jazz et s'affirme comme musicien de jazz autodidacte. C'est en 1991 que Malcolm Braff monte sa première formation de jazz, trio qui est une des révélations du festival de jazz de Cully. Son premier disque en leader, « Bib Band Aucune Idée Encore » paraît en 1992. Quelques mois plus tard, il joue au Montreux Jazz Festival lors de la Blue Note Night. En 1999, il signe avec le label Blue Note, sort « Together », effectue des tournées à travers le monde et joue avec Yaya Ouattara (percussions), Alex Blake (basse), puis Erik Truffaz (trompette). Depuis 2004, il se produit régulièrement avec son trio BraffOesterRohrer.

18h30 Richard Galliano - Jan Lundgren Duo

Alors que l'accordéon semblait n'avoir jamais vraiment connu de soliste majeur et que, par les connotations qui l'entourent, il semblait irrémédiablement éloigné du swing, Richard Galliano est parvenu, avec une détermination sans pareille, à imposer l'idée que son instrument était digne de figurer aux côtés des saxophones et trompettes qui sont au cœur de la musique de jazz. Inspiré par son admiration pour son ami Astor Piazzolla, inventeur du «  Tango Nuevo  », l'accordéoniste a réussi, en outre, avec son « new musette », à revitaliser une tradition bien française qui semblait ne jamais devoir connaître de renouveau. Fils d'un professeur d'accordéon d'origine italienne, Richard Galliano a débuté l'instrument à l'âge de quatre ans. Parallèlement à son apprentissage, il suit une formation au conservatoire de Nice, étudiant l'harmonie, le contrepoint et le trombone. A l'âge de 14 ans, il découvre le jazz au travers de Clifford Brown dont il relève les chorus et s'étonne que l'accordéon soit si peu présent dans cette musique. Il s'intéresse alors aux accordéonistes brésiliens (Sivuca, Dominguinhos), découvre les spécialistes américains qui se sont frottés au jazz (Tommy Gumina, Ernie Felice, Art Van Damme) et les maîtres italiens (Felice Fugazza, Volpi, Fancelli), rejetant en bloc le jeu traditionnel qui domine dans l'Hexagone. En 1973, Galliano « monte » à Paris où il séduit Claude Nougaro.
Dès le début des années 1980, il multiplie les occasions de fréquenter des jazzmen de toutes obédiences et de pratiquer l'improvisation à  leurs côtés : Chet Baker (sur un répertoire brésilien), Steve Potts, Jimmy Gourley, Toots Thielemans, le violoncelliste Jean-Charles Capon (avec qui il signe son premier disque), Ron Carter (avec qui il enregistre en duo en 1990), etc. En 1991, sur les conseils d'Astor Piazzolla qu'il a rencontré en 1983 à  la faveur d'une musique de scène pour la Comédie Française, Richard Galliano fait retour sur ses racines, revenant au répertoire traditionnel de valses musettes, de java, de complaintes et de tangos qu'il avait longtemps ignoré. En 1996, il traverse l'Atlantique pour effectuer un enregistrement (« New York Tango », avec George Mraz, Al Foster et Biréli Lagrène). Sa réputation prend une envergure internationale et les collaborations se multiplient : des duos, parfois insolites, avec Enrico Rava, Charlie Haden, Michel Portal (1997, un vrai succès commercial), son confrère Antonello Salis (en Italie) ou encore Eddy Louiss (2001).
D'une rare polyvalence, Richard Galliano possède ainsi les moyens de s'exprimer avec musicalité dans n'importe quel contexte, du solo (tel le « Paris Concert » au Châtelet, paru en 2009) jusqu'au big band (avec le Brussels Jazz Orchestra en 2008). Désormais reconnu comme un soliste exceptionnel, il continue d'explorer un large éventail de musiques, sans se défaire de ce lyrisme qui irrigue son jeu lorsqu'il enregistre les ballades de « Love Day » avec Gonzalo Rubalcaba, Charlie Haden et Mino Cinelu, ni se départir de cette « French Touch » qui lui permet d'établir avec le trompettiste Wynton Marsalis le trait d'union qui relie Billie Holiday et Édith Piaf

LUNDGREN :
Né  le 22 mars 1966 à Kristianstad, au sud de la Suède, il grandit à Romeby, Blekinge. Il prend sa première leçon de piano à l’âge de cinq ans et son extraordinaire talent musical se révèle très vite. Après des années de formation classique, il découvre plutôt par hasard le jazz à la fin des années 80. Cette musique le fascine tout de suite. Il absorbe en deux temps et trois mouvements le jazz traditionnel d’Oscar Peterson, d’Erroll Garner à Bud Powell et Bill Evans et acquiert, comme aucun autre pianiste de jazz européen de sa génération, les profondes connaissances du « Great American Songbook ».
Le premier album de Lundgren, Conclusion, sort en 1994 et c’est l’envol de sa carrière. Un an plus tard, il fonde le Trio Jan Lundgren avec ses amis d’études Mattias Svensson (contrebasse) et Rasmus Kihlberg (batterie). Ce dernier sera remplacé en 2000 par le danois Morten Lund. Le trio enregistre sept albums à grand succès jusqu’en 2003 sous le label suédois « Sittel ». L’album Swedish Standards, lancé en 1997, est un best-seller et atterri dans le hit-parade suédois. Le CD Landscapes (2003) connaît le même succès et tous deux deviennent très vite des classiques du genre dû au lien entre la musique folklorique suédoise et le jazz. L’apogée pendant les tournées du trio arrive en juin 2000, lors d’un concert au Carnegie Hall à New York, dans le cadre de l’évènement « Swedish Jazz Salutes The USA ».
Jan Lundgren accompagne entre autres des stars du jazz international, telles que Johnny Griffin, Benny Golson, Herb Geller, James Moody, Pete Jolly ou la chanteuse Stacey Kent. Il se retrouve aussi sur scène avec un autre artiste ACT, le guitariste Ulf Wakenius. Il récolte des prix importants depuis le début des années 90. En 1997, il reçoit le prix du meilleur album de jazz de l’année pour Swedish Standards. Il est plusieurs fois désigné pour le « Swedish Grammy » (1995, 1997, 2008) et le « Swedish Django d’Or Prize » (1998, 2001, 2002). Lundgren est régulièrement en tournée en Europe, au Japon et en Australie. Les Etats-Unis l’ont déjà accueilli quinze fois et il y a eu l’occasion d’enregistrer quelques albums pour le label « Fresh Sound » (entre autres avec le pianiste Lou Levy et le trombone Andy Martin). En 2006, Lundgren devient un membre de la famille ACT (The Act Company). Il est au côté de Ida Sand dans son album « Meet Me Around Midnight » (ACT 9716-2). En juillet 2007, il lance son premier album ACT, Fresu – Galliano – Lundgren - Mare Nostrum  (ACT 9466-2), suivi de l’album Magnum Mysterium (ACT 9457-2) qui sort en novembre de la même année. En 2008, Lundgren récolte les fruits de son travail en jouant Mare Nostrum sur les grandes scènes européennes devant des salles combles (salle Gaveau – Paris, Tonhalle – Zurich, Victoria Hall – Genève, Teatro Dante Alighieri – Ravenne, S. Cecilia – Rome…) et est présent au Jazz Baltica, au North Sea Jazz Festival et au festival de Jazz d’Istanbul. La même année, Lundgren reçoit le « Django d’Or suédois » et travaille avec le trompette classique Håkan Hardenberger et l’écrivain suédois Jacques Wemp. En 2008, Lundgren réactive le Trio Jan Lundgren avec un nouveau répertoire et un nouveau batteur, Zoltan Csörsz Jr. L’album European Standards (ACT 9482-2) sortira en avril 2009 dans la catégorie ACT Jazz Classics tout comme Swedish Standards (ACT 9022-2) qui sera relancé. Jan Lundgren est le dernier lauréat en mai 2010, du prix « Thore Ehrling Grant », une des plus prestigieuses distinctions musicales de Suède.


SIERRE BLUES FESTIVAL 26-29 août   web

SCENE PRINCIPALE
10h00
Messe + gospel avec Sharrie Williams
11h00 Animation durant toute la journée
Programme à venir


BERNE, Ono, 20h00
Philippe Chrétien  Sensual lounge jazz  web
Philippe Chrétien (ts), Jeannot Steck (kbd), Luca Leonbruni (b), Simon Kistler (dm)

 
   

30 lundi 

 

 
   
31mardi

 

 

 

Avant   /   historique   /    Après

Abréviations des noms d'instruments

Sous réserve de changements et sans garantie
Copyright site et photos © 1998-2010 Michel Vonlanthen

HOME